Mon histoire personnelle

Mon Changement Radical De vie

Mon changement de Vie.

 

La première fois où j’ai vécu une crise d’angoisse, je n’avais aucune idée de quoi il s’agissait. Ce jour là, en compagnie de deux potes, nous nous trouvions dans le hall d’entrée d’une grande surface. 

J’étais un ado bien dans sa peau, passionné de voyage et de musique. A cette époque, je ne me connaissais aucune phobie, je n’avais peur de rien ! 

Cette attaque est arrivée subitement, au moment même où avec mes amis, nous allions faire quelques courses dans un magasin avant une petite soirée ciné. 

C’est à ce moment que, sans raison apparente, je me suis soudainement senti mal. J’ai tout de suite eu l’impression, de vivre quelque chose de très grave. Comme s’il s’agissait d’une crise cardiaque. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crise cardiaque ?

Il faut dire que les symptômes en étaient très proches. Mon coeur s’est mis à accélérer et j’ai ressenti une forte douleur au niveau thoracique. Je respirais avec une grande une difficulté accompagné d’une sensation d’étouffement. 

J’éprouvais une sorte de déréalisation, et de vivre cette épreuve comme si ce n’était pas moi. C’était très étrange. Il me fallait fuir de toute urgence ce hall d’entrée. Je pensais que j’allais mourir.

J’étais très agité, et complètement déboussolé. Je voulais rentrer chez moi, au plus vite.  Mais c’est aux urgences que mes potes m’ont conduit manu-militari. Après toute une série d’examens qui se sont tous révélés négatifs, l’urgentiste m’a rassuré: 

«Vous n’avez rien au niveau médical, vous êtes juste très stressé.» 

On m’a administré un calmant et je suis retourné chez moi. 

Arrivé à la maison, j’étais calmé et un peu rassuré sur mon état de santé. Seulement,  je ne pouvais pas m’empêcher de penser à cet «incident ». 

Je me suis retrouvé aux urgences

Ce soir là, lorsque que j’étais dans mon lit, j’ai commencé à cogiter:

  • Pourquoi cette frayeur est-elle apparue? 
  • Pourquoi avoir ressenti une douleur thoracique, puisque ma santé est bonne? 
  • Le médecin s’est-il trompé? 
  • Me cache t-on quelque chose?  

« Bon, allez, n’y pensons plus », me suis-je dit. 

« Dans quelques jours j’aurai oublié tout ça, et je passerai à autre chose ». 

IMPOSSIBLE

DE

RETOURNER

DANS CET

ENDROIT

 

 

 

Phobie, quand tu nous tiens.

En réalité, les jours qui ont suivi, m’ont juste fait comprendre que je ne pouvais plus revenir dans ce hall d’entrée. C’était absurde, mais j’étais persuadé qu’une fois là-bas, je revivrai la même chose. 

Dans un premier temps, ne pouvant m’y rendre seul, j’ai demandé à mes amis de venir avec moi. Le problème c’est que, même avec eux, il m’était impossible d’entrer dans cette grande surface.

Au fur et à mesure que l’on s’approchait de ce magasin, la panique faisait son apparition. J’avais donc décidé de ne plus y aller, et me suis mis à éviter tous les endroits similaires. Par la suite, j’appréhendais même, le simple fait de sortir de chez moi et au final, je me suis totalement isolé. 

2 ème

Crise

 

MA DEUXIEME CRISE

La première attaque de panique me hantait continuellement. Je me posais mille questions. Jusqu’au jour où, ce que je craignais le plus, est arrivé: une deuxième attaque m’a submergé !  J’étais seul chez moi, et là encore, sans réelle raison, une peur effroyable m’a envahi.

Les sensations étaient plus ou moins les mêmes que pour la première crise. Celle-ci a duré presque une heure. Puis, elle s’est apaisée progressivement, me laissant dans un état de grande fatigue. Je n’ai rien dit à mes parents.

C’est à partir de ce moment là que j’ai commencé à vivre dans la crainte permanente d’une future crise. J’avais peur d’avoir peur ! J’étais entré dans un schéma d’anticipation sans fin, mais je ne voulais toujours pas en parler à mon entourage.

Comme je ne maîtrisais pas ce qu’il m’arrivait, la peur était constante. Je savais qu’une attaque de panique pouvait survenir à tout moment et en tout lieu. Même chez moi, je n’étais pas à l’abri !  

 

Ma première

attaque

me hantait

continuellement

A cette époque, je ne savais pas que les crises d’angoisse n’étaient pas dangereuses en tant que telles. Le médecin urgentiste me l’avait sûrement dit, mais c’était vague dans mon esprit. C’est pour cette raison que je ne n’arrivais pas à me calmer. Des pensées plus terrifiantes les unes que les autres me hantaient en longueur de journée, mais aussi la nuit. 

Je passais par des moments vraiment insupportables. Jusqu’au jour, où je me suis fait violence, car je n’en pouvais plus. 

Moi qui détestais aller consulter, je suis allé voir mon médecin traitant, pour des examens plus approfondis. Après quelques jours, le même verdict est tombé: Rien ! Je n’avais rien. Tout allait bien, j’étais juste victime de troubles de l’anxiété. 

Mon médecin m’a prescrit un traitement « adapté », et m’a dirigé vers un spécialiste pour gérer mes crises d’angoisse. Le psy m’a fait entrer dans la spirale des antidépresseurs et des anxiolytiques en tout genre. 

Je suis allé consulter

Anxiolytique et dépendance

Après quelques semaines, j’étais devenu dépendant à la plupart de ces médocs. J’en prenais beaucoup trop chaque jour, sans compter ceux pour essayer de dormir la nuit. J’étais bel et bien entré dans un épouvantable cercle vicieux.

Les crises s’enchaînaient avec leurs symptômes toujours plus réjouissants les uns que les autres: spasmes au niveau du ventre, nausées, mâchoire sérrée, sensations d’oppression, picotements sur les membres, coeur qui s’emballe, maux de tête…

Et à chaque fois, j’étais persuadé d’être victime d’un grave malaise, avec l’impression de devenir fou. Et toujours cette irrésistible envie de quitter l’endroit où je me trouvais. Comme si le fait de changer de pièce allait faire disparaître mon mal-être ! 

Les idées noires prenaient tout l’espace, dans mes pensées. Je ne parlais quasiment plus à personne, et me suis donc, totalement isolé du monde. 

La dépendance est insidieuse

Un quotidien insupportable

 

Ma vie était devenue un véritable enfer, et je n’avais plus envie de rien. Il m’arrivait de rester alité toute la journée.

J’étais également victime de phobies plus contraignantes les unes que les autres:

  • hypocondrie,
  • agoraphobie,
  • phobie sociale…,
  • et pantophobie (peur de tout).

Malgré la médication, (à cause, devrais-je dire) j’étais devenu insomniaque, et continuellement dans un état d’extrême fatigue. Le moral à zéro, un manque d’appétit, avec la certitude de ne jamais m’en sortir.

Les séances thérapeutiques chez mon psy, me faisaient plus de mal que de bien. J’en avais plus qu’assez de ressasser mon mal-être, et que l’on m’oblige à affronter mes peurs pour soi-disant, aller mieux.

Je ne pouvais pas me rendre à mes rendez-vous sans médicaments dans mes poches ! 

Arrivé dans la salle d’attente, il me fallait patienter, encore et encore. La ponctualité ne fait pas partie du mode de vie des thérapeutes.

Se morfondre

sans cesse

dans la salle

d’attente

Chez le psy

Du coup, j’avais tout mon temps pour bien me morfondre et cogiter sur mon état. Et je me demandais toujours, si ce n’était pas de l’argent jeté par les fenêtres ! Je voyais mon psy après vingt minutes d’attente en moyenne, puis on parlait quelques instants, et ensuite c’était le:  

« Allez, merci….Prochain rendez-vous le….au-revoir « . 

Un vrai commerce ! Cette façon de procéder m’exaspérait, car elle m’enfonçait plus qu’elle ne m’aidait. Les produits chimiques qu’on m’affligeait, ne me garantissaient aucun espoir d’une éventuelle guérison.

Au contraire, ils me rendaient encore toujours plus malade. Les effets secondaires étaient de plus en plus difficiles à supporter. Moi qui ne jurais que par le naturel, je me bourrais de ces poisons et cela me rendait fou.

Je me nourrissais n’importe comment, ne faisais plus aucun sport. Je me laissais aller complètement. J’étais bel et bien entré dans une spirale infernale et sans fin. 

Mes relations familiales se détérioraient

La famille et les proches

Mes proches avaient beaucoup de mal à comprendre mes comportements destructeurs. Ils pensaient que je ne faisais pas suffisamment d’efforts pour me sortir de cet état.

Nos relations ne cessaient de se détériorer. Ce qui, bien entendu, me minait davantage. Je me sentais complètement à part et incompris.

Voilà résumé, les « géniales » premières années de cette lamentable période noire.

Puisqu’aucun traitement n’arrivait à me soigner, puisqu’aucun thérapeute ne pouvait réellement m’aider, puisque mon entourage ne me comprenait plus, alors j’étais condamné à vivre dans cet enfer indéfiniment.

J’étais désemparé, désespéré, et continuellement à fleur de peau. 

L’Arrivée du Web

LA TOILE D’ARAIGNEE

C’est à peu près à cette époque qu’est apparue une chose inattendue, un évènement qui contribuera dans une très large mesure, à me sortir de cette vie de malheur: le WEB.

Oui, oui, j’ai bien dit le WEB !

Cela a été une fabuleuse découverte pour moi. Je possédais un ordinateur depuis quelques années (un Atari 1040 s.t.e. pour les connaisseurs), mais à l’époque on était connecté à rien !

L’apparition d’internet fut une véritable révolution, même si les moteurs de recherche n’étaient pas encore aussi performants que notre « Google » d’aujourd’hui.

C’était les prémices d’une fenêtre ouverte sur les connaissances du monde et de l’univers tout entier. Cette nouvelle technologie aura été d’un grand secours pour moi. Au fil des années qui ont suivies, je n’ai cessé d’apprendre !

Tout m’intéressait, et plus particulièrement les thérapies parallèles et naturelles concernant les troubles de l’anxiété.

 

Je savais que « La solution » se trouverait sur la toile ! Aujourd’hui, nous trouvons évident d’avoir des réponses instantanées à chacune de nos questions. Mais dans les années 90, c’était révolutionnaire.

Sans bouger de chez moi, j’avais toutes les connaissances sur n’importe quels sujets, à ma disposition. Certes, le minitel existait déjà, mais il n’y avait aucune comparaison possible.

Mon insatiable soif d’apprendre était nourrie par l’espoir de trouver des réponses à l’éradication de mon mal-être. J’ai en appris des tonnes et des tonnes sur les techniques et les philosophies orientales (notamment indiennes). 

Par exemple, j’avais compris et assimilé l’efficacité insoupçonnée, des banales techniques de respiration. Avec les résultats époustouflants que l’on peut en tirer, quand on les applique quotidiennement. Les effets incroyables d’une hygiène de vie irréprochable.

Les séances chez mon psy ne me convenaient plus !!!

L’importance d’une alimentation équilibrée et d’une activité physique régulière. J’en savais énormément sur les bienfaits d’une nutrition idéale.

Moi qui étais isolé du monde, j’avais désormais toutes ces connaissances à ma portée. Je savais que je trouverai mon salut, ici.

J’ai étudié d’innombrables thérapies et techniques naturelles, sur les troubles de l’anxiété et sur la dépression. Elles m’ont forgé quelque chose d’essentielle pour se battre, malgré l’adversité:

l’Espoir ! 

LA CARTE POSTALE

Depuis plusieurs décennies, mes parents étaient collectionneurs de cartes postales plus ou moins anciennes. Ils en possédaient plusieurs centaines. Elles provenaient de tous les endroits du globe.

De temps en temps, il m’arrivait d’en visionner quelques dizaines. Cela m’aidait à penser à autre chose. Un soir où mon moral était comme d’habitude, lamentablement bas, je suis resté scotché sur celle-ci. Rien n’était inscrit au dos de cette carte, m’empêchant de localiser cet endroit qui me semblait merveilleux.

Cette plage me paraissait tellement paradisiaque et irréelle, qu’une promesse fit son apparition dans mon esprit: Un jour, j’irai mieux, j’irai bien, je serai sorti d’affaires. Ce jour là, j’irai prendre la place de cette jolie fille brune !

Oui cela peut paraître idiot comme pari, mais cela m’a tout de suite donné une farouche volonté de m’en sortir. Je ne savais ni quand, ni comment, mais une fois «guéri», je serai là bas ! 

Un jour j’irai

là-bas !!!

En vérité, je n’avais aucune idée de l’endroit où se trouvait cette jolie brune. Ce lieu existait-il réellement? Etait-ce un photomontage?

Le fait de me fixer un tel rendez-vous, avec une telle conviction, a été un pas décisif pour me prendre en main. J’ai étudié toutes les thérapies possibles et imaginables. Des plus farfelues au plus réalistes.

J’y passais le plus clair de mon temps. Le fait d’avoir quotidiennement la tête et mon esprit plongés dans ces recherches, m’empêchait d’être constamment bloqué sur mes soucis et mes idées noires. Ma foi était inébranlable.

Si je n’avais que deux conseils à te donner pour éradiquer ton mal-être, ce serait:

1 De te fixer un puissant Objectif de réussite.

2 D’être juste Persévérant jour après jour.

objectif

et

perseverance

Je n’ai pas cherché à aller mieux rapidement, je me suis simplement obligé à être constant. 

J’ai vécu au jour le jour, le plus possible dans l’instant présent, sans me préoccuper du moment suivant, et encore moins du lendemain. Le fait de ne plus chercher de résultats rapides, m’a fait avancer un peu chaque jour.

J’appliquais, seul dans mon coin, les méthodes et techniques naturelles que j’apprenais. Mon alimentation avait complètement changé, et s’améliorait au fil du temps.

Certes, il y avait des jours où je n’allais pas très bien, mais le lendemain je me reprenais systématiquement en main. Après les premières semaines, je commençais à constater quelques bienfaits sur mon moral et sur mon sommeil. 

J’avais bien compris que les effets étaient très progressifs et arrivaient lentement. Même si je passais par des moments difficiles, je continuais chaque jour à appliquer cette hygiène de vie et à suivre ces thérapies naturelles.

arrÊT DE LA

MEDICATION

Arrêt de la Médication

Etant de plus en plus enthousiaste, j’ai finalement décidé d’arrêter du jour au lendemain toute ma panoplie d’anxiolytiques et d’antidépresseurs.

Très mauvaise idée !

J’étais devenu dépendant. Mon corps était habitué à un rythme de vie, à un protocole basé sur tous ces produits chimiques depuis des années. Il fallait absolument que l’arrêt des médicaments soit progressif. Sinon gare, au retour de manivelle !

Avec l’aide et les conseils de mes thérapeutes, j’ai donc diminué progressivement mon traitement. Tout en suivant, sans relâche, les activités physiques, l’alimentation et les thérapies parallèles qui me convenaient.

Quand tu commences à aller mieux, le courage se renforce aussi. Un vrai cercle vertueux. L’information sur le web était toujours plus pertinente et intéressante. Au fil des années, j’étais devenu un « quasi-expert » dans le domaine ! 

Suivre un planning progressif et adapté !!!

 

Parmi les nombreuses méthodes naturelles pour éradiquer les crises d’angoisse et tout ce qu’elles engendrent, je n’ai gardé que les plus efficaces, et les plus simples à suivre. Contrairement aux thérapies traditionnelles, elle sont plus pertinentes, plus économiques et sans effets d’accoutumance.

Elles peuvent se pratiquer de chez soi, et sans l’aide d’une tierce personne. Et pour couronner le tout, elles n’ont pas d’effets secondaires.

J’ai finalement mis au point Le Planning Journalier Idéal, pour s’améliorer à tous points de vue. La mise au point de ce processus, m’a demandé un énorme travail de réajustement, sur plusieurs années.

J’ai juste suivi ce planning, et j’ai fini par me libérer totalement. Mon changement de vie a été radical et définitif. Aujourd’hui, je suis libre, heureux et vis sereinement depuis 6 années.

Ma vie sociale est parfaite. Je voyage, je sors, je revois mes amis, et mes proches sont aux anges.

  • Plus de peur, 
  • Plus d’angoisse, 
  • Plus de douleurs physiques, 
  • Plus de phobies, 
  • Plus d’insomnie, 
  • Plus de complexe et de timidité, 
  • Et surtout plus de médoc.

                                                       Avancer un peu chaque jour

Dorénavant les maîtres mots sont Bonheur et Joie de vivre !

C’est parce que tout va bien pour moi maintenant, que j’ai souhaité partager cette expérience de vie, avec ceux qui subissent encore leur mal-être.

Pour te dire, qu’avec du courage, du savoir-faire, et de la persévérance, il est possible de vaincre la souffrance. L’hygiène de vie à laquelle je m’adonne encore aujourd’hui, je l’ai peaufiné au fil de mes 25 années de recherches.

Elle s’inspire des méthodes et techniques tels que:

  • L’activité Physique Douce, 
  • La Phytothérapie, 
  • La Méditation Bouddhiste, 
  • Le Revécu Sensoriel, 
  • La Luminothérapie, 
  • Les Huiles Essentielles, 
  • Les Auto-Massage, 
  • Les Nombreuses Techniques Respiratoires, 
  • La Sophrologie, 
  • L’Auto-Hypnose, 
  • Le Yoga, 
  • L’Alimentation Adaptée (paléo, végan, végétalien, végétarien, régime crétois ), 
  • L’Hygiène de vie 24 H, 
  • Le Taping, 
  • Le Shiatsu, 
  • Les Anxiolytiques Naturels, 
  • La Méthode Nerti, 
  • La pnl, 
  • La Reikiologie, 
  • La Relaxation Physique et Mentale, 
  • Le Lâcher Prise
  • La Confiance en Soi, 
  • L’emdr, 
  • Les Exercices de Concentration et de Mémoire, 
  • La méthode tipi, 
  • Les produits de toilette et ménagers, bons pour la santé,
  • Les appareils électro et la pollution…

  Voyage

au paradis

Voyage dans la carte postale !!!

Au fait, Chose promise, chose due ! L’endroit de la carte postale où je m’étais promis de me rendre, existe bel et bien. 

Il est situé au sud-ouest d’une petite ile, et très représentative de ce jeune pays. Cet endroit est perdu en plein océan indien, sur l’île qui se nomme « Digue Island » dans l’archipel des Seychelles.

Le nom précis de la plage est « l’Anse Source d’Argent ».

J’ai rassemblé mes économies et j’ai invité une amie à se joindre à moi pour un petit séjour là bas. Elle ne s’est pas faite prier !

Désormais cette photo restera pour moi, le symbole de ma libération et de mon changement de vie. Maintenant, je vais bien, j’ai éradiqué mes crises d’angoisse, mes phobies, et tout mon mal-être.

 

Actuellement, mon souhait le plus cher, est de te partager et t’inciter à suivre le même chemin que j’ai moi même suivi. Quel que soit le niveau dans lequel tu te trouves actuellement, tu peux toi aussi, te promettre de bannir tes souffrances.

Il te suffit d’être méthodique, persévérant, constant et cela d’une manière très progressive !

A ta réussite

Phil DDELKA

Me voici arrivé dans la carte postale

Symbole de ma réussite

Guide Offert pour te libérer de tes crises d’angoisse

Vos informations sont protégées.

COMMENT COMBATTRE LES ANGOISSES NOCTURNES ?

Je tiens à préciser que tout ce que je partage ici, n’est que le reflet de mon expérience personnelle. Je ne suis pas médecin.

Ce site n’a pas vocation à dénigrer le travail des thérapeutes qui traitent des maladies liées aux angoisses et aux troubles de l’anxiété.

Comme l’affirme le psychiatre Alain Braconnier, à propos des thérapies alternatives et naturelles, avec lesquelles se sont soignés beaucoup de personnes:
« Chacun trouve sa solution….il faut aussi faire confiance à ce que la personne (l’angoissé) sent, comme ce qui peut lui être le plus utile, c’est vraiment important dans notre domaine… »

Les angoisses nocturnes, comment s’en débarrasser ?

Le soir arrive, l’heure du coucher va commencer à se faire sentir. Il va être temps de complètement relâcher la pression et les tensions accumulées au cours de la journée. Ton corps et ton esprit vont pouvoir se laisser aller, s’alanguir, puis s’endormir paisiblement pour une belle et longue nuit. Afin de se réguler, ton cerveau et ton système nerveux ont besoin de se régénérer, grâce à un sommeil récupérateur. Cela demeure un élément essentiel pour une santé, digne de ce nom. (voir article sur le sommeil)

Pour celles et ceux qui sont contraints de vivre en horaires décalés, ils devront adapter leur hygiène de vie en conséquence. Si la nuit est « naturellement faite » pour dormir, l’être humain peut s’adapter à une existence noctambule. Le plus important, étant de respecter la régularité et la durée nécessaire, à un sommeil réparateur.

Les angoisses nocturnes

Elles apparaissent quelquefois, peu de temps après t’être couchée. Au moment même, où ton corps et ton esprit commencent à se relâcher. L’endormissement est l’un des moments majeurs de la phase du sommeil. Tu es allongée depuis quelques minutes, tu te sens bien dans cet état second.

Malgré, ta crainte d’être surprise par une nouvelle crise, tu es allée te coucher. Chaque soir, tu as pris l’habitude de retarder un peu plus, l’heure pour regagner ton lit. Ceci pour essayer de te rassurer, en pensant être davantage fatiguée. 

Mieux dormir lorsque tu es bien fatiguée ?

Malheureusement, cette fatigue n’a pas de liens réels avec les angoisses nocturnes. Si la cause se trouvait là, le remède serait à la portée de tous ! Après quelques minutes donc, et de façon soudaine et brutale, tu te réveilles. Ton cœur bat à la vitesse grand V, et tu ressens une oppression dans ta cage thoracique.

Une terreur, t’envahie. Mais de quoi as-tu peur ? De tout, de rien…Tu as peur de la peur, peur de mourir, peur d’être seule au monde, ou de devenir folle… Il n’y pas d’explications rationnelles à cette soudaine angoisse. Plus tu cherches, et moins tu trouves. Sauf, bien sûr, si ton état est relatif à un évènement post-traumatique connu.

Les symptômes

En fait, les symptômes de l’angoisse nocturne sont le plus souvent identiques à ceux de l’angoisse en général. 

  • Une difficulté à respirer
  • Un sentiment d’oppression de la cage thoracique
  • Une transpiration abondante
  • Une altération de l’humeur
  • Une difficulté à déglutir
  • La gorge sèche
  • Des tremblements (mains, tête, jambes)
  • Une incapacité à objectiver
  • Une boule à l’estomac
  • Des maux intestinaux
  • Une peur de la peur

Alors que faire ?

Certains ont essayé l’auto suggestion. Cette méthode qui consiste à te convaincre que tout va bien, et que ce soir tu vas enfin dormir.

Je ne dis pas que les affirmations et les pensées positives, ne font pas de bien. Seulement, je pense qu’il ne suffit pas de les répéter inlassablement. Il faut aussi être complètement convaincu de leur réalité, pour en apprécier les bénéfices.  A mon humble avis, cela reste possible, mais à très, très long terme. 

« Faire passer la pilule »

Faute de mieux, beaucoup finissent par s’en remettre aux prescriptions médicamenteuses de leur médecin et thérapeutes spécialisés. Cela consiste plus particulièrement, à la prise de somnifères ou d’anxiolytiques. Je comprends une telle démarche, puisque les symptômes peuvent en être grandement diminués. Cependant, on en revient toujours à la même chose, cela ne guérit pas ! En revanche, effets secondaires, l’accoutumance et le risque de devenir “accro” à ces pilules sont eux, bien réels. 

Il existe des méthodes “alternatives”, n’en déplaisent à certains. Si les thérapies traditionnelles nous assuraient un traitement efficace et durable de l’angoisse nocturne, cela serait de notoriété publique.

Alors, que faire en attendant le sevrage ? Aujourd’hui, je vais te parler d’une technique à suivre de chez toi, en toute autonomie. C’est une méthode que qui vient de l’étude du comportementalisme. 

Des questions pour se rassurer

Cette technique a pour but en premier lieu, le ralentissement du nombre d’angoisses nocturnes dans le temps. Il faut pour cela suivre une préparation quotidienne avant d’aller dormir. C’est à dire, s’attaquer à l’ensemble des préoccupations psychiques, qui t’harcèlent sans cesse.

Lorsque tu te poses des questions du genre: 

  • « Est-ce que je vais enfin arriver à passer une bonne nuit ? 
  • Qu’est ce que je pourrais faire, pour dormir 6 à 7 heures d’affilées ? 
  • Et si je me coucher plus tard que d’habitude, est-ce que ce ne serait pas mieux ?
  • Comment faire pour ne pas me réveiller, ou pour me rendormir rapidement ? « 

En fait, chaque question qui te vient à l’esprit, signifie que tu cherches à te sécuriser. Mais les réponses que tu trouves, ne t’aident pas vraiment. En général, ces réponses engendrent d’autres questions qui engendrent d’autres réponse… 

Cela va être la première phase de l’exercice:

Au lieu de ruminer sans cesse, de te poser toutes ces questions, garde en permanence sur toi ou à ta portée, de quoi noter. (Un petit carnet et un stylo)

Dès qu’une question s’impose à toi et quelque soit le moment: 

Ecris cette question. 

Ensuite écris toutes les réponses qui te viennent à l’esprit à propos de cette question. Ces réponses vont sans doute générer de nouvelles questions. 

Ecris ces nouvelles questions. A leur tour, elles vont générer d’autres réponses. 

Ecris encore, ces réponses, et ainsi de suite, jusqu’à ce que tu te sentes un peu plus apaisé.

Ce petit exercice, plus ou moins contraignant les premiers temps, est très important. Exécute-le à chaque fois que des ruminations, à propos de tes angoisses nocturnes, apparaîtront. La technique du petit carnet pourra durer plusieurs semaines.

Même si tu ne saisis pas toute l’importance de cette action, il est primordial que tu t’y consacres. Peu importe la banalité des questions et la faible crédibilité des réponses, écris juste ce qui te passe par la tête. Cela, participera au fil des jours, à t’apaiser dans la journée.

La seconde phase

La seconde phase sera de t’isoler chaque fin de journée pendant 15 minutes. Au calme, et bien installé, tu dois juste t’imaginer toutes les conséquences que t’apportent les angoisses nocturnes.

Le fait de te réveiller chaque nuit, et même plusieurs fois par nuit,

La terreur que cela te fait vivre, 

Les conséquences d’un manque de sommeil sur la journée du lendemain,

Les très mauvaises conséquences qu’elles engendrent dans ton quotidien :

  • familiale, 
  • professionnelle, 
  • sentimentale,
  • sur le plan de la santé… 
  • Tu vas t’imaginer, que tu n’as aucun moyen de t’en sortir, que tu n’as aucun moyen d’empêcher ces crises.

Un vrai scénario catastrophe ! N’oublis pas que cela n’est que de l’imagination.

En fait, tu fais comprendre à ton cerveau que tu as bien compris l’imminence des dangers que tu cours.

Que tu ne vas plus LE rassurer, ni TE rassurer, en essayant de te divertir et de penser à autre chose. Fais cet exercice une quinzaine de minutes, chaque fin de journée.

La troisième phase

La troisième phase devra se pratiquer une dizaine de minutes avant l’heure du coucher. Elle consistera à écrire sur une feuille de papier, tout ce qui te passe par la tête à ce moment là. Ce que tu ressens, les pensées présentes, ce qui c’est passé aujourd’hui, etc… Puis, lorsque tu as rédiger quelques lignes, tu déchires la feuille et tu la jettes.

Puis, tu prends une deuxième feuille, sur laquelle tu vas écrire, une chose positive qui t’es arrivée dans la journée. Une chose banale, peu importe, mais quelque chose de plutôt sympa.

A nouveau, tu déchires ou froisses la feuille et tu la jettes.

Puis tu vas te coucher. 

Si tu te réveilles dans la nuit, lèves-toi et fais une des trois phases de l’exercice. 

Les changements bénéfiques que tu attends de cette pratique n’auront pas lieu, du jour au lendemain. Il faut que tu te contraignes à exécuter chacune des trois phases de cette technique, quotidiennement. Et cela pendant quelques semaines. c’est impératif. Les résultats dépendent de la personnalité de chacun ainsi que du niveau de stress. 

Ton assiduité et ton engagement vis vis de cette pratique, sont primordiaux. Mets ces exercices en pratique durant quelques semaines. Le jeu en vaut la chandelle ! 

Merci de m’avoir lu,

A ta réussite

Phil DDELKA

La sophrologie, une alternative aux anxiolytiques !

La sophrologie, une alternative aux anxiolytiques !

 

Créée dans les années 60, par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo, la sophrologie est parmi les médecines douces les plus pratiquées en France. Elle s’inspire de différentes techniques, comme le yoga indien, le zen japonais et la méditation, entre autres.

La sophrologie te permettra de gérer tes angoisses et ton stress. Elle est recommandée comme une alternative ou un complément aux médicaments, pour gérer l’angoisse. 

Il t’est possible de suivre un ou deux exercices pendant 2 ou 3 minutes. Ce petit travail de prise de conscience et de relaxation dynamique, te permettent d’identifier les sensations corporelles négatives qui surviennent quand une peur apparaît: boule au ventre, nœud à la gorge, jambes en coton, frissons dans le dos, diverses douleurs…

La sophrologie, l’art de visualiser des images positives !

À la maison ou au bureau, tu peux facilement apprendre à canaliser tes angoisses avec la sophrologie. Cette technique douce passe par la visualisation d’images positives.

Ce petit travail de prise de conscience et de relaxation dynamique, te permettent d’identifier les sensations corporelles négatives qui surviennent quand une peur apparaît:

  • boule au ventre,
  • nœud à la gorge,
  • jambes en coton,
  • frissons dans le dos,
  • diverses douleurs…

La sophrologie est bien plus qu’une simple méthode de relaxation, elle est une philosophie. Il faut se focaliser dans le moment présent, et établir des connexions entre notre intériorité et le monde qui nous entoure. 

Pour une réelle efficacité, cette pratique demande un travail sur la respiration. Chez un sophrologue, pour une séance individuelle d’environ 45 minutes, le tarif de moyen est de 70 €. 

Cependant, il est tout à fait possible de pratiquer des exercices de sophrologie directement chez toi, et donc gérer les tensions au quotidien ! Les exercices s’apprennent facilement.

Comme je le dis en présentation de mon blog, l’immense majorité des méthodes et astuces que je traite sur mon site Stopangoisse peuvent se faire en toute autonomie, et à la maison.

En sophrologie, il existent des exercices de “préparation du futur”, qui autorisent la relaxation dans n’importe quelle circonstance, ainsi que la possibilité d’enrayer rapidement ton stress, en apaisant ton système nerveux.

L’essentiel consiste à apprendre une détente corporelle, à l’aide notamment d’une respiration plus ample et plus calme. 

Tu verras que les exercices que je t’incites à pratiquer ici, sont faciles et pourront même te paraître simplistes.

Mais en les pratiquant régulièrement, ils seront te seront bénéfiques. 

Les attaques de panique, tu le sais, aussi désagréables et terrifiantes qu’elles soient, ne contiennent pas de facteurs de gravité. Elles restent inoffensives et sans réels dangers. Non les crises d’angoisse n’engendrent pas de graves maladies.

Si tu en es sujet tu sais qu’elles se manifestent par l’apparition brutale et souvent inopinée d’un certain nombre de symptômes intenses :

  • Sensation d’une tension qui monte subitement (du ventre vers le thorax ou du thorax vers la gorge)
  • Oppression thoracique, difficultés à respirer
  • Tétanie
  • Accélération de la fréquence cardiaque
  • Chaleur, sueurs
  • Sensation d’être vidé, peur de tomber ou de faire un malaise
  • Peur panique diffuse, voire conviction que l’on va mourir
  • Diverses maux et douleurs

Bienfaits de la sophrologie

 

 

 

  • Elle te permettra de repérer les prémisses d’une crise,
  • Elle canalisera tes peurs et tes appréhensions,
  • Elle évitera que la pression psychique et physique ne monte trop vite, 
  • Elle te redonnera confiance en toi,
  • Elle atténuera les symptômes d’une crise, affaiblira leur intensité et leurs fréquences,
  • Elle facilitera le fait d’appréhender sereinement tes angoisses,
  • Elle te donnera la possibilité d’agir en amont pour désamorcer les évènements anxiogènes,
  • Elle calmera ta nervosité,
  • Elle améliorera ton sommeil,
  • Elle t’aidera à gérer ton stress,
  • Elle t’aidera à atténuer la douleur… 

Passons tout de suite à l’action avec quelques exercices simples.

 

Le Pompage des Epaules

  • Position debout, 
  • Jambes dans l’alignement de ton bassin, 
  • Relâche tes épaules et détends-toi, 
  • Laisses tes bras le long de ton corps, 
  • Prends une profonde inspiration en montant tes épaules vers tes oreilles, 
  • Expire lentement en redescendant et en relâchant tes épaules. 

 

La Respiration avec les Mains

  • Assied-toi sur une chaise, 
  • Tes pieds sur le sol, 
  • Relâche ton corps, 
  • Gardes ton dos et ton cou bien droits, 
  • Place tes mains sur ton thorax, 
  • Inspire profondément,  
  • Expire doucement en rapprochant tes mains vers le centre, 
  • Avant d’inspirer à nouveau, visualise des images positives tout en fermant les yeux.  

 

La Respiration Ventrale

  • Assied-toi sur une chaise, 
  • Le dos bien droit et les pieds sur le sol, 
  • Place ta main droite sur le ventre, 
  • Et ta main gauche en bas du dos, 
  • Inspire profondément en gonflant le ventre, 
  • Retient ton souffle pendant 4 secondes, 
  • Expire par la bouche doucement.  

 

Se débarrasser de ses contrariétés

  • Debout, les jambes écartées de la largeur du bassin, 
  • Les genoux un peu fléchis, La tête et le dos droits, 
  • Les épaules relâchées, Les bras le long du corps, 
  • Mains ouvertes, 
  • Ferme les yeux,
  • Inspire par le nez en fermant les poings, pour “écraser” tes contrariétés,
  • Bloque ta respiration,
  • Hausse les épaules plusieurs fois, en imaginant décrocher ce stress,
  • Souffle, en ouvrant les poings, et imagine en même temps, jeter tes problèmes par terre.

Dénouer les tensions

  • Allongé dans le lit, yeux fermés, 
  • Porte attention à ton visage.
  • Détend ton front, 
  • Relâche tes sourcils, 
  • Desserre les mâchoires, 
  • Laisse ta langue se déposer dans ta bouche.
  • Sens ta gorge se dénouer, tes épaules se relâcher, 
  • Décontracte tes bras, desserre tes mains, 
  • Sens ton dos bien en appui sur le matelas, 
  • Décontracte ton ventre et tes fessiers, 
  • Relâche tes jambes en faisant deux ou trois rotations des chevilles,

 

Détourner l’attention

  • Allongé dans le lit, 
  • Yeux fermés, 
  • Inspire en gonflant le ventre,
  • Compte en même temps jusqu’à 3 ou 4,
  • Bloque ta respiration quelques secondes, selon tes capacités.
  • Puis, souffle tout doucement par la bouche, comme dans une paille, en comptant jusqu’à 6 ou 8, 

 

Se rendormir quand on se réveille la nuit

  • Debout, jambes parallèles écartées de la largeur du bassin, 
  • Genoux légèrement fléchis, La tête et le dos droits, 
  • Epaules relâchées, les bras tombant le long du corps, 
  • Mains ouvertes, les yeux fermés, 
  • Lève tes bras à l’horizontale en inspirant par le nez, 
  • Bloque ta respiration, 
  • Amène doucement les mains ouvertes vers le thorax en les contractant, 
  • Comme pour ramener du calme vers toi,
  • Souffle doucement par la bouche, en relâchant tes bras, 
  • Et en imaginant diffuser du calme dans ton corps,  
  •      (Il est important de souffler très doucement, car cela permet de ralentir le rythme cardiaque, pour plus d’apaisement) 

 

 

Pour se détendre

  • Allongé dans le lit, 
  • Yeux fermés, 
  • Prend une profonde inspiration, 
  • Bloquer quelques instants ton souffle,
  • Contracte tous les muscles de ton corps,
  • Souffle et relâche,
  • (tu peux combiner cet exercice avec celui ‘pour détourner ton attention’)

 

S’endormir à n’importe quelle heure

  • Debout, Jambes parallèles écartées de la largeur du bassin, 
  • Genoux un peu fléchis, la tête et le dos droits, 
  • Epaules relâchées, les bras tombant le long du corps, 
  • Mains ouvertes, les yeux fermés, 
  • Bouches-toi les oreilles avec tes pouces, 
  • Ferme tes yeux avec les index, 
  • Bouche tes narines avec les majeurs, 
  •      (Comme si tu t’isolais du monde)
  • Inspire par la bouche, puis bloquer ta respiration,
  • Penche-toi en avant et faire monter la pression dans le nez, 
  • Relâche les bras le long du corps, en soufflant par le nez,
  •      (imagine diffuser le calme autour de toi) 
  • Redresse-toi.

Merci à toi pour ta fidélité,

A ta réussite

 

Phil DDELKA

Le Bonheur Inconditionnel (Partie 2)

Le Bonheur est-il tout simplement possible ?

Si tu n’as pas encore lu la Partie 1 , je t’invite à cliquer ici:

Le Bonheur Inconditionnel 

Tu sais parfaitement que le malheur est universel et omniprésent sur la terre. Et que chaque être vivant rencontre dans la vie, sa part de souffrance. 

Tout le monde aspire à une belle et heureuse existence; harmonieuse, paisible, joyeuse, entourés de ceux qui leurs sont chers. 

Une vie dans laquelle tout irait merveilleusement bien, jour après jour, nuit après nuit, dans le meilleur des mondes…

– » Un monde de bisounours » vont rétorquer certains !

– » Une vie dans laquelle, Tout le monde, il est beau; tout le monde, il est gentil ! «  

– » Un vrai conte de fées, en somme « 

– » Comme si la perfection était possible ! N’importe quoi !  » 

– » La vie est parsemée de malheurs, plus ou moins lourds, et plus ou moins (in)supportables. «  

– » En définitive, le bonheur inconditionnel, la sérénité et la paix durable sont tout simplement incompatibles avec la vie humaine ! « 

– » Ces trop rares moments de joies ne sont en réalité, que quelques répits, dans cet océan de souffrance « .

Quitte à me répéter, ces instants joyeux, sont certes, des plaisirs appréciables, et ne sont surtout pas à négliger. Mais ils n’ont rien à voir avec une réelle sérénité et un bonheur inconditionnel. 

Ces plaisirs peuvent être ressentis comme un apaisement, une éclaircie momentanée créée par des circonstances extérieures. Cependant, nous pouvons tirer parti de ces ressentis, et de ces répits dans nos combats perpétuels. 

Cela, dans la mesure où ils nous donnent un avant-goût de la sérénité authentiqueUn échantillon du bien-être engendré par le Bonheur inconditionnel. 

Toutefois, la différence entre ces instants agréables, et le Bonheur inconditionnel, est aussi immense que celle qui sépare le ciel entrevu par le trou d’une aiguille à coudre, de l’étendue démesurée de l’univers. 

En fait, le Bonheur extérieur que tu vivras, dépendra du degré de liberté et de sérénité intérieure que tu auras acquis

Si tu arrives à bien comprendre cela, alors tu t’efforceras tout naturellement,  à accomplir un véritable changement en toi-même.

Nous n’avons aucune emprise sur le temps qui s’écoule seconde après seconde. Parfois lorsque nous sommes dans une mauvaise passe, les minutes peuvent nous sembler interminables, et quand ça va mieux, les heures peuvent paraître des secondes. 

Ce qui est certain, c’est que les jours, les mois et les années passent inexorablement. Le temps précieux que tu perds ne se rattrapera jamais. 

Heureusement, à chaque instant de ta vie, tu peux décider de ne plus le perdre. 

Il y a quelque part dans ce monde, des êtres qui semblent respirer un bonheur sans faille

Des personnes pour lesquelles, chacune de leurs paroles, chacun de leurs gestes et de leurs regards, semblent imprégnés de bonté, de sagesse, d’altruisme et d’une joie de vivre indestructible. 

En un mot, ils paraissent demeurer dans un parfait Bonheur que rien ne saurait altérer.

Le fait de rencontrer de tels individus, te fait prendre conscience qu’un tel degré de bien-être, est possible et atteignable

Ces personnes, admettent sans prétention, vivre continuellement dans cet état, qui perdure malgré les évènements tragiques ou malheureux de leur vie.  Non pas qu’ils soient insensibles aux conditions extérieures, (guerres, conflits, attentats, accidents, catastrophes naturelles…) mais que celles-ci n’ébranlent plus leur état intérieure. 

Un peu comme une mer qui serait déchainée en surface, mais qui demeure calme et impassible quand on contemple ses profondeurs.

Ici, je ne parle pas de ceux qui se déclarent « plutôt heureux », parce que les conditions matérielles, financières, familiales, sentimentales, professionnelles ou sociales leurs sont avantageuses. Cela, c’est encore une fois, confondre Bonheur et plaisirQu’une de ces conditions vienne à disparaître, et ce sentiment de bien-être serait remis en question aussitôt

Ici, je parle bien de ceux qui vivent dans un bonheur durable, quels que soient les aléas de l’existence. Ce ne sont pas des « surhommes », mais juste des personnes lambdas, qui ont persévéré dans leur pratique méditative, philosophique et qui respecte une hygiène de vie exemplaire chaque jour de leur vie.

Stopangoisse.com

Le but du site « Stopangoisse.com » est bel et bien de mettre K.O l’anxiété généralisée, les crises d’angoisse, les douleurs physiques et morales qui les accompagnent, les phobies, les insomnies, comme je l’ai fait pour moi-même, (Mon histoire personnelle), mais il a aussi, dans une large mesure, pour ambition d’aller encore beaucoup plus loin.

Il existe des gens qui ont tout pour être heureux. 

Cela suffit-il à les maintenir dans un réel bonheur  ? 

La réponse la plus juste que l’on puisse apporter est: « Non ». 

Du fait de l’habitude, de la lassitude, il finira par toujours y avoir un manque. 

Les désirs de ceux qui restent dans la dualité, ne connaissent pas de limites. 

Ils en veulent toujours plus:

-« Quand j’aurai davantage de ceci ou de cela, alors oui, je serai vraiment heureux ». 

Un adage tibétain dit:

« Chercher le bonheur en dehors de nous, c’est comme attendre le soleil dans une grotte orientée au nord. » 

Nous désirons tous le bonheur, mais nous cherchons, là où il ne se trouve pas.  Pire, la plupart du temps, nous lui tournons le dos, sans même s’en apercevoir. 

Chaque être humain sur la terre recherchent à être heureux. Qui désirerait le malheur et la désolation pour lui-même et les personnes qu’il chérit ? 

Mis à part un déséquilibré, je ne vois pas !

Le drame des êtres vivants, c’est qu’il redoutent le malheur, mais courent à lui. Les moyens qu’ils trouvent pour pallier à la souffrance, servent le plus souvent à alimenter ce mal-être.

Comment une telle méprise est-elle possible ? Tout simplement parce qu’ils restent persuadés que le bonheur se trouve à l’extérieur d’eux-mêmes. 

Un bonheur qui serait caché quelque part dans les méandres de la vie, de l’amour, des possessions, du confort, de la chance, de l’argent, de la célébrité, de la pluie ou du beau temps…

Personne ne conteste qu’il est préférable de vivre en bonne santé, une belle et longue vie, dans un pays où règne la paix et la justice, de pouvoir se nourrir, se vêtir et se loger convenablement, d’être libre de voyager de par le monde, d’aimer et d’être aimé… 

Les êtres humains apprécient mieux la qualité de leur vie, dans de telles conditions. Mais tant qu’ils restent persuadés que le bonheur se trouve en dehors d’eux-mêmes, ils ne pourrons qu’être déçus.

Le bonheur est un état d’être, et non une course folle aux éventuelles acquisitions plus ou moins éphémères qu’apportent les conditions extérieures. S’il se trouvait à l’extérieur d’eux-mêmes, le bonheur serait à jamais inaccessible. 

Le bonheur ne nous est pas donné, ni le malheur imposé, (contrairement à la souffrance). Nos rêves, nos envies, nos désirs n’ont pas de limites, et notre contrôle sur le monde est utopique, insignifiant, et inexistant !

Il est indispensable de comprendre la nature profonde:

  • de la joie et de la tristesse, 
  • du désir et de la haine,
  • de la souffrance et du malheur, 
  • du plaisir et du bonheur.

Lorsque nous sommes désemparés face à certaines souffrances intérieures, ne sachant pas les soulager, notre réaction instinctive sera de toujours nous tourner vers l’extérieur. Au mieux cela pourra nous divertir temporairement, nous soulager, mais ne réglera pas le fond du problème. 

Il ne sera jamais possible de maîtriser les circonstances extérieures en terme de quantité, de qualité ou de durée. C’est un peu comme les anxiolytiques, qui soulagent et rendent la maladie supportable, sans jamais la guérir !

Le principal coupable est notre approche confuse de la dynamique du bonheur et de la souffrance…

Le sujet est vaste…Mais si facile à appliquer….La suite est très prometteuse. 

A suivre, donc…

Phil DDELKA

Quand un proche est victime de troubles d’anxiété.

L’anxiété chronique n’est rien d’autre qu’une maladie. 

Cette pathologie ne saute pas aux yeux du premier coup. Elle ne se voit pas pas comme le nez au milieu de la figure, contrairement à une jambe ou un bras cassés. 

Lorsque nous somme en proie à cette maladie, nous donnons parfois l’apparence de faire preuve d’un manque de volonté ou de courage. Ces troubles affectent l’ensemble de nos comportements ainsi que la qualité de nos vies. Ils nous affligent des contraintes, qui nous paraissent parfois, insurmontables. 

C’est d’autant plus difficile, que ce mal-être n’est que rarement compris et accepté par notre entourage. 

Et forcément, lorsque notre souffrance n’est pas comprise, il est difficile de nous supporter et de nous tendre la main.

Cette maladie sournoise nous affaiblit, nous rend vulnérables, nous vide de nos forces, et nous tire vers les bas-fonds toujours plus angoissants. 

Pour ne rien arranger, nous sommes souvent le jouet d’insomnies et différentes phobies. 

Dans la vie courante, notre intérêt pour nombre de choses toutes simples de la vie, s’amenuisent au fil du temps. 

Nous sommes souvent à fleur de peau, et passons par des phases d’irritabilité.

Bien entendu, nous culpabilisons de vous imposer nos crises et nos comportements irrationnels. 

Ces terribles et sournoises pathologies, nous dictent tout cela. Nous ne en sommes, absolument pas responsables, en vérité. 

Ce ne sont en aucun cas, un manque de volonté ou de courage. Ce qui semble être un « je m’en foutisme », est aussi une des conséquences de ce profond mal-être.

Il est très important que vous compreniez celaSurtout si vous n’avez que peu de connaissances:

  • sur les troubles de l’anxiété,
  • les crises d’angoisse,
  • les attaques de panique,
  • la spasmophilie,
  • la bipolarité,
  • la phobie sociale,
  • le stress ou l’anxiété chronique. 

Un trouble de l’angoisse se produit au niveau cognitif, biologique, neurologique et génétique. 

Traiter ces maladies peut paraitre très compliqués, mais nous pouvons y parvenir en faisant preuve de méthodologie et de persévérance. 

Nous aimerions que ceux qui ne savent pas encore ce que sont réellement ces troubles, comprennent que l’anxiété arrive souvent sans raison. Quelquefois, même une chose anodine, engendre des réactions incontrôlables. 

Les crises d’angoisse ne sont pas rationnelles et nos agissements sont illogiques. Nous en sommes, bien évidemment conscients.

Il est tout à fait inutile que vous nous rappeliez que nous sommes « à côté de la plaque », que notre imagination nous joue des tours, et que nous nous faisons du cinéma. Ce sont justement, les fondements et les conséquences de ces pathologies. 

Nous savons que, ce que nous projetons pendant nos crises d’angoisse, est complètement disproportionné par rapport à la réalité. Et c’est bien cela qui nous désole: 

nous avons une peur bleue de quelque chose de complètement inoffensif. 

Nous sommes juste dans l’impossibilité de contrôler cette émotion. 

Il est vrai que nous ne sommes pas tous égaux au regard de l’anxiété. 

Mais en général, beaucoup d’entre nous, ont en eux une sensibilité exacerbée, leur permettant de ressentir le comportement et le ressenti de nos proches. 

De la même manière que nous ressentons cela envers nous-mêmes. 

Tout comme vous, nous aimerions pouvoir stopper nos crises à volonté, sur un claquement de doigts.

Tout comme vous, nous sommes déçus, chagrinés, frustrés, attristés, énervés envers nous-mêmes. 

La seule différence entre vous et nous, c’est que cet état malheureux et ces sensations bizarres et douloureuses, ne nous quittent jamais. 

Nous savons les difficultés que vous supportez à cause de nos pathologies.

Nous comprenons ce que ressentez à notre égard. 

Cela n’est pas toujours d’un grand secours pour nous, mais nous ne vous en voulons aucunement. 

Nous savons, que vous aussi, vous avez besoin de répit et de moment de décompression, c’est bien naturel.

Tout le monde a besoin d’attention et d’amour.

Surtout ceux qui comme nous, ont tendance à ne pas s’aimer. 

Oui, nous avons besoin de vous. 

Oui, nous avons besoin de votre patience. 

Oui, nous avons besoin de votre soutien. 

Un sourire, un geste amical, un accompagnement, un mot rassurant de votre part peuvent faire beaucoup pour nous. 

Il ne faut pas oublier que l’angoisse est souvent synonyme de douleurs physiques. 

Nous avons l’impression d’étouffer, chaque inspiration peut devenir un véritable effort. 

La douleur plus ou moins supportable, peut se faire ressentir n’importe où dans note corps: 

nos mains, notre crâne, notre thorax, nos membres, notre ventre…. peuvent être source de souffrances. 

Non, nous ne sommes pas fous, et vous le savez bien. 

Dans la vie de tous les jours, ou lors de crises d’angoisse comment pouvez-vous réellement nous aider ?

Les comportements appropriés

Vous devez autant que possible garder votre calme. 

Le fait que vous soyez près de nous quand nous angoissons, peut aussi vous rendre anxieux et nerveux. 

Pour nous aider lors de ces troubles, n’oubliez pas que les pensées qui nous traversent ne sont pas logiques. 

Il faudra que vous ayez les idées claires pour nous.

Lors de la montée d’une crise, vous pouvez, dans la mesure du possible, nous conduire dans un lieu tranquille, et nous faire asseoir. 

Cela, dans le but de nous sortir du contextenous sommes persuadés d’être en danger. 

Nous extirper de ce lieu, qui pourtant, est sans risque, pour vous comme pour nous. 

Il sera néanmoins, toujours utile de nous accompagner plus tard dans ces mêmes lieux.  Cela d’une manière progressive, pour nous habituer et faire comprendre à notre cerveau que le danger n’existe pas.

Parfois, un simple contact (prendre la main, toucher le bras) peut aider.

Il n’est pas inutile de nous rassurer, et de nous dire que nous sommes en sécurité.

Pas de discours interminables, mais vous pouvez nous réconforter, d’une voix calme et paisible.

Nous assurez que vous resterez près de nous, tant que la crise n’est pas passé, si tel est notre souhait

Montrez-nous que vous avez confiance en nous, que cette émotion ne durera pas, et que nous surmonterons cette situation, comme nous l’avons déjà fait dans le passé.

Dans la vie en générale, vous pouvez également nous aider à ne pas oublier de prendre notre traitement, dans le cas où notre thérapeute nous a prescrit un traitement médicamenteux. 

Rappelez-nous que cette substance peut nous aider à retrouver notre calme.

Rappelez-nous de ne pas oublier d’en prendre sur soi, lors d’une sortie.

Vous pouvez également nous assister dans une pratique simple. 

Proposez-nous un exercice de relaxation. 

La technique de respiration 4-7-8, par exemple : 

on inspire pendant 4 secondes, on retient notre souffle pendant 7 et on expire sur 8 secondes.

Vous pourriez également nous aider à focaliser notre attention sur quelque de chose de positif. 

Quand nous sommes en proie à une crise, il est essentiel de distraire notre attention. 

Nous sommes très souvent concentrés sur le côté négatif de la situation . 

Vous pouvez nous demander de décrire ce qui se trouve dans la pièce. 

Puis par la suite, évoquer avec vous, des souvenirs communs et joyeux. 

Cela dans le but de détourner notre attention.

Faites-nous savoir que vous nous comprenez, et que vous prenez nos problèmes au sérieux. 

Contrairement à quelques idées reçues, c’est lorsque vous prenez en compte notre souffrance, que celle-ci peut être réduite. Se voiler la face, n’est jamais une solution. 

Il est parfois agréable de vous entendre dire: 

« Je comprends que tu passes par des moments pénibles. » 

« Je sens ce qui te mets mal à l’aise. » 

« Je vois que tu stresses quand tu dois aller dans tel ou tel endroit, je vais t’aider » 

« Je me rends compte que tu te tracasses pour ceci ou cela, si tu désires parler de ce qui te dérange, je suis là »

-On a parfois tendance à trop parler pour dissimuler un malaise. Le simple fait d’être présent et à notre écoute peut être rassurant.

Vous pouvez nous tranquilliser par le contact physique. 

Nous serrer dans vos bras quand nous sommes angoissés, peut nous apaiser. 

Un câlin, apporte tant de bienfait moralement, car il est reconnu être d’un grand réconfort pour les êtres humains. 

Cependant certaines personnes, ne sont pas tactiles, et peuvent ressentir de la gêne, lors de ce geste amical. 

Leur imposer cela serait alors contre-productif. 

Enfin, quelques uns d’entre nous éprouveront au contraire, le besoin d’être seul.

Les phrases qu’il ne faudrait pas prononcer

C’est dans ta tête ! 

(oui c’est dans la tête, et partout ailleurs aussi. L’anxiété est tout simplement inexplicable)

C’est complètement ridicule que tu t’en fasses avec ça ! 

(cela sous-entend que notre angoisse est négligeable)

Passe à autre chose ! (quand nous sommes très anxieux, il est irritant d’entendre cette phrase, car pour nous, passer à autre chose nous semble tout simplement impossible)

Tu t’en fais pour rien, tu perds ton temps ! (idem, ce commentaire négatif, est contre productif, nous avons besoin d’être épauler)

Laisse tomber, penses à autre chose ! (ce serait tellement simple, si tout se réglait de cette manière)

Allez, calme-toi donc un peu ! (l’anxiété n’est pas un choix, mais une maladie mentale)

Fais preuve de bons sens, pour une fois ! (Une crise d’angoisse est synonyme de non-sens, justement)

Prends quelques verres et ça ira mieux ! (l’anxiété n’est pas une simple variation d’humeur à court terme, l’alcool ne sera jamais une solution)

Tu as tout pour être heureux ! (dans notre tête cette phrase revient à s’entendre dire: « Tu te plains pour rien ».Cela accentue notre culpabilité. 

Pourquoi es-tu toujours si inquiet ? (lorsque vous nous dites cela, vous reconnaissez non seulement la sévérité de notre anxiété, mais aussi que notre inquiétude vous dérange)

Prends sur toi, ne te laisse pas aller, comme ça ! (ordonner à une personne anxieuse de se calmer, c’est comme dire à une personne qui a une bronchite, de pas pas tousser)

Ca pourrait être pire ! (oui, nous savons que tout pourrait-être, toujours pire. Cela ne fait que renforcer notre peur et notre culpabilité)

 

Comme vous pouvez le constater, il n’est jamais facile de faire preuve de tact avec des personnes anxieuses. Surtout lorsque celles-ci, sont vos proches (amis ou parents). L’idéal sera de toujours prendre son temps et s’informer du mieux que l’on peut sur ces pathologies.

S’ils existent de nombreux points communs parmi tous ceux qui souffrent de ces maux, chaque cas reste particulier.

Mais qui, mieux que l’entourage connaît vraiment cette personne en particulier ? Le courage, la patience, mais surtout l’amour seront toujours de mise. Il ne faut jamais oublier, que même si ce mal-être peut durer longtemps, il reste heureusement possible de nous en sortir !

Phil DDELKA

Musique au service de ton mal-être

« La musique, cet art qui permet à l’homme d’exprimer ses sentiments à travers des sons, comme étant des émotions »    

Emmanuel Kant (1724-1804)

Les Fréquences Musicales

La chanson, les mélodies, la musique en général, ont le pouvoir de te faire ressentir des émotions et des sensations physiques, tels que des frissons, des sourires, des larmes, la chair de poule, un parfum de nostalgie, un instant de bonheur… 

Il est vrai que la musique est réputée pour adoucir les moeurs. 

Emotions et Sensations Physiques

Le Pouvoir de la Musique

La musique thérapeutique a un effet positif sur les dépressifs.

Lorsque tu écoutes une pièce musical que tu aimes, alors c’est comme un feu d’artifice pour tes neurones, car l’ensemble de ton cerveau est sollicité.

Etre musicien est un avantage car le corps cailloux qui relie les deux hémisphères du cerveau, (le logique et l’artistique), est plus développé que pour un non-musicien. 

Ceci en raison de la plasticité du cerveau. Quand il est stimulé, il crée de nouveaux neurones et de nouvelles connexions.

La musique stimule les parties du cerveau dédiées au langage, ainsi qu’une partie du cortex temporal. Mais aussi, l’hippocampe et une partie du cortex frontal, impliqués dans la mémoire. 

Musique Spécialement Dédiées

Quelles musiques ?

Cela dit, tous les goûts sont dans la nature. 

Tu peux te défouler en écoutant du « Hardos-Heavy-Black-Death-Métal », mais pour te relaxer, mieux vaudra une musique douce et un peu plus « neutre ». 

Ecoute de la musique classique, folklorique, de variété etc, peu importe, tant qu’elle t’apporte de la joie. 

Sais-tu que certains morceaux ont été spécialement conçus pour la relaxation ? 

Ces titres sont idéaux en musicothérapie, et aussi de véritables alliés pour réduire ton stress et tes douleurs.

La Musique au service de ton bien-être

Une Meilleure Qualité de Vie

La musique est capable d’améliorer la qualité de ta vie ainsi que celle de ton humeur. 

D’après les neuro-scientifiques, certaines oeuvres musicales, ont le pouvoir de réduire l’anxiété de 65%.

La thérapie par la musique est de plus en plus reconnue.

La Musique, génératrice d’émotions

La Musique et ses Bienfaits

Elle est ausi utilisée dans certains établissements spécialisés (pour les personnes autistes ou schizophrènes), afin de soigner de graves pathologies. 

Mais ici nous nous bornerons à comprendre ses effets sur l’anxiété et les troubles qui en découlent:

  • Les insomnies,
  • Le stress,
  • Le manque de concentration,
  • Les peurs,
  • L’hypertension,
  • Les troubles d’anxiété,
  • L’angoisse,
  • La dépression.

La Musique, et les troubles psychologiques

La Musique et les Troubles Psychologiques

La musique, également bonne pour la mémoire

Selon de récentes études, la musique serait aussi un allié pour lutter contre les troubles de la mémoire. 

Elle s’est avérée posséder des effets très favorables sur les troubles psychologiques, neurologiques et comportementaux. 

Ecouter de la musique chaque jour, est tout simplement une action bienfaisante aussi bien moralement que physiquement, c’est pour cela que tu peux en user régulièrement.

La musique est reposante, et adoucie les moeurs !

La Confiance et la Paix Intérieure

Retrouver la confiance et la paix intérieure

Grâce à la libération de tes émotions, elle améliore la confiance en toi ainsi que la communication avec le monde extérieur.

Du fait de ses conséquences bénéfiques sur le centre des émotions du cerveau, elle entraînera des améliorations notoires, aux niveaux respiratoire, musculaire, et cardiovasculaire. 

D’autre part, la musicothérapie apaise tes souffrances et rebooste ton moral. 

La Thérapie par la Musique !

Musicothérapie dans les Hopitaux

Avant une opération chirurgicale ainsi qu’en gynécologie obstétrique, elle contribue à réduire le stress.

Elle atténue la souffrance et améliore sa tolérance pour des personnes qui souffrent de douleurs chroniques. 

De façon générale, la musique contribue à un meilleur sommeil. 

La musicothérapie trouve aussi des applications dans le domaine néonatal, pour les personnes souffrant de troubles comportementaux ou psychologiques.

La Musique est la Langue des Emotions

Les Meilleures Pièces Musicales

Il a été déterminé après une étude par des neuro-scientifiques de l’institut Mindlab International, quelles étaient les musiques qui détendaient le plus.

Après avoir fait écouter et tester aux participants à l’étude scientifique, différentes chansons, une musique est sortie du lot.

Durant cette épreuve, la pression artérielle, l’activité cérébrale et les fréquences cardiaque et respiratoire, on été mesurées, chez chacune de ces personnes. 

(Suite ci-dessous)

Les Meilleures Pièces Musicales

C’est la chanson du trio musical anglais « Marconi Union » qui a donné le meilleur résultat. 

A l’écoute du titre « Weightless » l’anxiété des patients a été réduite de 65%. 

Ce morceau de musique a été crée spécifiquement dans ce but. 

L’orchestration, la ligne de basse, les partitions rythmique et harmoniques permettent de ralentir la pression artérielle et la fréquence cardiaque. La sécrétion du Cortisol est aussi diminuée. 

A écouter, de préférence au casque (volume modéré), en te relaxant dans un fauteuil moelleux, ou en pleine nature.

Personnellement, je me relaxe très souvent seul, face à l’océan, en écoutant une de ces musiques.

Les Bienfaits de la Musique

sur le Corps et l’Esprit

La Musique aide à prendre du Recul.

L’art musical est donc une arme de choix, pour prendre du recul et adoucir les maux de ta vie.

Qu’elle soit légère ou puissante, triste ou joyeuse, endiablée ou lente, elle peut te procurer des sentiments profonds et te remémorer de doux souvenirs. 

Mais ce n’est pas tout, la musique peut parfois aussi accomplir des miracles. 

Depuis quelques décennies, il a été démontré par les scientifiques, les bienfaits que la musique apporte au corps.

Quelques nappes reposantes, jouées au synthé

Une Etude Scientifique à l’Hôpital

Il a été pratiqué une étude scientifique par des chercheurs canadien, prouvant l’efficacité de la musicothérapie.

Ces travaux portaient sur des enfants hospitalisés ou ayant de lourds traitements à subir. Cette expérience musicale a été menée sur 42 enfants âgés de trois à onze ans.

Deux groupes d’enfants on été formé. Le premier groupe a été traité aux urgences dans une ambiance musicale particulière, alors que les deuxième, se trouvait dans un environnement standard sans musique.

Pendant cette étude, ces derniers sont apparus plus stressés et se sont davantage plaints de douleurs. En revanche, les enfants qui avaient été pris en main avec un fond musical, ont moins souffert des traitements et piqûres et ont demeuré mois anxieux et plus calmes.

Le corps médical a constaté une bien meilleure coopération au moment des soins, de la part de ces patients. Il a par ailleurs observé une plus grande adhésion des enfants aux traitements.

Les indiens d’Amérique soignaient les maladies nerveuses avec la Musique.

La Thérapie par la Musique dans les Temps Anciens

Dans les temps anciens la musicothérapie était déjà utilisée pour guérir les maux et les maladies. 

  • Afin de soigner les maladies nerveuses, les peaux rouges jouaient de la flûte en bois de bouleau d’ellébore.
  • En Chine ancienne, Le chef de l’orchestre impérial, était médecin et compositeur d’oeuvres thérapeutiques.
  • En France, on doit la musicothérapie à Philippe Pinel (1745-1826). Ce dernier, fondateur de la psychiatrie introduit, au début du XIXe siècle, la musique dans les asiles. 

Merci de m’avoir lu,

A ta réussitte

Phil DDELKA

Des pierres contre tes crises d’angoisse,Utopie ou réalité ?

La Lithothérapie

 

La protection par les pierres, est une technique de soin, apportée par les minéraux et les cristaux. C’est un procédé on ne peut plus simple, ludique, et accessible à tous. Tout le monde peut en effet, découvrir et profiter « des secrets » du monde minéral, et travailler avec lui au quotidien. 

 

Les pierres possèdent des propriétés étonnantes qui t’aideront pour tous types de pathologie. Que tes attentes concernent des soucis physiques, psychologiques, émotionnels, ou spirituels, ces minéraux peuvent t’accompagner sur le chemin de l’auto-guérison, en parallèle d’autres techniques conventionnelles ou pas.

Avoir une esprit ouvert et curieux

 

Peu importe tes croyances ou tes doutes, la lithothérapie n’est pas un placébo. Que tu crois ou pas aux conséquences bienfaitrices de ces pierres, elles agiront toujours dans le bon sens. 

 

En revanche, un individu d’un naturel protecteur, fermé aux idées nouvelles, ayant du mal à remettre ses préjugés et ses certitudes en question, aura du mal à en ressentir des effets rapides. Cet état d’esprit crée une barrière de défense qui freine les influences positives, bienfaisantes et énergétiques de ces pierres et minéraux. 

Le stress et les pierres

 

 

Le stress que tu subis au quotidien, inonde ton environnement d’ondes négatives.

C’est pourquoi ces « cailloux » se révèleront être à chaque fois, d’un grand secours pour:

  • Tes peurs, 
  • Ton anxiété, 
  • Tes phobies, 
  • Tes insomnies, 
  • Ton stress,
  • Tes diverses douleurs.

 

La Lithothérapie est parallèlement très utile pour:

  • Dynamiser un organe, 
  • Combattre une dépression, 
  • Harmoniser ton mental, 
  • Equilibrer tes émotions, 
  • Booster ton physique, 
  • Déclencher un véritable processus d’auto guérison. 

Les champs d’application sont extrêmement nombreux. 

 

Tu peux également te servir de ces minéraux pour:

  • Faciliter tes séances de méditation, 
  • Etre plus endurant dans l’effort physique, 
  • Augmenter une joie de vivre, (si elle est déjà présente), 
  • Développer ton intuition,
  • Aider les hypertendus.

 

Energétiquement parlant, tous les troubles et toutes les maladies liés à la peur, à l’angoisse, au stress ou à l’anxiété, sont associés à nos instincts de base, et à notre survie. 

Comment une simple pierre peut-elle avoir tant d’effets sur l’être humain ?

 

Si l’utilisation des minéraux remonte à l’ère des hommes préhistoriques, le terme « lithothérapie » est quant lui plutôt récent. Il vient du grec: lithos (Pierre) et thérapeia (Cure et Guérison). C’est en fait, une technique douce, sans aucun risque, utilisant les vibrations et les forces énergétiques des pierres, des minéraux et des cristaux.

Le règne minéral est fait d’énergie, tout comme le règne animal et le règne végétal. 

 

La lithothérapie fonctionne avec les énergies dont sont chargées les pierres, et qu’elles émanent naturellement. Le fait d’être à proximité d’elles, ou de les porter en bijou suffit, pour bénéficier de leurs bienfaits. Il faut préciser que lorsque ton émotion change, la fréquence vibratoire de ton état change aussi. La pensée oriente l’énergie. 

 

Les pierres ont donc, un rayonnement énergétique très utiles pour les affections d’ordre physique, mental et psychologique.

L’énergie de ces pierres se définit par 3 facteurs: 

  • la couleur, 
  • la géométrie cristalline,
  • et la composition chimique.

3 façon de se servir des pierres 

 

1° Tu peux la porter sur toi

Pour profiter de leurs vertus, il t’est conseillé de les utiliser tous les jours, pendant quelques semaines, et de la garder régulièrement dans tes mains. Les pierres diffuseront naturellement leurs propriétés de façon douce et progressive.

Il est possible que tu mettes ces pierres dans les poches de tes vêtements, par exemple. Les pierres peuvent aussi se porter en bijou, que tu sois une fille ou un garçon. Ce minéral agira directement sur toi. 

 

2° Tu peux les utiliser en élixir 

Les élixirs ont une action immédiate. Ces préparations sont le plus souvent ingérées mais peuvent également être utilisées en application cutanée. Il s’agit de transmettre l’énergie de la pierre à l’eau par contact direct ou indirect. L’utilisation d’élixirs est complémentaire au fait de porter ces pierres sur toi. Un élixir est une eau dynamisée que tu pourras trouver dans certaines parapharmacies.

 

3° Tu peux installer une pierre dans ton lieu de vie ou de travail

Les pierres viennent modifier le niveau énergétique et l’ambiance d’un endroit, favorisant les activités que tu y pratiques. 

Dans ton lieu de vie ou de travail, les pierres agironyt sur toi de façon indirecte. Elles peuvent, par exemple, changer ton état d’esprit ainsi que celui des personnes qui viennent dans ce lieu. Seulement, pour qu’elle ait une action sur l’ensemble de la pièce, la pierre doit être d’une taille supérieure à celles que tu portes sur toi.

Tu peux travailler avec elles durant une méditation

 

La méditation donne la possibilité d’entrer en connexion avec les pierres. Gardes-en une, dans tes mains, apprécie calmement sa forme, sa couleur. Ensuite, ferme les yeux et ressens sa matière, et sa densité. Entre en connexion avec elle.

 

Tu peux utiliser une ou plusieurs de ces techniques, peu importe. Ce qu’il faut, c’est comprendre que la ou les pierres que tu as choisies,  sont une énergie et que c’est pour cela que tu dois la considérer et la respecter. Apprends à les connaître, et ces pierres te le rendront au centuple !

Quand tu auras en ta possession, une ou plusieurs pierres, n’oublies pas que si tu la regardes, elle aussi te regarde à sa manière.  

 

Les pierres que tu choisiras selon leur critères, mais aussi tes goûts, sont des minéraux semi précieux ou précieux.

Tu les trouveras sous forme de cristaux, travaillés en pierres polies, ou laissés à l’état naturel de pierre brute. Celles qui sont polies sont généralement les plus agréables, notamment pour leur côté pratique. En effet, si tu les gardes sur toi, dans une poche, elles n’abimeront pas tes vêtements.

Après un moment, chaque pierre aura besoin d’être rechargée et purifiée, pour qu’elle retrouve toutes ses capacités originelles. 

Quand et comment purifier les minéraux et recharger les cristaux ?

 

 

A la réception de ta pierre

Dès tu seras en possession de ta pierre, cette dernière devra, obligatoirement être purifiée. Cela, afin d’éliminer toutes les influences dont elle se sera chargée depuis son extraction jusqu’à son arrivée entre tes mains.

La pierre aura été manipulée à maintes reprises, par de nombreuses personnes, et placée dans différents endroits, lui faisant emmagasiner diverses énergies. Il sera donc impératif de la purifier puis de la recharger de ses énergies initiales.

 

Après utilisation de la pierre

Lorsque ta pierre aura été utilisée, il te faudra également la purifier.

 

Minéraux dans l’environnement

Les pierres que tu utiliseras pour une pièce de ton domicile, nécessiteront une purification mensuelle.

 

Pierres que tu porteras sur toi

En règle générale, il est conseillée de la purifier une fois par semaine, au minimum.

 

(Il existe beaucoup de façons de purification et rechargement des pierres, ici je te partage les plus simples et les plus accessibles)


Purification à l’Eau Salée

Plonger la pierre dans de l’eau salée pendant 2 à 3 heures puis la rincer la à l’eau claire.
Les proportions de la solution saline sont d’une demi cuillère à café de sel pour 20 cl d’eau distillée ou déminéralisée de préférence.

 

Purification par l’Eau

C’est la plus simple mais aussi la plus longue. La pierre doit être immergée dans un récipient rempli d’eau durant un minimum de 5 heures.

 

 

Rechargement par la lumière

La lumière est une énergie naturelle universelle qu’elle émane du soleil ou de la lune.
Il convient de la placer la pierre à la lumière de l’un de ces deux astres pour la recharger.

Le soleil aura un effet plus rapide, 1 à 2 heures suffiront en règle générale, tandis que pour la lune il faudra la laisser une nuit entière.

 

 

______________________________________________________

Voici une sélection de 24 pierres parmi les meilleures contre le stress, l’angoisse, les phobies et le mal-être en général.

Tu pourras facilement te procurer la ou les pierres de ton choix sur internet. Tu verras que niveau prix, elles sont souvent abordables.

 

SODALITE

1° La sodalite

 

 

Tu as souvent les nerfs à vif, tu es impulsif utilise la Sodalite.

Cette pierre calme le stress, relâche la tension et conviendra à ceux qui souffrent d’hypertension.

 

CALCITE BLEUE

2° La calcite bleue

Si tu dois affronter régulièrement le stress, la calcite bleue est certainement la meilleure pierre pour te soulager. 

Elle détendra également tes nerfs et tes angoisses, et te rendra tes nuits plus sereines en éloignant les insomnies.

 

APOPHYLLITE

3° L’Apophyllite

 

Cette pierre est formidable ses effets calmant, anti-stress et relaxant. 

Elle réduit tes peurs, ton stress, tes inquiétudes, ton anxiété et tes appréhensions. 

Un cristal excellent pour affronter les situations stressantes.

ANGELITE

4° L’Angélite

 

Si tu es trop souvent colérique, l’angelita est la pierre qu’il te faut. 

Elle t’aidera à maîtriser, sautes d’humeur et peurs irrationnels. 

Elle te permettra de pardonner facilement. 

C’est aussi une pierre très appréciable pour la concentration et donc la méditation.

RHODONITE

5° La Rhodonite

 

La Rhodonite te permet d’atteindre l’équilibre entre ton corps et ton esprit. 

Ses vertus anti stress et calmantes te permettront de contrôler tes peurs.

JADE (travaillée)

6° Le Jade

 

Tristesse profonde après un échec amoureux ? 

Cette pierre soulagera ta peine, ton stress et tes tensions, au quotidien, en calmant tes états émotionnels.

AVENTURINE

7° L’aventurine

 

Voilà une pierre idéale, si tu n’arrives pas à te remettre d’une situation mal vécue dans le passé. 

Tu peux porter l’aventurine sur toi afin de calmer ton anxiété et te donner de l’assurance dans les diverses situations difficiles de la vie. 

Elle calme la peur aussi bien sur le plan mental et émotionnel.

RHODOCHROSITE

8° La Rhodochrosite

 

Afin de mieux contrôler tes émotions, utilise la Rhodochrosite. 

Stress et angoisses, nervosité et inquiétudes, seront réduits dans une large mesure.

Cette pierre t’aidera à contrôler tes émotions si tu es hypersensible. 

LAPIS-LAZULI

9° Le Lapis-Lazuli

 

Face aux angoisses et à la nervosité, tu garderas cette pierre dans ta chambre, mais pas trop proche de toi.

Cette pierre te protège contre la dépression, le stress, l’anxiété et les troubles du sommeil. 

CALCEDOINE BLEUE

10° La Calcédoine Bleue

 

Cette pierre favorisent la paix de l’esprit et la détente de tout ton organisme.

Elle soulage le stress et l’anxiété, et te sera très utile quand tu seras agité, agressif ou irritable. 

La Cacédoine Bleue, t’aidera également à t’exprimer plus aisément en public.

QUARTZ FUME

11° Le Quartz Fumé

 

Le Quartz Fumé t’éloignera des peurs, du stress et des angoisses. 

Cette pierre chassera tes idées noires, en restant optimiste en toutes circonstances. 

Il te suffit de la porter  pour que le calme te submerge,  face aux situations conflictuelles.

JASPE KAMBABA

12° Le Jaspe kambaba

 

 

Très utile si tu ton métier t’inflige une fatigue permanente. 

Si ton travail te crée beaucoup de stress chaque jour, le Jaspe Kambada te sera d’un grand secours. 

Tu garderas ton équilibre et ton calme, en toutes situations. 

Cette pierre suscitera, par ailleurs, une paix et un sommeil réparateur. 

KUNZITE

13° La Kunzite

 

Véritable référence pour combattre l’anxiété, cette pierre est également d’une grande efficacité contre le baby blues. 

Un cristal pour t’aider à éradiquer tes peurs et tes phobies. 

Emotionnellement, la Kunzite t’éloigne de la panique, et des sentiments négatifs dont tu fais l’objet. 

Cette pierre t’apporte la paix et te guérit des angoisses en profondeur. 

C’est aussi une pierre recommandée pour la méditation car elle est championne pour la concentration.

ONYX

14° L’Onyx

 

Pierre de l’énergie et de la force, elle te boostera pour affronter une situation complexe. 

L’Onyx te protégera en réduisant ton stress pour affronter les épreuves avec vitalité. 

Equilibre et maîtrise de tes émotions en toutes circonstances.

PIERRE DE LUNE

15° La Pierre de Lune

 

 

 

Pierre de la féminité, de la pureté et de l’espoir, cette pierre est connue pour ses vertus apaisantes, calmantes et protectrices. Elle agit contre les énergies négatives et combattra stress, peurs, phobies et angoisses. 

Par ailleurs, la Pierre de Lune développe l’intuition et favorise les rêves prémonitoires.  

HOWLITE

16° La Howlite

 

Cette pierre est dotée de propriétés anti-stress, pour contrôler ta tension nerveuse et tes émotions. 

Elle te permettra de garder ton calme et ton impassibilité lors de situations stressantes ou conflictuelles. 

De plus, une Howlite placée sous ton oreiller, te garantira un sommeil doux et calme.

QUARTZ ROSE

17° Le Quartz Rose

 

 

Si tu es régulièrement sujet à des peurs extrêmes, le Quartz Rose est la pierre qu’il te faut. 

Ce cristal est excellent pour t’aider à lutter contre le stress et l’angoisse.

Tu sors d’une situation difficile, alors cette pierre t’épaulera pour éliminer tes phobies.

CHRYSOCOLLE

18° La Chrysocolle

 

 

C’est une pierre connue pour son action relaxantes et apaisante. 

Elle éloigne le stress et calme les angoisses. 

La Chrysocale, te permet d’être plus concentré, afin de prendre les bonnes décisions en toutes circonstances.

LEPIDOLITE

19° La Lépidolite

 

 

Pierre de l’énergie, elle saura te libérer de l’anxiété, des tensions et des contraintes. Si tu es sujet aux cauchemars, pose une Lépidolite sous ton oreiller. 

Tu as également la possibilité d’associer avec une Améthyste pour une synergie croissante.

AMETHYSTE

20° L’Améthyste

 

 

Cette pierre est connue pour ses vertus apaisantes.

Lors de situations stressantes, l’Améthyste, te sera d’un grand secours pour retrouver rapidement le calme et la sérénité. 

Elle te servira également pour tes séances de méditation, ainsi que pour lutter contre les troubles du sommeil.

Tu peux la porter en longueur de journée, pour éloigner les angoisses et le stress.

CHAROÏTE

21° La Charoïte

 

 

Il te suffit de porter cette pierre sur toi, pour combattre les émotions négatives.

La Charoïte t’apporte la paix dont tu as besoin pour aborder sereinement la nuit.

Elle te permet d’éliminer, cauchemars, angoisses nocturnes et somnambulisme.

SAPHIR BLEU

22° Le Saphir Bleu

 

 

Cette pierre est synonyme de paix intérieure. 

Le Saphir Bleu t’aide à surmonter tes peurs. 

Parallèlement, le Saphir Bleu, t’aide à retrouver un sommeil profond, sans cauchemars.

AMBRE

23° L’Ambre

 

 

Cette pierre éclatante, enveloppe l’ensemble de ton corps, par son rayonnement réchauffant. 

Elle symbolise l’optimisme, et le fait de la porter, te permet d’éloigner les angoisses. 

L’ambre est d’une grande utilité, si tu es souvent stressé. 

Cette résine végétale qui s’est minéralisée au fil du temps, possède de nombreuses vertus dont celle de te libérer des angoisses, de la fatigue et du stress.

TOURMALINE

24° La Tourmaline

 

 

Cette pierre agit au plus profond de toi pour surmonter les difficultés à affronter tes peurs. 

Elle élimine les énergies négatives que tu portes en toi, et les remplace par de nouvelles, pour te ressourcer complètement. 

La Tourmaline noire te protège contre les ondes négatives. 

Elle apaise et calme ton esprit lors d’angoisses, de peur, et de stress.

Merci de m’avoir, lu.

A ta réussite

 

Phil DDELKA

Le CBD, une solution pour ton mal-être ?

Le CBD, c’est quoi exactement ?

QU’EST CE QUE LE CBD ?

 

C’est une molécule qui est présente dans les plantes de chanvre et de cannabis. Contrairement à sa molécule cousine, le THC, elle n’apporte aucun effet psychotrope. Le CBD n’est pas une substance stupéfiante.   

L’appellation Cannabis est en fait le nom latin du mot chanvre:

Le Cannabis Sativa Sativa possède un taux de THC résiduel inoffensif, car il est inférieur à 0.2 %.

Le Cannabis Sativa Indica dont le taux de THC est supérieur à 5 %, est lui, strictement interdit. 

 

Le cannabidiol (CBD) est un cannabinoïde que l’on trouve dans le cannabis. 

C’est le deuxième cannabinoïde le plus étudié après le THC.

QUELS SONT LES EFFETS DU CBD ?

 

Cette molécule agit d’une manière bénéfique sur le système nerveux. 

Les principes actifs du CBD:

  • favorisent la relaxation et le bien-être,   
  • possèdent un effet apaisant et anxiolytique,
  • diminuent le stress
  • permettent de soigner et soulager les douleurs,
  • possèdent des vertus anti-inflammatoires et analgésiques,
  • soulagent les règles douloureuses,
  • allègent les crises d’angoisse,
  • calment les migraines,
  • améliorent la qualité du sommeil,
  • traitent la fibromyalgie,
  • améliorent la santé cardiaque, 
  • antioxydants,  
  • anticonvulsifs, 
  • antiémétique, (contre les vomissements) 
  • hypnotique, 
  • antipsychotique.

Le CBD ne provoque pas:

  • d’addiction,
  • d’effet psychotrope,
  • de somnolence,
  • de baisse de réflexes,
  • d’euphorie.

LES EFFETS SECONDAIRES DU CBD

 

La consommation de produits au CBD peut apporter quelques effets secondaires, sans grande gravité, et seulement à la suite d’une consommation importante. 

Un dosage léger n’entraînera généralement aucun de ces symptômes:

  • bouche sèche
  • problèmes digestifs
  • nausées
  • diarrhées
  • diminution de l’appétit
  • baisse de la pression artérielle (déconseillé donc, si tu es sujet à l’hypotension) 

 

Le CBD a également une incidence sur la capacité de l’organisme à assimiler certains médicaments : 

Il est donc primordial de consulter un médecin en cas de traitement médicamenteux avant d’en prendre. 

Il sera par exemple, préférable d’espacer la prise de médicaments avec celle du CBD.

SOUS QUELS FORMES PEUX-TU LE CONSOMMER ?

 

Le CBD se décline sous de nombreuses formes, avec pour chacune, des modes d’administrations différents. Il y en a donc,  pour toutes les sensibilités.

 

Les e-liquides au CBD 

Ils sont destinés à la cigarette électronique adaptée. Les e-liquides sont en fait un mélange, d’une base de propylène glycol, de glycérinevégétale, et de CBD sous forme de cristaux ainsi que des arômes ou terpènes. (Les terpènes sont notamment des effluves aromatiques de la plante). 

La méthode de vaporisation sur un matériel adapté est destinée aux e-liquides. Il est important de ne jamais utiliser une huile contenant du CBD avec une cigarette électronique classique destinée au vapotage.

 

 

Les huiles et les gélules au CBD 

Elles sont destinées à une administration par voie orale et constituées d’une base d’huile végétale (olive, chanvre…) avec un extrait de CBD Full Spectrum. (le CBD full spectrum signifie que l’extrait de cannabidiol contient également d’autres cannabinoïdes. Toute la plante est alors utilisée pour l’extraction. La totalité des principes actifs du cannabis ont de ce fait, été conservés, rendant le CBD plus efficace). 

Les huiles au CBD te permettent une assimilation rapide, surtout lorsqu’elles sont administrées par voie sublinguale, c’est-à-dire en déposant la dose recommandée directement sous la langue. Les gélules sont parfaites si tu n’apprécies pas les saveurs végétales des huiles.   

 

 

Les compléments au CBD 

Ils ressemblent aux huiles mais ont une composition qui se rapproche des compléments alimentaires et contiennent principalement un mélange de vitamines.

 

 

Les crèmes au CBD 

Elles sont destinées à un usage cosmétique avec une application cutanée.

 

 

Les aliments au CBD 

Comme les bonbons ou les boissons (sodas), ils représentent une manière agréable et discrète, pour une consommation au quotidien

 

 

Les cristaux de CBD

Cette forme de CBD est une des plus pures (98%). On l’utilise dans nombre de préparations, et il est possible de les consommer directement, mais sans en abuser. Les fleurs et feuilles de chanvre à forte teneur en CBD sont également disponibles dans de nombreux pays mais ne sont pas autorisées à la vente en France.

Les cristaux seront à consommer par voie sublinguale ainsi qu’en dilution dans une huile ou un e-liquide. Ils peuvent également être vaporisés directement avec un matériel adapté.

SAVOIR LE CONSOMMER

 

La meilleure manière d’appréhender le CBD, c’est de débuter par des dosages légers qui te permettront de découvrir les effets tout en douceur. Trouver le dosage adéquat demande parfois du temps et de l’expérience, ne soit donc pas trop pressé et tu pourras profiter au mieux du CBD ! 

 

Il faut se méfier des vendeurs qui viendraient à commercialiser ces produits sous forme de remèdes thérapeutiques ou sous l’appellation d’anti-douleurs, car cela est strictement interdit :

Seuls les médecins et les pharmaciens peuvent délivrer des médicaments.

LA LÉGALISATION

 

Dans la loi française, la proportion de 0,2% de THC désigne le seuil de présence du THC à ne pas dépasser, dans la plante qui fournira le CBD.

Le produit fini (Huile ou poudre) ne doit contenir aucune trace de THC.

Seules les graines et les fibres peuvent servir à la fabrication des différents produits, jamais les feuilles et les fleurs de cannabis 

En France la détention, la consommation de cannabis est sévèrement réprimée par la loi. Il ne faut pas confondre cannabis et cannabidiol. 

DIFFÉRENCE ENTRE L’HUILE DE CBD ET L’HUILE DE CHANVRE 

L’huile de chanvre et l’huile de CBD sont deux produits différents issus du chanvre.

Ils ne sont pas obtenu par les mêmes procédés. 

L’huile de chanvre est une huile végétale. Elle est extraite de graines de chanvre, riche en acides gras essentiels oméga 3 et 6 et vitamine E. Cette huile possède des propriétés antioxydantes.

 

L’huile au CBD est constituée d’une base d’huile végétale, comme l’huile de chanvre ou l’huile d’olive et de CBD. 

Donc la différence entre ces deux huiles est que la première (l’huile de chanvre) ne contient pas de CBD, contrairement à l’autre (l’huile au CBD) qui est une huile végétale agrémentée de cannabidiol. Elle peut également contenir des traces d’autres cannabinoïdes et terpènes.

 

En 2019, cela fera 56 ans que nous connaissons la structure chimique du CBD. La science s’est intéressé au CBD, dans le cadre de la recherche neuropsychiatrique, et quasiment tout ce que l’on sait aujourd’hui émane de ces études.

COMMENT EST-IL FABRIQUE ?

 

Le CBD que tu peux retrouver dans les produits français ne peut être extrait que de certaines variétés de chanvre. Celles-ci, sont sélectionnées en fonction de leur faible teneur en THC. 

L’opération pour extraire le CBD est complexe. C’est un procédé de haute technologie. Raison pour laquelle, le CBD, reste un produit plutôt cher. 

Ceci est dû à la technique d’extraction, appelée CO2 supercritique, qui est un procédé d’une extrême fiabilité, garantissant une grande pureté du produit. 

La machinerie dédiée à l’extraction des substances de la plante, est une technologie rare dont le coût de fonctionnement est très important. 

Mais cette technique de pointe, ne va peut pas cibler directement le CBD. En fait, tous les Cannabinoïdes  (comme le THC), vont être extraits de façon indifférenciés. Il faudra encore isoler le Cannabidiol (CBD) des autres substances. Et cela fait grimper encore les prix.

CONSERVATION

 

Afin de préserver les qualités et l’efficacité du CBD, il ne faut pas l’exposer longtemps à des températures élevées.

Pour éviter qu’il ne s’oxyde, il convient de ne pas l’exposer trop longtemps à la lumière et à l’air libre.

Mieux vaut, par exemple stocker les e-liquide CBD dans un endroit sombre et frais.

Merci de m’avoir lu, et n’hésite pas à me laisser tes impressions ou apporter d’autres précisions concernant le CBD.

 

 

Phil DDELKA

Ma Stratégie pour une Vie Heureuse et Riche de Sens

Une Vie Belle

et un Bonheur durable

à portée de main

La guérison doit aller se chercher

 

Quand il s’agit de troubles de l’anxiété & compagnie, le minimum que tu es en droit d’attendre de la part des professionnels de la santé, serait qu’ils soient cohérents avec ce qu’ils nous proposent, et ce qu’ils disent. Quand, bien sûr, ils ont quelque chose à te soumettre, car ce n’est malheureusement pas toujours le cas.

Tu veux vivre heureux, et en bonne santé. Chacun voudrait connaître un bonheur durable. C’est un désir bien naturel. Tout le monde a le droit à une vie belle, et riche de sensEt chacun d’entre nous, peut y parvenir, même si aujourd’hui, tu es persuadé du contraire.

Si tu souffres de crises d’angoisse, de phobies, etc, alors chaque jour, tu t’éloignes un peu plus d’une telle existence. Que tu sois aidé par ton entourage, ou pire, que tu demeures seul au monde, la vie défile vite, et le temps perdu ne se rattrape jamais. 

Les circonstances d’autrefois

L’anxiété n’est pas de la faiblesse

 

Les sources des problèmes émotionnels que tu traverses, ne sont pas toujours connues. La cause peut venir d’une accumulation de circonstances et situations difficiles que tu as vécu autrefois.

L’anxiété n’est en aucun cas un signe de fragilité, de faiblesse, d’infériorité et encore moins de folie. Tu n’as pas à être jugé pour quelque chose dont tu n’es pas responsable. On ne choisit pas de passer par des problèmes émotionnels. Tu as juste besoin d’être compris et aidé.

Et cette aide ne doit pas se contenter d’un entretien oral et de quelques produits chimiques qui ne soignent pas.

un plan pour s’en sortir

Sortir de la dépendance est primordiale

 

 Les blessures émotionnelles, se guérissent en tenant compte de tout ce qui fait ta vie, et non en estompant leurs symptômes. Une assistance réellement adaptée doit t’être apportée de toute urgence. Les troubles de l’anxiété, n’arrivent pas à des personnes faibles ou folles. 

-Pourquoi, dans les pays occidentaux, tourne t-on encore très souvent le dos, aux thérapies naturelles ? Des thérapies parfois millénaires, et qui ont pourtant fait leurs preuves

-Pourquoi en France, délivre t-on aussi facilement des anti-dépresseurs, à des personnes qui n’en ont pas toujours besoin ?

-Pourquoi les anxiolytiques sont ils systématiquement prescrits sans t’informer, de leurs effets secondaires, et surtout, sans te proposer de plan thérapeutique permettant un sevrage progressif ?

Te permettre de sortir, le cas échéant, de cette dépendance médicamenteuse est primordiale. 

Rien d’autres que des béquilles

Les anxiolytiques ?

Rien d’autre que des béquilles !

 

 Certes, ces médicaments peuvent au début d’un traitement, être nécessaires. Mais, sont-ils autres choses que de banales et addictives béquilles ? 

Pourquoi néglige t-on les principes de bases, qui devraient faire partie des stratégies, pour vraiment te remettre sur pieds ? 

Afin de retrouver une vie digne de ce nom, ce ne sont pas de béquilles, dont tu as besoin. Ce qu’il te faut vraiment, c’est suivre un cheminement intérieur, et reprendre, jour après jour, une ligne de conduite saine ainsi qu’une hygiène de vie physique et mentale, irréprochable. 

Chaque

aspect

de ta vie

doit être traité

Ne négliger aucun domaine de ta vie

 

 Chaque aspect de la vie doit être traité. C’est comme ça que je m’en suis sorti. Nous sommes la somme de ce que nous mangeons, buvons, respirons et pensons. Mais, nous restons à la merci de multiples nuisances incessantes et sournoises, de poisons insoupçonnés que l’on retrouves:

  • dans nos assiettes, 
  • dans nos produits ménagers, 
  • dans les cosmétiques,
  • dans les produits de rénovation, 
  • dans les pollutions sonores permanentes, 
  • dans les ondes magnétiques, 
  • dans le stress de la vie professionnelle, 
  • dans les relations personnelles et familiales difficiles,
  • dans l’abus d’alcool,
  • dans l’abus de tabac,
  • dans les excès en tout genre,
  • dans le manque d’activité physique…

Se libérer des poisons

 

 Il faut apprendre à se libérer de tous les poisons, toutes les addictions, tous les leurres qui entretiennent ton mal-être. La solution est globale, et aucuns détails de ton existence ne sont à laisser de côté. Les séances chez les professionnels coûtent chers.

Les médocs soulagent, mais ne guérissent pas. Je trouve scandaleux qu’on enferme l’individu, dans une dépendance dévastatrice, en lui faisant croire, que les solutions sont extérieures à lui-même. Alors qu’elles sont essentiellement intérieures. On semble se concentrer ce qui va cacher ou faire oublier pour quelques instants l’enfer quotidien. 

Quand on s’habitue aux traitements classiques

 

Oui ces béquilles soulagent, mais à court ou moyen terme, qu’arrivera-t-il ?  L’anxiété et les douleurs se feront bientôt ressentir, et elles seront plus que jamais invivables.

  • Alors, on fait quoi ?
  • On prolonge le traitement ?
  • On augmente les doses ? 
  • On devient de plus en plus accroc ? 

Je me souviens d’une amie, qui souvent me disait: 

« Avec mes somnifères, je n’arrive toujours pas à bien dormir, mais si je ne les prenais pas, alors ce serait sûrement pire. 

Et si j’augmentais un peu les doses, peut-être que je dormirai mieux. »

L’accoutumance

Les anxiolytiques réduisent plus ou moins rapidement, les symptômes de l’angoisse. La majeure partie d’entre nous, développent une accoutumance psychologique et physique. Mais, lorsque le corps s’accoutume, les effets s’amenuisent. 

L’augmentation des doses peut alors devenir un réflexe. On triple, on quadruple la dose initiale. Tout ça pour ressentir les mêmes effets. 

Une pharmaco-dépendance s’installe insidieusement. Et pour celles et ceux qui veulent « décrocher », ils finissent par se retrouver tel un toxicomane, affrontant une épreuve de sevrage. Les douleurs du manque se font alors sentir. Les symptômes reviennent, accompagnés de quelques désagréments supplémentaires: 

  • bouche pâteuse ou sèche, 
  • nausées, 
  • maux de tête, 
  • insomnies, 
  • crampes musculaires, 
  • douleurs diverses…etc. 

Intenable pression

La pression est telle, qu’au final, elle ne sera plus tenable. Notre corps ne peut pas la supporter. Les émotions deviennent ingérables pour notre psychisme. Tous ceux qui sont dans ce cas, essaient de s’adapter tant bien que mal.

Mais la réalité, c’est que très peu d’entre eux, arrivent à se sortir à la fois, de leur mal-être et de leurs addictions. Surtout que tous les domaines de ce qui fait la vie, te tirent systématiquement vers le bas, puisqu’ils sont négligés.

Les anxiolytiques sont maintenant mis à toutes les sauces comme s’ils étaient des « antidépresseurs light ». La prise de ces médocs s’accompagne d’effets secondaires, qui rajoutent de la douleur à la douleur, du mal-être au mal-être :

  • troubles de la concentration,
  • baisse de la vigilance,
  • somnolence, 
  • trous de mémoire,
  • vision brouillée,
  • étourdissements,
  • états confusionnels,
  • troubles de l’équilibre,
  • perte de coordination musculaire,
  • agitation,
  • accès de panique,
  • augmentation ou diminution de l’appétit,
  • maux de tête, nausées…

L’ensemble des domaines de la vie

Pour gérer, puis pour me sortir définitivement et naturellement de mes crises d’angoisse et de mes phobies, il a fallut que je travaille sur l’ensemble des domaines de la vie courante, sans en négliger aucun. Si tu as parcouru l’article      « Mon histoire personnelle », tu as déjà une petite idée de la manière dont j’ai procédé. Tu as pu mesurer le temps interminable mais indispensable pour mettre au point cette pratique. 

 

Si je n’avais compté que sur les produits chimiques et les TCC, j’en serai encore dans à me morfondre dans l’enfer mon mal-être.

En vérité, il faut agir et travailler autant: 

  • sur son mental que sur son physique, 
  • sur ses qualités que sur ses défauts, 
  • sur le temps présent que sur les projections futures,
  • sur son environnement que son son architecture intérieure,
  • sur l’acceptation que sur le renoncement,
  • sur la persévérance que sur les progrès instantanés.

Les Grand Moyens

Les Grands Moyens

Tous ces points sont repris dans la stratégie que je m’étais fixé alors. Cela, pour retrouver une vie normale. C’est donc en me concentrant et en étudiant tous les aspects de la vie, que j’ai mis en pratique, les bonnes conditions et les erreurs à ne pas commettre.

C’est comme cela que j’ai réussi à me libérer définitivement et naturellement des crises d’angoisse. Il faut employer de grands moyens, pour obtenir de grands résultats. Cette vie, si précieuse et unique,  en vaut la peine.

Pour finir, voici un petit exemple concret. Je disais tout à l’heure, que nous étions ce que nous mangions. Pour retrouver une pleine santé, voilà un des aspects à ne pas écarter. As-tu entendu parler du dioxyde de titane, (ou TiO2, ou  Titanium dioxide, plus connu sous le nom E171) ?

En septembre 2018, une analyse révélait la présence de nanoparticules de dioxyde de titane (TiO2) dans de très nombreux produits alimentaires, ainsi que dans des milliers de médicaments. Ces nanoparticules sont fortement soupçonnées pour leur potentiel cancérogènes depuis qu’une étude de l’Institut National de la Recherche Agronomique a mis en évidence leur potentiel cancérogène chez le rat. 

Si la majorité de ces particules ingérées par l’homme est éliminée, il en reste une partie qui traverse la barrière intestinale et rejoint d’autres organes du corps, par le système sanguin. En outre, Il possède un fort pouvoir inflammatoire sur les poumons et le péritoine.

Le 17 avril 2019, il a enfin été décidé par le gouvernement, d’interdire la mise sur le marché de « denrées alimentaires », contenant ce colorant blanc opacifiant, suspecté d’être potentiellement cancérigène. Mais attention, les industriels de l’agroalimentaire ne pourront plus utiliser de dioxyde de titane, qu’à partir du 1er janvier 2020, seulement. 

Un cheminement intérieur

pour un chemin exterieur

De plus, cette interdiction ne concernera pas les dentifrices ni les médicaments ! Alors que deux études d’UFC-Que Choisir avaient montré qu’il était présent dans deux tiers des dentifrices et plus de 4000 médicaments !

Monsieur Alain Bazot (Président de l’Association de Consommateurs), déplore un arrêté « sans réelle conséquence », et une « caricature de l’application du principe de précaution »

En attendant 2020, il suffira de s’assurer de la non présence de ce E171 (qui peut prendre également les noms deTiO2, Tanium dioxide, ou Dioxyde de Titane), sur les étiquettes des produits.

Et bien entendu, continuer de le faire pour les produits non concernés par l’interdiction, car interdiction ou pas, la toxicité reste la même !

Un livre pour tout te dire

J’en ai tellement à dire, pour t’aider d’une manière sûre, que je songe à tout condenser dans un livre. Ainsi tu connaitras toutes mes stratégies, toutes les marches à suivre dans tous les aspects de la vie.

Cela dans le but, de te sortir une bonne fois pour toute, des crises d’angoisse, de tes phobies et des troubles de l’anxiété en général, au ieu de tourner autour du pot. 

 

A ta réussite

 Phil DDELKA

Liste des marques et du nombre de leursproduits alimentaires contenant du Dioxyde de titane.

Hollywood 76
M-m-s 60
Mars 26
Skittles 14
Carte-d-or 13
Mars-chocolat 13
Pilpa 12
Scrapcooking 12
Wrigley-s 10
Jelly-belly 9
Wrigley 9
Zed-candy 9
Malabar 8
Cemoi 7
Mondelez 7
Freedent 7
Fini 5
Lu 5
Vahine 5
Medicis 5
Lutti 5
Labeyrie 5
Comptoir-du-cacao 5
Mars-chocolat-france 5
Sugarpova 4
Adelie 4
Marks-spencer 4
Fizzy 4
Leader-price 4
Cadbury 4
Confiserie-adam 4
Marque-repere 4
Hafner 4
Jeff-de-bruges 4
Becky-s 4
Michel-cluizel 4
Dia 3
Dr-oetker 3
Intermarche 3
Sans-marque 3
Horno-de-san-juan 3
Le-comptoir-de-mathilde 3
Harry-potter 3
Chocolaterie-du-forez 3
Alice-delice 3
De-marlieu 3
Monbana 3
Nestle 3
Feel-free 3
Hema 3
Petitjean 3
Reynaud 3
New-r 3
Patisdecor 3
Motta 3
Les-gourmandises-de-sophie 3
Kap 3
Lenotre 3
Airwaves 3
Trident 3
Stimorol 3
Venco 2
Magnum 2
Soelia 2
Tang 2
Jours-heureux 2
Marible 2
Agidra 2
Samia 2
Alelor 2
Panzani 2
Beaumesnil 2
Disney 2
Mccormick 2
Sugar-decorations 2
Ikea 2
Mamie-nova 2
Yeti 2
Forchy-patissier 2
Forchy 2
Alix 2
Auchan 2
La-manufacture-des-belles-glaces 2
M-m-s-peanut 2
Pierrot-gourmand 2
Bon-best 2
Petit-furet 2
Maxim-s 2
Moulin-de-valdonne 2
Patissier-de-nos-regions 2
Val-gourmand 2
Comtesse-du-barry 2
A-rom 2
Verquin 2
Maison-guinguet 2
M 2
Napolitain 2
M-ms 2
Bovetti 2
Togolo 2
Revillon 1
Beldessert 1
Chocolaterie-castelain 1
Le-temps-des-mets 1
Fine-biscuits 1
Wonderfarm 1
Yum-yum 1
Unilever 1
Gejo-venlo-b-v 1
Bip 1
Dekora 1
Casamayor 1
Vidal 1
Bimbo 1
Dulcesol 1
Carambar 1
Milka 1
Mbudget 1
Migros 1
M-budget 1
Funny-candy 1
Mms 1
Lanvin 1
Malaco 1
Les-glaces-de-l-ardeche 1
Yves-thuries 1
Jelly-belly-candy-compagny 1
Fauchon 1
Ricqles 1
Tlc 1
Cadeau-maestro 1
Noel-cruzilles 1
Dragees-raynaud 1
Biscuit-d-ys 1
Patisserie-baillon 1
Gers-on 1
Le-moulin-de-melanie 1
Juvamine 1
Sexy-candy 1
Groupe-casino 1
Whirly 1
Bgf-distribution 1
Patrelle 1
Sweetz 1
Laboratoire-des-granions 1
Funny-swirl 1
S-c-jelo-ve 1
Bouillet 1
Marks-and-spencer 1
Juva-sante 1
Cora 1
Verquin-confiseur 1
Pa-meridiane 1
Benedicta 1
Savor-sens-tradition 1
Holy-nuts 1
Disneyland 1
Valrhona 1
Compagnie-coloniale 1
Funcakes 1
Pierre-schmidt 1
37deux 1
Renshaw 1
Selection-intermarche 1
Nora 1
Rea 1
Miko 1
Cactus 1
Teisseire 1
Harry-potter-exhibition 1
Pierre-patin 1
Sweetzone 1
Les-ecureuils-du-languedoc 1
Gerlinea 1
Bertie-botts 1
M-m-s-biscuit 1
Tasty-france 1
Coup-de-coeur-gourmand 1
Petit-ourson-guimauve 1
Belin 1
Le-comptoir-colonial 1
Barnier 1
The-wrigley-company 1
La-laitiere 1
Secret-de-mousse 1
Chevaliers-d-argouges 1
Little-extra 1
Kitchen-academy 1
Afchain 1
Extra 1
Mykaya 1
F-m-confiseur-chocolatier 1
Aoste 1
Festy-cemoi 1
Mama 1
Les-ecureuils 1
Fiesta 1
Superwhite 1
Rolland 1
Gourmandises-de-sophie 1
Mondelez-france 1
Fulfil 1
Confiseo 1
Plaisir-patissier 1
Poppies-berlidon 1
So-delice 1
Ptilo 1
Les-voyages-extraordinairement-gourmands 1
Dv-sas 1
Arom 1
Wilton 1
Bip-holland 1
Scrap-cooking 1
Framboiselle 1
Silikomart 1
Cutie-pie 1
Freez-gum 1
Ile-de-re-chocolats 1
Felko 1
Freedent-white 1
Trolli 1
Fleurons-de-lomagne 1
Comptoir-de-mathilde 1
Wrigley-france 1
Topps 1
Fonbelle 1
Legendes-gourmandes 1
Planet-cocktail 1
Fun-cakes 1
Danone 1
Skittles-by-wrigley 1
Albert-heijn 1
Mars-incorporated 1
P-os 1
Aldi 1
Tentation 1
M-m 1
Jellybelly 1
Chocolaterie-du-luxembourg 1
Jawbreaker 1
Raymond-briggs 1
Labeyrie-lenotre 1
Jelly-bean 1
Oreo 1
Clark 1
Poppies 1
Bubblicious 1
Starbucks 1
Vanden-bulcke 1
Popandsweet 1
Berlidon 1

Comment atteindre un Bonheur Inconditionnel

Un Bonheur Inconditionnel,

malgré les aléas de l’existence

Bonheur et Plaisir, 

Souffrance et Malheur,

selon la Philosophie Bouddhiste

Préambule

La méditation de pleine conscience au service de tes crises d’angoisse et de ton mal-être général.                                                   

Dans ce nouvel article, j’aimerais te parler de la chose qui m’a le plus aidé dans l’éradication de mes crises d’angoisse et de mes troubles de l’anxiété. Même, si je dois mon salut, également à un bon nombre d’autres techniques naturelles, la philosophie bouddhiste et la méditation de pleine conscience, ont été, et sont encore actuellement ce qui me permet de vivre toujours dans un Bonheur Inconditionnel, libre et heureux.

Je précise que je ne suis pratiquant d’aucune religion. Je te partage ici, une infime mais très importante partie de cette philosophie avec laquelle tu as la possibilité de transformer tout ce qui fera de ta vie, un Bonheur Inconditionnel. 

Le Bonheur durable

ne dépend pas des biens que tu possèdes

Le Bonheur durable ne dépend pas des biens que tu possèdes, ni d’aucunes conditions extérieures.

Nous sommes pourtant très nombreux, à penser le contraire:

Si tous mes désirs étaient des ordres et si j’avais,

  • tel physique, 
  • telles richesses,
  • telle maison,
  • telle voiture,
  • telle santé,
  • telle liberté,
  • telle vie sentimentale,
  • tels diplômes,
  • telle renommée, etc…

Alors, je serai à coup sûr, vraiment heureux !

Et même si la plupart des personnes, et en particulier les occidentaux, ont encore du mal à l’imaginer, à l’intellectualiser, la réalité de l’existence et du Bonheur, est tout autre.

En vérité, le Bonheur inconditionnel n’est dépendant d’absolument rien. Notre esprit est confus et a du mal à comprendre et admettre cela:  « Comment puis-je être heureux, si je suis rejeté, malade, incompris, laid, pauvre, etc…

C’est bien naturel de penser cela. Nous ne sommes pas tous, de grands sages ou maîtres tibétains.

La bonne nouvelle, c’est qu’il n’est pas indispensable de se retirer tel un ermite, pendant 30 ans, dans quelques contrées lointaines, afin d’atteindre la félicité. Une pratique régulière, dans les règles de l’art et de chez toi est largement suffisante. 

La confusion la plus fréquente, est l’interprétation que l’on se fait du Plaisir et du Bonheur.

Contrairement au Bonheur inconditionnel, le plaisir dépend de conditions extérieures. C’est pour cette raison que sa nature n’est pas stable. La sensation agréable que le plaisir procure, peut vite devenir neutre, fade, voire même désagréable.

Offres une magnifique mousse au chocolat à un grand gourmand, et il en retirera un réel plaisir. Donnes-lui une deuxième mousse, puis une troisième, cela ne lui fera probablement pas peur. Une fois rassasié, ce plaisir s’amoindrira et deviendra fade.

Si nous l’obligions à déguster encore d’autres mousses, son plaisir, pourrait alors se transformer en dégoût. Continuons encore, et il en sera écoeuré, jusqu’à en être littéralement malade.

Il en va de même pour tous les plaisirs de l’existence. Etant pratiquement toujours lié à une action, le simple fait de sa répétition, entraînera une lassitude. Le plaisir s’épuise au fur et à mesure que l’on s’en délectes.

C’est pour cette raison que, une fois ce plaisir consommé, on y devient indifférent.

Les petits plaisirs de la vie

Ecouter avec extase, le concerto 21 de Mozart, oblige à un minimum d’attention, qui ne peut être garder interminablement. Après quelques minutes, l’écoute perd de son charme. En forçant son audition des heures durant, elle deviendrait vite très pénible.

De plus, on peut retirer du plaisir, du fait de la méchanceté, de la violence, de l’orgueil, d’une vengeance, de la domination, etc. Mais on ne saurait en retirer une sérénité, une paix, et un Bonheur intérieur durable.

Un adage tibétain dit:

Le plaisir est le bonheur des fous, 

le bonheur est le plaisir des sages.

Les dérivations du plaisirs

Certains esprits dérangés, prennent plaisir à torturer des êtres humains ou des animaux, mais sauraient-ils en retirer une paix intérieure et un bonheur véritable ? C’est peu probable.

Il suffit, par exemple, de s’intéresser aux conditions d’existence des dictateurs de ce monde. Tous vivent dans l’inquiétude, repliés sur eux-mêmes et sont en permanence protégés par leurs sbires.

L’histoire démontre les fins tragiques que finissent par connaître de tels individus. Le mal finit par rejaillir sur eux. Les exemples ne manquent pas.

Le Bonheur Inconditionnel

te tend les bras

LE BONHEUR

sans conditions

Contrairement au plaisir, le Bonheur ne dépend pas de conditions extérieures. Il demeure essentiellement un état intérieur. Ce Bonheur, n’est pas soumis aux circonstances, même s’il peut en être influencé.

A l’inverse du plaisir, le Bonheur s’amplifie à mesure qu’on l’éprouve. Il n’est lié à aucune action. Une bonne action peut apporter joie et satisfaction. Mais cela n’est pas le Bonheur inconditionnel tel que le conçoit la philosophie bouddhiste.

Ce Bonheur n’est rien d’autre qu’un un état d’être, qui s’acquiert par une pratique méditative.

           

             Fais que la souffrance

            ne se transforme

         pas en malheur

La souffrance et le malheur

Avant de connaître la manière d’atteindre cet état, il est fondamental de bien différencier la souffrance du malheur. Exactement, comme nous l’avons fait pour le plaisir et le bonheur.

A l’instar du plaisir, la souffrance dépend de conditions extérieures. On peut être victime:

  • d’une agression physique,
  • de la perte d’un être cher,
  • d’un accident,
  • d’une maladie,
  • d’une guerre,
  • d’une catastrophe naturelle, etc…

C’est cela qui est appelé souffrance.

Nous avons peu ou pas de pouvoir, sur le fait qu’elle nous tombe dessus. La souffrance nous est imposée. En revanche, le malheur est la façon dont nous vivons ces peines, et la manière dont nous gérons ces tristes et inévitables expériences.

En ne sachant pas réagir convenablement, nous créons notre propre malheur. Ce qui va déterminer notre bien-être ou notre mal-être, c’est l’interprétation et la traduction que nous ferons, de ces conditions extérieures. 

Un état d’esprit fort

Bien heureusement, notre état d’esprit, peut l’emporter sur les conditions extérieures. Mais nous pouvons nous sentir horriblement mal dans un petit paradis, et être fort et joyeux, vouloir continuer à vivre notre vie et même à contribuer au bonheur des autres, quelle que soit l’adversité.

Le dalaï-lama a donné une fois cette exemple:

« Si vous emménagez dans un appartement très luxueux au centième étage d’un gratte-ciel High-tech, mais qu’intérieurement vous êtes complètement détruit, si votre coeur et votre esprit sont brisés, tout ce que vous chercherez à faire quand vous serez dans votre nouvel appartement, c’est de trouver une fenêtre pour sauter ».

A contrario, tu peux garder cette grande joie d’être vivant, tu peux avoir de l’empathie, ou tout autres qualités humaines, alors même que les conditions extérieures ne semblent pas être bonnes du tout.

C’est parce que ton état d’esprit peut rester plongé dans ce bonheur inconditionnel et être plus fort que les conditions extérieures.

Si cela était impossible, alors ça voudrait dire que, pour que l’on puisse être heureux, le monde devrait être à l’image de nos désirs, et de l’ensemble de nos phantasmes. L’univers devrait-être une sorte de catalogue dans lequel on pourrait commander tous les ingrédients pour notre bonheur.

Il y aurait alors 7 milliard 55O millions de catalogues, et chacun choisirait un article différent: Quelle cacophonie, ça ne marcherait jamais !

Tu ne peux pas changer le monde, mais tu peux changer la manière de le voir.

Je me souviens d’une petite anecdote, analogue à celle d’un certain moine bouddhiste. Elle m’était arrivée, alors que je séjournais aux Seychelles avec une amie. Un soir nous étions tous les deux assis dans un merveilleux décor, un endroit digne d’une carte postale.

Nous étions au bord de l’océan indien bleu-turquoise, et d’une magnifique piscine privée très joliment éclairée. Et je me disais:

« Si nous étions les propriétaires de cette fascinante piscine, cela serait supposé nous rendre heureux ! Dans ce cas, cela voudrait dire que si la piscine était 2 fois plus grande, alors elle nous rendrait 2 fois plus heureux !

Naturellement, il n’y a pas ici de relation de cause à effet. C’est juste notre manière d’interpréter les choses qui fait une différence. Et d’ailleurs nous en avons eu la confirmation, dès le lendemain matin. 

En effet, si Les Seychelles peuvent paraître superbes sur une carte postale; quand tu y es, du fait de sa proximité avec l’équateur, tu te rends compte qu’il y fait très chaud et humide, même si les paysages sont véritablement paradisiaques.

Nous étions donc, affalés sous un très bel arbre takamaka et il y avait cette brume douce et rafraîchissante au dessus de nous. C’était le bonheur suprême, un véritable paradis où on avait l’impression que, même les arbres étaient climatisés !

Quelle sublime extase ! C’est à ce moment là, qu’un autochtone nous a révélé que la brume était en fait, due aux mouches pisseuses !

Notre perception du monde a changé aussitôt! »

Maîtriser son esprit avec la pratique

La souffrance morale et physique découle de conditions extérieures tragiques. La souffrance est liée à ces conditions, ce qui n’est pas le cas du malheur qui lui, est traduit par l’esprit. La manière de gérer nos pensées, de percevoir notre environnement dans son ensemble, peut changer fortement notre vie, dans son entièreté. Celui qui, grâce à la pratique, a réussi à maîtriser son esprit, et à vivre dans une vaste paix intérieure, n’est pas ravagé par les conditions extérieures. 

 

« -S’il y a moyen de se libérer de la souffrance, il convient d’utiliser chaque instant pour l’obtenir. Seuls les idiots souhaitent souffrir plus. -N’est-il pas triste d’ingérer sciemment du poison ? »   Kelzang Gyatso VIIème Dalaï-lama 

Comprendre les mécanismes des émotions

Le stress n’est rien d’autre qu’une quantité d’émotions qui te submerge, et qui prends le contrôle sur toi-même. La peur, l’inquiétude, l’anxiété, l’angoisse, la colère…finissent par embrasser ton mental tout entier, quand tu ne sais pas gérer tes émotions.

Il existe une multitude de sentiments négatifs, et ils ont trop souvent, le pouvoir d’anéantir ta paix intérieure. Pourquoi par exemple, une colère soudaine, te fait-elle perdre ton self-contrôle ?

Pour gérer ce type d’émotion négative, il faut comprendre de quelles manières, elles apparaissent. Tu ne pourras pas régler un problème que tu ne comprends pas.

Qu’est ce qui déclenche une émotion nuisible

et excessive telle que la colère ?

Peu d’entre nous arrivent à répondre correctement à cette question. Au mieux, nous donnerons une explication erronée. Prenons la métaphore de la bombe et de son détonateur, et reposons-nous une question identique:

« Qu’est ce qui déclenche l’explosion de la bombe ? » Autrement dit, pourquoi la bombe se met-elle en colère (explose) ?

Beaucoup seront tentés de répondre:« Parce qu’une personne a allumé la mèche (le détonateur) ! »

Oui, mais……..à y réfléchir de plus près, la raison principale pour laquelle la bombe arrive à exploser, c’est avant tout, parce qu’elle est bourrée d’explosifs !

Sans cela, et quelle que soit la solidité de la mèche, la bombe ne pourrait pas exploser. Il faut bien faire le distinguo entre le déclencheur, et la cause réelle.

Quand Paul

voit rouge !!!

Jean roule tranquillement au volant de sa voiture, quand tout à coup, il se fait doubler par un chauffard qui lui fait une jolie « queue de poisson ». Quelques minutes plus tard, il arrive exactement la même mésaventure à Paul.

Paul est instantanément entré dans une colère noire, insultant de tous les noms d’oiseaux le chauffard. Quant à Jean, il est resté zen, et a continué sa route sans broncher, se félicitant même, qu’aucun accident ne lui soit arrivé.

Ici, il y a le déclencheur (le chauffard), et l’explosion (la colère de Paul). Si Jean est resté calme, c’est probablement parce qu’il n’avait pas en lui, ces « produits explosifs » pour faire éclater sa colère.

Cela veut dire que la cause est essentiellement en soi et que le déclencheur extérieur, peut n’avoir aucun effet. Si la cause réel était le déclencheur, alors les deux automobilistes auraient dû s’énerver.

La méditation bouddhiste au service du bonheur

Avec une pratique méditative authentique, il est possible de garder son self-contrôle. Cette pratique montre le rôle de l’égo dans chacune des situations de ta vie. Cela te permet également,  de prendre les décisions appropriées aux circonstances réelles du moment.

Ceci dans le but de vivre dans une plénitude et un bonheur durable. Est-ce que le fait d’atteindre cet état de sérénité et de bonheur durable fera, que plus jamais tu n’auras de colère ? La réponse est non, car il existe de saintes colères. Elles seront justifiées par rapport aux circonstances du moment, comme pour une infâme injustice par exemple.

Rien n’est jamais aussi pire que ce que tu avais imaginé

Des peurs trop souvent présentes dans ta vie actuelle ?

Chacune de tes peurs peut-être justifiée ou non justifiée: Si une voiture te fonce dessus, la peur d’être blessé physiquement est bien réelle. Cette peur te permet de déclencher un réflexe moteur, pour éviter l’accident.

En dehors de ça, toutes les autres peurs ne sont, que des projections sur le futur, ou des souvenirs de mauvaises expériences passées. L’ensemble de ces peurs, peut trouver leur résolution dans l’instant présent. 

A chaque fois que l’évènement tant redouté est passé, tu constateras que rien, n’est jamais aussi pire que ce que tu avais imaginé. 

 

A suivre… Le Bonheur Inconditionnel Partie 2

 

A ta réussite

Phil DDELKA

Guide Offert pour te libérer de tes crises d’angoisse

Vos informations sont protégées.

Dis Adieu aux traumas avec La Technique T.R.E

Trauma

Releasing

Exercises.

Exercices de Libération du Stress, des Tensions et des Traumas.

 

 

Comme je te les précisais dans l’article « Mon Histoire », il existe un grand nombre de thérapies naturelles. Parmi celles-ci, j’ai un faible pour la méthode T.R.E, car perso, elle me dégourdie le corps et l’esprit, en même temps !

C’est une technique mise au point par David Berceli, qui a vécu et travaillé dans de nombreux de pays touchés par de graves conflits:  

  • Yémen,
  • Etats-Unis,
  • Soudan,
  • Ouganda,
  • Kenya,
  • Japon,
  • Liban,
  • Israël,
  • Palestine,
  • Egypte,
  • Népal…

David Berceli est un expert international des interventions traumatiques et de résolutions de conflits

 

Une technique

Pour Qui ?

A qui s’adresse cette technique ?

 

La T.R.E s’adressait initialement aux personnes victimes de catastrophes naturelles, de guerres ou d’actes terroristes. Puis elle s’est adaptée à celles et ceux qui font face aux angoisses, au stress et aux traumatismes.

David Berceli a notamment oeuvré:

  • Pour les victimes de l’attaque terroriste en Norvège (février 2013),
  • Pour les personnes traumatisées lors du massacre dans une école en Arizona,
  • Au Japon à la suite de la catastrophe nucléaire,
  • Au Népal après un tremblement de terre dévastateur.

 

C’est en venant en aide dans ses régions touchées par ces drames, qu’il a constaté une réaction universelle de la part de la population. En effet, quel que soit le pays dans lequel il se trouvait, les gens réagissaient, souvent d’une manière commune.

Les tremblements du corps

 

Par exemple, lorsqu’il devait se réfugier dans les abris ou les caves, pour se protéger des bombardements, il avait remarqué que les gens se mettaient systématiquement à trembler (surtout les enfants). 

En interrogeant les adultes, il comprit que ceux-ci se retenaient de trembler le plus possible, afin de ne pas effrayer davantage les enfants. 

Ces tremblements sont en réalité l’une des réactions les plus primitives des animaux et des hommes. 

Ils sont issus de notre système nerveux autonome (cerveau reptilien), mais pour des raisons culturelles et sociétales, l’homme les a réprimés, étouffés, inhibés au fil des siècles. 

Cette réaction permettait à l’organisme, ayant subi une stimulation excessive, de décharger le trop-plein et de revenir à un état d’équilibre. 

La position foetale

 

Aussi, quand la violence des attaques devenait extrêmement menaçante, la réponse au danger consistait à se mettre instinctivement en position foetale. Ceci, afin protéger les organes vitaux. 

Cette position permet de préserver les parties vulnérables du corps, qu’un prédateur pourrait attaquer, en apportant en même temps, un réconfort moral.

Comment pratiquer ?

De quoi est-elle composée ?

 

La technique T.R.E est basée sur une série de 7 exercices qui évacuent les tensions profondes, provoquées par un traumatisme ou des angoisses. 

L’être humain, (comme l’ensemble des mammifères) est conçu pour expérimenter, endurer et vivre des expériences traumatisantes, mais aussi, et surtout pour s’en remettre.

Sans cette capacité, l’espèce humaine aurait très vite disparu. 

Les exercices sont inspirés de l’Analyse Bioénergétique, du yoga et du Tai Chi. 

Ils sont conçus pour étirer, stimuler ou fatiguer les muscles qui inhibent les tremblements.  

Les actions autonomes

En tant que traumatologue, David Berceli, s’est intéressé à l’implication de la musculature pour la protection de l’organisme, lors d’un traumatisme important. Il a donc mis en évidence deux actions autonomes du corps :

  • La position foetale
  • Les tremblements corporels

Cette technique est basée sur des exercices musculaires, qui libèrent une réaction naturelle du corps. Chacun peut l’utiliser en toute autonomie, et quel que soit son âge et sa condition physique.

Les exercices sont simples, et ne demande pas de grandes compétences sportives. Malgré des milliers d’adeptes dans le monde, cette pratique est encore assez peu connue.  

 

En toute autonomie

Les personnes victimes de toutes formes d’anxiété, de douleurs, et de troubles du sommeil, témoignent des effets très bénéfiques, que la T.R.E. leur a permis d’atteindre. Cette méthode est parfaitement indiquée si tu n’as pas accès à une aide thérapeutique, ou si tu ne souhaites pas entamer une psychothérapie. 

 

Cette discipline consiste à suivre une série d’étirements musculaires. 

Elle n’est pas une thérapie verbale, tu n’auras donc pas besoin:

  • De raconter ton vécu, 
  • De revivre des émotions négatives, 
  • De te remémorer des souvenirs désagréables. 

Les muscles Psoas

 

Les exercices ont été spécialement conçus pour provoquer le mécanisme naturel du tremblement corporel. Ce réflexe découle du centre de gravité du corps.

La réaction débute au niveau des muscles psoas qui se situent dans l’abdomen. Ces muscles relient le dos avec le bassin et les jambes. 

Il est question ici, de paisibles tremblements qui s’étendent à travers l’ensemble de ton corps. Les tremblements se propagent le long de la colonne vertébrale. Cela a pour effet de résorber les tensions permanentes, en partant du sacrum jusqu’à la base du crâne. 

Du fait de cet apaisement, les glandes surrénales ne seront pas stimulées. La production de cortisol (l’hormone du stress) en sera par conséquent, grandement diminuée.

Instinct animal

 

Les tremblements engendrés par les exercices T.R.E, sont en général plaisants et relaxants. Un sentiment de paix et de bien-être est souvent constaté par les adeptes. 

Avec l’habitude et de l’entraînement, il te sera possible de provoquer les tremblements en position de repos. Tu pourras donc, te décharger du stress accumulé dans la journée, très rapidement.

A l’instar des mammifères, l’être humain possède une faculté réparatrice, lui donnant la possibilité de guérir seul, d’expériences traumatiques, juste en tremblant.

Les effets constatés grâce cette pratique sont les suivants:

  • Moins d’anxiété générale, 
  • Plus d’énergie,
  • Plus d’endurance, 
  • Moins de stress au travail, 
  • Meilleur sommeil, 
  • Moins de conflits avec les autres, 
  • Moins de douleur de dos, 
  • Une détente et un apaisement retrouvés.

Réveiller le Tigre

 

David Berceli étudia les recherches de Peter Levine sur l’observation des animaux. Le livre « Réveiller le Tigre », de Peter Levine, démontre que les animaux tremblants après un trauma ont plus de chances de survie. 

La réaction de trembler est un réflexe du système nerveux autonome que partagent tous les mammifères. Elle a pour effet, l’autorégulation et la réduction du niveau d’activation du système nerveux après un stress intense ou un trauma.

Les tremblements évacuent les substances chimiques accumulées dans les muscles. Tu verras que, si tu pratiques la technique E.T.R, que les exercices produiront en premier lieu, des tremblements dans les cuisses.

Ces vibrations atteindront la base du crâne en passant par les psoas, en relâchant les tension du sacrum et se propageront le long de la colonne vertébrale. 

Au début il est recommandée de pratiquer la série de 7 exercices tous les deux jours pendant un mois. Par la suite, une fréquence régulière de 2 séances par semaine, sera suffisante pour empêcher une tension de s’installer.

Brises tes chaines

Exercice Concret 

Pour que tu comprennes un peu mieux comment cela fonctionne, voici un des 7 exercices.

* Tu te mets dos au mur.

* Tu plis les genoux en position assise.

* Tu sentiras les muscles des cuisses se tendre.

* Après quelques minutes, tu pourras ressentir une légère douleur ou de brûlure dans ces muscles.

* Ils se mettront peut-être à trembler.

Quand cette position devient douloureuse,

Tu remontes en glissant contre le mur, d’environ 5 cm.

Les tremblements peuvent augmenter.

La légère douleur peut également diminuer.

Tu peux à nouveau remonter d’environ 5 cm si la position redevient un peu douloureuse.

Il te faudra trouver la position idéale: Jambes qui tremblent mais sans douleur.

Quand tu auras tremblé 3 à 5 minutes,

Ne t’appuie plus sur le mur,

Et penche-toi vers l’avant.

Mets tes mains le plus proche du sol possible.

Tu peux plié légèrement tes genoux.

Tu constateras que les tremblements se font ressentir davantage.

Tu dois garder cette position pendant 1 minute.

Voici une vidéo qui te montre les 7 exercices de cette technique.

La vidéo est en anglais, mais tu pourras suivre les exercices à partir de la 25ème minute.

↓ Clique ci-dessous ↓

VIDEO T.R.E

 

A ta réussite

Phil DDELKA

Guide Offert pour te libérer de tes crises d’angoisse

Vos informations sont protégées.

LISTES PHOBIES

Acarophobie

Peur des parasites de la peau.

Acérophobie

Peur de ce qui a un goût sûr.

Achluophobie

Peur de l’obscurité.

Achmophobie

Peur des objets pointus, des pointes.

Acrophobie

Peur des hauteurs, des lieux élevés, souvent accompagnée de vertiges.

Aérodromphobie

Peur de l’avion, des voyages en avion.

Aérophobie

Peur maladive des courants d’air.

Agoraphobie

Phobie des espaces libres et des lieux publics.

Aichurophobie

Peur de ce qui est pointu.

Ailourophobie

Peur des chats.

Acousticophobie

Peur des sons.

Algophobie

Peur de la douleur.

Amatophobie

Peur de la poussière.

Ancraophobie

Peur du vent.

Anemophobie

Peur du vent.

Anginophobie

Phobie de l’étroitesse (on trouve aussi : peur de l’angine de poitrine).

Anglophobie

Aversion pour les anglais et ce qui est anglais.

Anthropophobie

Peur de l’homme.

Antlophobie

Peur des inondations.

Antophobie

Peur des fleurs.

Apéirophobie

Peur de l’infinité.

Apiphobie

Peur des abeilles.

Apopathodiaphulatophobie

Peur de la constipation.

Apopathophobie

Peur d’avoir à rester debout.

Arachnophobie

Peur des araignées.

Asthénophobie

Peur de la faiblesse.

Astrapephobie

Peur des éclairs (on trouve aussi : astraphobie).

Astrophobie

Peur des étoiles.

Atélophobie

Peur de l’imperfection.

Atéphobie

Peur de la ruine.

Aulophobie

Peur de la flûte.

Aupniaphobie

Peur de l’insomnie.

Auroraphobie

Peur des aurores boréales.

Autocheirothanatophobie

Peur du suicide.

Autodysosmophobie

Peur de répandre des mauvaises odeurs.

Autographophobie

Peur de devoir signer.

Bacillophobie

Peur des bacilles.

Ballistophobie

Peur des missiles.

Barophobie

Peur de la gravité, pesanteur.

Basophobie

Peur de devoir marcher.

Bathophobie

Peur des profondeurs.

Batrachophobie

Peur des reptiles.

Bélonéphobie

Peur des aiguilles.

Bibliophobie

Peur des livres.

Biennophobie

Peur de la vase.

Bitrochosophobie

Peur des bicyclettes.

Blemmophobie

Peur du regard d’autrui.

Bronthemophobie

Peur du tonnerre.

Brontophobie

Peur du tonnerre.

Cancérophobie

Phobie du cancer.

Cardiophobie

Peur des maladies de coeur.

Carpophobie

Peur des fruits.

Chaetophobie

Peur des cheveux (on trouve aussi : peur du froid).

Cheimophobie

Peur des tempêtes, des orages.

Chérophobie

Peur de la gaieté.

Chionophobie

Peur de la neige.

Chrométophobie

Peur de l’argent.

Chromophobie

Peur de la couleur.

Chronophobie

Peur de la durée.

Claustrophobie

Phobie des lieux clos; angoisse d’être enfermé.

Climacophobie

Peur des escaliers.

Clinophobie

Peur des espaces fermés (mais aussi trouvé : peur de se mettre au lit !)

Cnidophobie

Peur des piqûres d’insectes.

Coprophobie

Peur des excréments.

Créatophobie

Peur de la viande.

Cremnophobie

Peur des précipices.

Cristallophobie

Peur des cristaux.

Cryophobie

Peur de la glace, du froid.

Cyclophobie

Peur des bicyclettes.

Cymophobie

Peur des mers agitées.

Cynophobie

Peur des chiens.

Démonophobie

Peur des démons.

Démophobie

Peur des foules.

Dendrophobie

Peur des arbres.

Dermatophobie

Peur des maladies de la peau.

Dextrophobie

Peur de ce qui est à droite.

Diabétophobie

Peur du diabète.

Diapnophobie

Peur de la transpiration.

Diképhobie

Peur de la justice.

Doraphobie

Peur de la fourrure.

Dysmorphophobie

Phobie d’une anomalie anatomique.

Elaionophobie

Peur de l’huile.

Elektrophobie

Peur de l’électricité.

Eleuthérophobie

Peur de la liberté.

Enduophobie

Peur de devoir s’habiller.

Entomophobie

Peur des insectes.

Epidémiophobie

Peur des épidémies.

Erémitophobie

Peur de la solitude.

Ereutophobie

Crainte excessive, pathologique, de rougir.

Ergophobie

Peur du travail.

Erpétophobie

Peur des serpents.

Gallophobie

Peur de ce qui est français.

Gamétophobie

Peur du mariage.

Géniophobie

Peur du bavardage.

Génophobie

Peur du sexe.

Géophobie

Peur du contact avec la terre.

Géphyrophobie

Peur de franchir les ponts.

Germanophobie

Peur des allemands.

Geumatophobie

Peur du goût.

Glossophobie

Peur des maladies de la langue.

Gonoccophobie

Peur de la blennorhagie.

Graphophobie

Peur de devoir écrire.

Gymnophobie

Peur de la nudité.

Gynéphobie

Peur des femmes

Haptophobie

Peur de toucher.

Hédonophobie

Peur du plaisir.

Hématophobie

Peur du sang.

Hippophobie

Peur des chevaux.

Hodophobie

Peur des voyages.

Homichlophobie

Peur de la brume.

Homophobie

Peur de l’homosexualité.

Horméphobie

Peur des chocs.

Hyalophobie

Peur du verre.

Hydrophobie

Peur morbide de l’eau.

Hygrophobie

Peur de l’humidité (hygrophobe : qui ne peut s’adapter à un habitat humide).

Hypégiaphobie

Peur des responsabilités.

Hypnophobie

Peur du sommeil.

Hystérophobie

Peur de l’hystérie.

Idéophobie

Peur des idées.

Kainotêtophobie

Peur de la nouveauté.

Katagélophobie

Peur du ridicule.

Kathisophobie

Peur de s’asseoir.

Kénophobie

Peur de l’obscurité.

Keptophobie

Peur du vol.

Kinétophobie

Peur du mouvement.

Kopophobie

Peur de la fatigue.

Korephobie

Peur des poupées.

Kyphophobie

Peur de se voûter.

Lachanophobie

Peur des légumes.

Lalophobie

Peur des discours.

Leucoselophobie

Peur de la page blanche.

Leukophobie

Peur de la couleur blanche.

Lévophobie

Peur de ce qui est à gauche.

Limnophobie

Peur des lacs.

Linonophobie

Peur de la ficelle.

Logophobie

Peur des mots (trouvé aussi : de devoir parler).

Lyssophobie

Peur de la folie (trouvé aussi : peur de la rage).

Machairophobie

Peur des armes blanches.

Maniaphobie

Peur de la folie.

Maniphobie

Peur de devenir maniaque.

Mastigophobie

Peur de la flagellation.

Méchanophobie

Peur de la machinerie.

Métallophobie

Peur des métaux.

Météorophobie

Peur des météores.

Méthyphobie

Peur des boissons alcoolisées.

Microbiophobie

Peur des microbes.

Mnémophobie

Peur des souvenirs.

Monophobie

Peur d’une seule chose.

Musicophobie

Peur de la musique.

Musophobie

Peur des souris.

Mysophobie

Peur de la poussière.

Myxophobie

Peur de la vase (trouvé aussi : peur de la poussière).

Nécrophobie

Peur des cadavres.

Nélophobie

Peur du verre.

Néphobie

Peur de l’inédit.

Néphophobie

Peur des nuages.

Nosophobie

Peur de la maladie.

Nyctophobie

Peur de l’obscurité (trouvé aussi : peur de la nuit).

Ochlophobie

Peur des foules.

Ochophobie

Peur des véhicules.

Odonthophobie

Peur des atteintes des dents.

Oesophobie

Peur de l’aube.

Oicophobie

Peur des maisons.

Oïkophobie

Peur de la maison.

Olfacophobie

Peur de l’odorat.

Ommétaphobie

Peur des yeux.

Onéirophobie

Peur des rêves.

Onomatophobie

Peur d’entendre prononcer un nom ou un mot.

Ophiophobie

Peur des serpents.

Ornithophobie

Peur des oiseaux.

Orophobie

Peur des lieux en pentes, montagnes.

Ouranophobie

Peur du ciel.

Pantophobie

Peur de tout.

Parthénophobie

Peur des jeunes filles.

Pathophobie

Peur de la maladie.

Patroiophobie

Peur de l’hérédité.

Peccatophobie

Peur du péché.

Péladophobie

Peur des personnes chauves.

Péniaphobie

Peur de la pauvreté.

Phagophobie

Peur d’avaler.

Pharmacophobie

Peur des médicaments.

Phantasmophobie

Peur des fantômes.

Phigérophobie

Peur d’étouffer.

Phobophobie

Peur de la peur.

Phonémophobie

Peur de réfléchir.

Phonéophobie

Peur de tuer.

Phonophobie

Peur de parler haut.

Photoangiophobie

Peur des lumières éblouissantes.

Photophobie

Crainte morbide de la lumière. Sensibilité excessive des yeux dans certaines maladies oculaires.

Physiophobie

Peur d’une anomalie du fonctionnement corporel.

Phronémophobie

Peur de réfléchir.

Phtysiophobie

Peur de la tuberculose.

Pogonophobie

Peur des barbes.

Poinéphobie

Peur des châtiments.

Polyphobie

Peur de plusieurs choses.

Pornophobie

Peur des rapports sexuels et de la sexualité.

Potamophobie

Peur des rivières.

Potophobie

Peur de boire.

Probophobie

Peur d’avoir peur.

Psychopathophobie

Peur de devenir fou.

Ptéronophobie

Peur des plumes.

Pyrophobie

Peur du feu.

Rupophobie

Peur de la saleté.

Russophobie

Peur de ce qui est russe.

Rypophobie

Peur de la souillure.

Saccharophobie

Peur du sucre.

Satanophobie

Peur de Satan.

Scaléophobie

Peur des maladies de la peau.

Sciophobie

Peur des ombres.

Scopophobie

Peur d’être vu.

Sélaphobie

Peur des éclairs.

Sidérodromophobie

Peur des trains, des voyages en train.

Sidérophobie

Peur des étoiles.

Sinophobie

Peur de ce qui est chinois.

Sitophobie

Peur de la nourriture.

Spélaionphobie

Peur des grottes et des sous-sols.

Spermatophobie

Peur des germes.

Spermatorhéophobie

Peur de la spermatorhée.

Stasophobie

Peur d’être debout.

Straphobie

Peur de la foudre.

Stygiophobie

Peur de l’enfer.

Syphiliphobie

Peur de la syphilis.

Tachophobie

Peur de la vitesse.

Taphophobie

Peur d’être enterré vivant.

Telephonophobie

Peur du téléphone.

Tératophobie

Peur des monstres.

Thaasophobie

Peur de rester inactif.

Thalassophobie

Peur des océans, de la mer.

Thanatophobie

Peur de la mort.

Théophobie

Peur de Dieu.

Thermophobie

Peur de la chaleur.

Thixophobie

Peur du toucher.

Tocophobie

Peur de l’enfantement.

Topophobie

Peur des lieux géographiques.

Toxicophobie

Peur des poisons.

Toxiphobie

Peur du poison.

Traumatophobie

Peur des blessures.

Trémophobie

Peur de trembler.

Trichophobie

Peur des poils.

Triskaïdékaphobie

Peur du chiffre 13 ou d’être 13 à table.

Tryponophobie

Peur des vaccins.

Tuberculophobie

Peur de la tuberculose.

Uranophobie

Peur des cieux.

Urinophobie

Peur d’être pris de l’envie d’uriner.

Vermiphobie

Peur des vers.

Xénophobie

Hostilité à ce qui est étranger.

Zélophobie

Peur de la jalousie.

Zoophobie

Peur morbide de certains animaux.

L’anxiété et les traitements naturels

Les alternatives

aux méthodes traditionnelles

L’ANXIETE ET SES DERIVES

La veille d’un rendez-vous galant, Il est tout à fait naturel que tu éprouves une appréhension. Idem, pour une épreuve du permis de conduire ou tout autre évènement qui diffère de tes habitudes journalières.

Ce trac est normal et même utile. Quand une anxiété est en rapport avec des causes réelles (soucis financiers, divorce, perte d’emploi…), elle est justifiée, même si elle dure plusieurs semaines.

En revanche, quand cette peur n’a plus pas lieu d’être, elle peut devenir un problème pathologique. On parle alors de Troubles Anxieux. Cette « anxiété » devient chronique, et porte sur la majorité de tes tâches quotidiennes.

C’est ce qu’on appelle, l’anxiété généralisée. Ces troubles peuvent déboucher sur:

  • une ou plusieurs Phobies,
  • des Attaques de Panique,
  • des Troubles Obsessionnels Compulsifs 

A noter, qu’une phobie peut faire suite à des crises d’angoisse dont tu ne connais pas l’origine. Mais toutes les personnes phobiques, n’ont pas forcément connu les crises d’angoisse.

 

Les Phobies

 

 

 

 

 

Les Phobies

Les phobies, sont un ensemble de bouleversements psychiques en lien avec les troubles anxieux et les névroses. Il en existe des milliers, mais les plus répandues sont: 

  • l’agoraphobie, 
  • la phobie sociale,
  • et les phobies simples, (elles seraient au nombre de 6000).

                       L’Agoraphobie

L’Agoraphobie

Si tu es touché par cette phobie, alors tu crains de te retrouver dans des endroits publics, dans lesquels tu te sentiras prisonnier:

  • grands magasins,
  • cinémas,
  • files d’attente,
  • embouteillages routiers…etc

L’agoraphobie peut te contraindre à t’enfermer chez toi durant des semaines, des mois, voire beaucoup plus !

Inutile de te préciser les conséquences désastreuses sur ta vie personnelle, sociale et professionnelle. 

phobie sociale

La Phobie Sociale

C’est la crainte d’être jugé, critiqué, observé ou moqué par les autres.

Elle peut se caractériser par une peur paralysante, si tu dois prendre la parole en public, aborder une personne du sexe opposée, te rendre dans un restaurant bondé etc…

Cette phobie peut être fortement dommageable sur l’ensemble de ta vie.

Les phobies simples

 

La Phobie Simple

C’est une peur:

  • injustifiée,
  • irrationnelle,
  • exagérée pour une tâche quotidienne ou une situation. 

Liste non exhaustive des phobies

Les T.O.C.

LES TOC

Celles et ceux qui sont victimes de Troubles Obsessionnels Compulsifs, ressentent l’obligation pour rejeter leur anxiété, de s’adonner à des protocoles et des actions répétitives.

Afin que ce qu’ils redoutent, ne se produisent pas. Ils savent que ces rituels sont ridicules.  Mais ils n’arrivent pas à s’en défaire et peuvent en ressentir de la honte. Quand elles accomplissent leurs manies, l’anxiété est soulagé.

Malheureusement, ce répit n’est que de courte durée. Si quelque chose vient empêcher le déroulement de cette manie, alors l’anxiété et le stress atteignent des sommets.

Lorsqu’ils répètent sans cesse ces gestes, ils ont conscience de perdre leur temps. Et cela peut les exaspérer au plus au point. 

Déclinaison des toc

Déclinaisons des troubles obsessionnels compulsifs

Obsessions de collection

Les personnes atteintes de ce TOC se sentent obligées d’amasser des objets parfois immondes, et qui ne servent à rien. Aucune commune mesure avec les vrais collectionneurs, qui retirent un plaisir de leur hobby.

Obsessions d’erreur ou d’omission

Les personnes ont constamment peur d’avoir oublié de fermer leur voiture à clé, d’avoir perdu leur portefeuille, de ne pas avoir fermé le gaz avant un départ en vacances… Les pensées obsessives peuvent porter sur la religion, la morale, sur ce qui est bien ou pas.

Obsessions phobiques.

La simple pensée d’un objet ou d’une situation provoque la peur. Par exemple l’intéressé peut avoir peur d’être contaminé par la saleté, mêmes s’il n’y a aucun risque autour de lui. Par exemple, il lui faudra nettoyer 10 fois d’affilée son appartement, juste parce qu’un chien aura fait ses besoins dans le hall d’entrée de son immeuble.

Obsessions d’impulsivité

Ici il y a la peur de commettre un acte grave, pervers, absurde. Comme par exemple la crainte de tuer involontairement un passant avec son véhicule…

Obsessions d’ordre et de symétrie

Si certains, vêtements, ustensiles de cuisine, objets de décorations etc., ne sont pas parfaitement positionnés ou rangés dans un ordre précis, le malade pensera que quelque chose de grave arrivera à son entourage ou à lui-même.

Les TOC non traités risquent de déclencher une phobie sociale.Car il peut exister une honte de la maladie et la peur du jugement des autres.

As-tu des TOC ?

As-tu des TOC ?

 Est ce que les idées suivantes reviennent constamment dans ton esprit ?

  • peurs d’être souillé, 
  • d’avoir commis un malheur, 
  • d’avoir fait une erreur,
  • d’avoir oublié quelque chose.

Te sens-tu obligé de répéter sans cesse Les actions suivantes plusieurs fois d’affilée ou d’une façon méticuleuse ?

  • Te laver plus que la normale,
  • vérifier sans cesse quelque chose,
  • ranger constamment,
  • Ne rien jeter, garder des choses inutiles,
  • faire sans cesse, des calculs mentaux intérieurement,
  • être anormalement lent.

Si tu commets régulièrement une ou plusieurs affirmations citées ci-dessus et que ces actes ou ces idées te provoquent une souffrance, et te font perdre plus d’une heure par jour, alors il se peut que tu souffres de TOC.

Quels Traitements

pour les TOC ?

Quel traitement pour les TOC ?

Dans la plupart des cas, des antidépresseurs seront utilisés pour les TOC. Cependant, ils sembleraient qu’ils soient plus efficaces sur les idées obsédantes que sur les compulsions.

Les doses utilisées seront en général plus élevées que dans le traitement de la dépression. Dans ce cas aussi, les antidépresseurs et les anxiolytiques aident sur le court terme, mais ne s’attaqueront jamais à la source du mal.

L’usage de ces médicaments, devrait être envisagé qu’exceptionnellement, ils ne soignent pas l’origine de la phobie ou du trouble obsessionnel. Leur consommation régulière crée une dépendance et leur effet diminue avec le temps.

Les thérapies naturelles

Trois Idées de Traitements Naturels 

°De nos jours, les traitements classiques de l’anxiété et de l’ensemble de ses dérivés, passent par les thérapies cognitives et la prescription d’antidépresseurs, d’anxiolytiques la plupart du temps. 

(les bêta-bloquants, les benzodiazépines, les inhibiteurs sélectifs de la re-capture de la sérotonine etc…)

°Cependant, il existe des alternatives naturelles qui ont fait leurs preuves.

L’inositol

L’inositol (vitamine B7) a fait l’objet de nombreuses recherches. Il a été prouvé qu’il était supérieur ou équivalent aux principaux anxiolytiques, sans en avoir les effets secondaires.

On le trouve à l’état naturel dans certains végétaux comme les noix fraîches, et les fruits frais. Dans le traitement de l’anxiété, l’inositol s’est révélé aussi efficace qu’un antidépresseur de la famille des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine.

L’inositol apparaît comme le traitement de choix de l’anxiété, et des Troubles Obsessionnels Compulsifs en raison de son efficacité et de sa grande sécurité d’emploi.

L’inositol est donc une piste à suivre, je t’en dirai davantage prochainement.

La méthode T.R.E

Tremblement Thérapeutique pour Relâcher les Tensions, (Trauma Releasing Exercises).

C’est une méthode qui a été élaborée en copiant la manière dont les animaux se remettaient d’un stress.

C’est une technique très intéressante qui fera l’objet d’un, de mes futurs articles.

L’écriture émotionnelle

-L’efficacité de cette pratique sur le stress, est bien réelle. L’écriture n’est pas qu’un acte littéraire, elle a des vertus thérapeutiques… Elle t’apporte des bénéfices sur ta santé psychique et même physique.

-L’écriture émotionnelle t’aide, lorsque tu es anxieux, à accomplir d’une manière efficace, une tâche stressante. Lorsque tu couches sur papier tes émotions, cela ira beaucoup mieux.

-L’étude d’Etat parue dans la revue « Psychophysiology » de l’université du Michigan, le démontre. (voire ci-dessous). –Tu peux aussi, pratiquer l’écriture thérapeutique en tenant un journal intime, par exemple.

Etude A/L:

  • Pour savoir si l’écriture pouvait aider à mieux gérer le stress, les chercheurs ont recruté des étudiants anxieux.

 

  • Ce test consistait à appuyer de la main gauche sur la lettre A du clavier ou de la main droite sur la lettre L du clavier selon que l’on voit un M ou un N au centre d’une succession de lettres (par exemple MMMMM ou MMNMM ou NNNNN ou NNMNN…). 

  • Ce test nécessite d’être attentif et peut générer du stress.

  • Pendant huit minutes avant de passer ce test, la moitié des participants devaient écrire un texte sur leurs pensées et sentiments concernant ce test. 

  • Les autres écrivaient un texte sur ce qu’ils avaient fait la veille. 

  • Pendant la tâche, les chercheurs ont réalisé un électroencéphalogramme.

  • Les chercheurs ont trouvé que les deux groupes réagissaient aussi vite et avec autant de précision. 

  • Mais le groupe qui avait fait de l’écriture expressive avant le test utilisait moins de ressources cérébrales : il était en fait plus efficace. 

  • Ceci suggère que chez les personnes anxieuses l’écriture expressive peut aider à se préparer à une tâche stressante.

  • En effet, lorsque l’on se fait du souci, on mobilise des ressources cognitives; on est donc moins efficace: « C’est comme si les gens qui ont du souci étaient constamment multitâche; ils font une tâche et essayent de surveiller et de supprimer leurs soucis en même temps. Nos résultats montrent que si vous retirez ces soucis de votre tête grâce à l’écriture expressive, ces ressources cognitives sont libérées pour fonctionner pour la tâche que vous accomplissez et vous devenez plus efficace. » L’écriture permettrait donc à des personnes anxieuses d’aborder des tâches stressantes avec la « tête froide ».

A ta réussite

Phil DDELKA

Guide Offert pour te libérer de tes crises d’angoisse

Vos informations sont protégées.

Dormir ou ne pas dormir, telle est la question ?

Dormir, ou ne pas dormir ?

Telle est la question !

Le sommeil est-il vraiment indispensable ?

Tu dors de plus en plus mal ? 

Tu ne dors même plus du tout ?

Tes matins débutent dans une fatigue supérieure à celle de la veille ?

Comment éradiquer ces insomnies infernales et retrouver des nuits dignes de ce nom ?

Crises d’angoisses et insomnies 

 

 

 

 

 

 

 

Les crises d’angoisse et les insomnies

Après avoir connu mes premières crises d’angoisse, j’ai été moi aussi confronté à ce problème qui a plombé mes nuits, mon énergie et mon humeur. 

Je sais parfaitement par quoi tu passes: Chaque soir, avant d’aller te coucher, l’angoisse te submerge. 

Vas-tu trouver le sommeil ? 

Tu te dis que tu mettras surement du temps à t’endormir, mais peut-être que ce soir, ça le fera. Mais ça ne le fait jamais ! 

Un mouton, deux moutons…….

Combien de moutons ?

Une fois alité tu te tournes sans cesse et commence à compter les moutons, espérant trouver un sommeil qui ne vient pas. Que ce soit au coucher, ou plus tard dans la nuit. Rien à faire, tu n’arrives pas à t’endormir. Et chaque nuit, c’est le même rituel.

Tu vois les heures qui passent, et ta vie avec. Ça cogite dans ton esprit, et le tic-tac du réveil-matin cogne dans ta tête.

La nuit avance irrémédiablement vers le petit matin. Tu sais que la journée qui s’annonce sera bruyante, pénible et source de galère comme à chaque fois.

Et ça n’est pas les quelques petites minutes de sommeil volés à tel ou tel moment de la nuit, qui te soulageront

Tu es epuisée

La fatigue te gagne

Ta fatigue s’accumule et tu es chaque jour un peu plus épuisée. A cause de ce manque de sommeil, tu es au bout du rouleau. 

Cela engendre inexorablement de lourdes conséquences sur ta santé. Le moindre petit ennui te semble une montagne à gravir. 

Tu n’arrives plus à te concentrer convenablement et tu es de plus en plus irritable.

Des troubles physiques, comme des migraines ou des problèmes digestifs, peuvent apparaître. Tu finis par broyer du noir de plus en plus souvent.

Les relations avec tes proches et tes collègues se dégradent. Alors peut-être que, comme moi, tu as eu recours aux thérapies classiques et leurs panoplies de somnifères et anxiolytiques en tout genre. 

La vaste famille des anxiolytiques

est massivement

prescrite en France

 

Les médocs de comptoir

Certes, ces médicaments peuvent être une aide temporaire, mais sur le long terme, l’histoire n’est pas réjouissante:

  • Ces produits chimiques provoquent une accoutumance. 
  • Les doses, sont le plus souvent augmentées pour que leurs effets perdurent. 
  • Après quelques semaines, ils te deviennent obligatoires. 
  • S’il t’arrive d’en manquer un jour, cela est tout de suite source d’angoisse.
  • La vérité c’est que ces médicaments t’assomment.

Il existent aussi des médocs en vente libre, mais personnellement je les déconseille. En effet les OTC ont une efficacité limitée; et au réveil, c’est gueule de bois assuré.  Avec de tels produits tu te sentiras encore plus fatigué que la veille. 

Il faut savoir également, que certains somnifères sont aussi, soupçonnés de favoriser l’état dépressif.

 

Ne pas stopper

mon traitement subitement !

Ma psy, pourrait mal le prendre tongue-out

Désintoxication

Attention, si tu suis un traitement, il ne faut surtout pas l’arrêter. Du moins, pas du jour au lendemain. Il est très important de toujours le faire très progressivement et avec un suivi de ses thérapeutes. 

Les médias, l’industrie pharmaceutique et la médecine classique te maintienne dans l’ignorance…Ils ne regardent pas la vérité en face, et se bornent à traiter les symptômes……Jamais les causes:

  • Quand tu as à mal la tête, on te donne un antalgique pour supprimer la douleur. 
  • Quand tu es sujet aux insomnies, on te prescrit un somnifère qui te fera dormir.

« Ce n’est pas en mettant

des rustines sur un pneu crevé,

que celui ci est réparé

Mettre la poussière sous le tapis

Les problèmes devraient être soignés à la source. Ce n’est pas en mettant une rustine sur un pneu crevé, que le pneu est réparé !

Les soucis de santé que tu rencontres, ne sont pas dus au hasard. Ils sont le symptôme d’une angoisse. Le corps t’envoie un message pour te dire que quelque chose ne va pas.

Un message qui te signifie qu’il est grand temps que tu changes et que tu te reprennes en mains. Ces insomnies, ces angoisses et ce mal-être, sont la somme de conflits psychologiques ou émotionnels qui n’ont pas été résolus.

Si tu traites les causes profondes, tu pourras résoudre réellement tes soucis de santéDes méthodes et techniques naturelles accompagnées d’une hygiène de vie irréprochables, voilà ce qu’il convient de faire.

Chasse la source du mal-être, et retrouves des nuits paisibles, et réparatrices. 

Je te ferai part du planning idéal qui m’a littéralement sauvé.

Un Sommeil Profond

dans ton lit douillet

La Nuit Idéale…

Le soir arrive, tu vas retrouver ton lit douillet, après une longue journée de labeur. Allongée paisiblement dans tes draps soyeux, tu fermes les yeux et une douce tranquillité t’envahie. 

Tu te sens flotter dans un délicieux apaisement. Le calme total te gagne, et l’ensemble de tes muscles se relâchent. Enfin tu te laisses griser par un sommeil profond et réparateur.

Le temps s’est arrêté. Puis tu te réveilles complètement reposée. Il y avait longtemps que la nuit ne t’avait pas parue aussi courte. Pourtant plus de 8 heures se sont écoulées.

Tu sens une belle énergie circuler en toi. Ton esprit est clair et limpide, ton humeur est ensoleillée de bonheur.

Tu as juste Besoin

D’être Comprise

et écoutée…

Bats toi !

Oui c’est cela dormir. Et oui cela te sera possible ! C’est ce qui t’attends si tu appliques les bons conseils et suis un mode de vie différent. 

Il y a tant de personnes qui se sentent vaincues d’avance, et qui ne pensent jamais pouvoir s’en sortir ! Cette façon d’être est bien dommage mais tout à fait logique. Le moral ne fait plus partie de la vie de ces personnes, et ce n’est nullement de leur faute.

Ce dont tu as besoin, n’est pas d’être secouée ou réprimandée, tu juste as besoin d’être aidée, écoutée, comprise et secondée. 

Te venir en secours, c’est le but que je me suis fixé. Je suis moi même passé par ces états qui paraissent insurmontables.

Certaines des thérapies que j’ai suivies, m’ont certes, bien aidé. Mais la guérison est avant tout un travail personnel, un planning complet que j’ai respecté jour après jour, quel que soit mon humeur.

Facile à faire ? Non.

Vraiment efficace ? Oui 

La santé vient de l’harmonie

entre le corps et l’esprit

Fais pas ci, fais pas ça !

Mes proches ne me comprenaient plus et me répétaient souvent: 

« Faut pas te laisser aller, un peu de fierté quand même » 

Le genre de réflexions qui te minent davantage ! Je reste persuadé que, seuls les personnes ayant vécus ce mal-être peuvent te comprendre !

Un jour, j’ai eu ces mots spontanés envers mon psy, auquel je répétais indéfiniment mes malheurs:

« Vous, vous avez appris la théorie dans les écoles, et moi je vis la pratique dans ma vie quotidienne. Cela fait une grande différence »

Pourquoi la médecine des pays occidentaux, est encore réticente quant aux thérapies millénaires des pays orientaux ? Thérapies qui ont pourtant, fait leurs preuves. 

Bonjour, je suis votre psy.

Comment allez vous

aujourd’hui ? Avez-vous

progressez ?

Vous-êtes vous confronté

A vos PEURS ???

Bref, passons….Soit convaincue que chacun peut y arriver.

J’ai réussi. 

Tu réussiras !

Je t’invite à lire ou à relire « Mon Histoire Personnelle » qui te remettra dans le contexte dans lequel je me suis retrouvé à une époque de ma vie.

Cependant, retrouver une vie « normale » n’arrivera pas du jour au lendemain. Pas de méthode miracle, pas de magie, pas de bla-bla.

La Solution

La clé, c’est qu’il faut faire preuve de persévérance et de patienceL’ennui, c’est que lorsque l’on est sujet aux insomnies et aux crises d’angoisse, ces deux qualités se font de plus en plus timides.

C’est là, tout l’enjeu de cet article:

Comment reprendre les commandes de ta vie quand ton moral est aux « abonnés absents » ? Le maître-mot est la Progressivité. Le jeu en vaut la chandelle, crois moi. 

Quelle bonheur de revivre paisiblement dans une joie quotidienne, sans drogue, sans produits chimiques,  et sans effets secondaires.

Avant de passer aux recommandations, laisse-moi tordre le cou à quelques idées reçues.

Par exemple, dormir 8 heures par jour pour être en bonne santé, est une fausse information. Il suffit uniquement de faire confiance à ton horloge interne.

Chaque personne est différente:

Il y a les « gros dormeurs » (plus de 9 heures) et les «petits dormeurs» (entre 5 et 6 heures). Communément, on les appelle les longs et les courts dormeurs.

Chacun d’entre nous a sa propre horloge biologique. Celle-ci détermine tes besoins entre éveil et sommeil. Ce rythme dépends de ton patrimoine génétique, et non pas de tes habitudes de vie. 

L’horloge définit le temps indispensable pour « recharger tes batteries » et déterminera si tu es un petit ou gros dormeur.

La Dette du Sommeil

L’étude établie en ce début d’année 2019, indique que la dette de sommeil de la population, n’a cessé d’augmenter, ces dernières années. Mais ce n’est pas parce que le nombre de « petits dormeurs » s’est accentué.

La part de ces dormeurs est à peu près toujours équivalente. Soit 5% de la population. Il ne faut pas oublier que la durée du sommeil est aussi fonction de l’âge de l’individu. En général, la durée du sommeil a tendance a diminué quand on vieilli. 

Cela dit, si la population globale, dort de moins en moins, cela est dû, en partie au mode de vie actuel:

  • Ordinateur allumés tard le soir, 
  • Emissions de Télévision de plus en plus tardives, 
  • Téléphones portables jamais éteints, 
  • Jeux vidéos addictifs,  
  • Sollicitations nocturnes…Ce qui est le cas pour près de 40% des français.

Dormir, ou ne pas dormir.

Telle est la question

6 Lourdes Conséquences 

Autant de mauvaises habitudes qui nous font passer sous la barre des 7 heures de sommeil. Forcément c’est la santé, qui en paie les frais. Toutes les études épidémiologiques ont démontré que dormir peu (moins de 6 heures), a pour conséquences:

Risques d’Alzheimer, D’après une étude menée à l’université d’Exeter, dormir favorise la mémorisation et aide à retrouver des souvenirs anciens. 

Prise de poids, Lorsque tu dors, ton corps sécrète de la leptine (hormone de la satiété).  Elle permet de supporter la privation de nourriture la nuit. Au réveil, l’hormone qui favorise la faim (la ghréline) est sécrètée. Si le sommeil est trop court, ce mécanisme est pertubé et la sensation de faim peut apparaître. Ce phenomème encourage le grignotage et par conséquence, la prise de poids

Système immunitaire affaibli, le système immunitaire est affecté par la répétition des nuits blanches. L’organisme, n’ayant pas le temps de repos nécessaire, ne fabrique plus assez d’anticorps. Il devient plus facilement la cible des inflammations et infections. 

Instabilité émotionnelle, la concentration , l’attention et la stabilité émotionnelle sont aussi affectées. Si tu ne dors pas suffisament, les chances de devoir relire plusieurs fois la même phrase d’un livre pour la comprendre, sont multipliées par deux.

Diminution de la masse cérébrale, Une étude de l’université d’Uppsala, en Suède, a été menée sur deux groupes de personnes. Les scientifiques ont observé une augmentation de la concentration NSE-100B dans le sang, chez les sujets ayant été privés de sommeil durant toute une nuit. La prise de sang du groupe ayant dormi 8 heures, était tout à fait normale. Or l’augmentation de ces molécules est associé à des dommages cérébraux qui démontrerait que le manque de sommeil entraînerait des problèmes neurodégénératifs.

Perte de cheveux, Quand le corps souffre, les cheveux souffrent aussi parce que ces derniers sont très sensibles aux dysfonctionnements internes. Quand le corps est épuisé, le bulbe capillaire est moins bien irrigué. Le stress engendré par la fatigue favoriserait la calvitie chez les hommes et l’alopécie chez les femmes.

Dormir toute une nuit ? Le rêve !!!

S’endormir avant minuit ?

Autre mythe tenace, est l’heure du coucher qui présuppose la qualité du sommeil. Non, les heures de sommeil avant minuit ne sont pas plus réparatrices que les suivantes.

En réalité, ce sont les premières heures de sommeil, avant comme après minuit, qui sont les plus réparatrices. Il te faut renouer avec ton horloge interne.

Aller dormir quand le sommeil arrive, et te lever rapidement après ta nuit. L’idéal serait de te coucher et te lever à heures régulières.

J’ai vécu les angoisses nocturnes durant une très longue période de ma vie. La violence de ces attaques ne permet pas la régularité recommandée. Mais, comme tu le sais déjà peut-être, aujourd’hui tout va bien pour moi. Je vis paisiblement libre et serein ! 

Nuit paisible

15 petits conseils quand vient l’heure du coucher :

  1. Faire en sorte que l’espace sommeil soit calme et agréable, 
  2. Une chambre bien rangée, bien propre avec une déco épurée sera bien plus profitable,
  3. Pas d’écran allumé (smartphone, ordinateur, tablette, télé),
  4. Pas d’excitant au moins une heure avant le coucher (Café, Thé, Chocolat, Alcool, Sport, discussion…),
  5. Une douche tiède, puis fraîche te mettra dans de bonnes dispositions avant de dormir, 
  6. Il vaut mieux dormir dans la pénombre voire le noir complet, si tu le supportes,
  7. Porter des vêtements amples et confortables (la tenue d’Adam ou d’Eve, au choix wink,  est excellente pour la santé),
  8. Prendre un bain au Bicarbonate de soude est très relaxant également avant d’aller se coucher,
  9. Un massage, ou un auto-massage est aussi très bénéfique
  10. Manger léger le soir. La digestion demande beaucoup d’énergie et cela peut empêcher un endormissement facile,
  11. Faire régulièrement une cure de Magnésium, car une carence peut être une source d’insomnie,
  12. Rien ne vaut une bonne séance d’étirements juste avant le coucher pour se détendre réellement.
  13. Le lâcher prise
  14. Pratiquer la respiration abdominale
  15. Ecouter de la musique douce

 A ta réussite

 Phil DDELKA

Guide Offert pour te libérer de tes crises d’angoisse

Vos informations sont protégées.

L’auto-massage pour exploser ton stress

L’AUTO MASSAGE

POUR EXPLOSER 

TON STRESS

Qu’est-ce que l’auto massage, à quoi sert-il et comment le pratiquer ?

 

 

 

Parmi toutes les démarches à ne pas négliger, dans ta quête de bonheur et de sérénité, en voici une, simple et efficace.

 

Avec un minimum de pratique, tu constateras les effets libérateurs qui contribueront à éradiquer tes crises d’angoisse.

 

Si tu n’as, ni le temps, ni l’envie de suivre une séance de massage chez un pro, sache qu’il est tout à fait possible de pratiquer de chez toi, et sans l’aide de personne.

 

Une technique facile, à pratiquer où tu voudras et quand tu voudras. L’auto-massage est de plus en plus utilisé dans la vie de tous les jours, par des personnes stressées.

 

Tu peux devenir toi aussi, un adepte de cette méthode, pour bénéficier des merveilleux effets anti-stress et relaxants. C’est une technique que l’on peut adopter à tout âge.

 

Pour ce premier article sur l’auto-massage, je me focaliserai sur les exercices qui ne demandent aucun matériel. Les massages se feront donc, uniquement à l’aide de tes propres mains.

 

Les séances d’auto-massage détendent le corps, dissipent les tensions engendrées par le surmenage, le stress et les angoisses.

L’auto massage contre le stress

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Fascias

Les fascias représentent l’ensemble des tissus qui enveloppent presque toutes les structures de l’organisme. Ils permettent au corps d’absorber les chocs, et ils protègent également en donnant de l’élasticité et de la souplesse.

Au fil du temps, ces gaines se font plus rigides, et c’est pour cela, qu’il est primordial de les travailler et les étirer régulièrement. L’auto-massage permet cela.

Cette pratique, sert aussi à relâcher des points de tensions (Trigger Point), qui sont les petites douleurs survenant, lors de certains mouvements du corps. Ces points peuvent être situés, par exemple, dans le dos en nous empêchant de nous tenir droit, ou de respirer profondément.

Avec la pratique, les adhérences des tissus (Trigger Point) se feront de plus en plus rares. L’auto-massage, bien moins couteux qu’un massage pro, apportera d’excellents résultats, si ils sont pratiqués de façon régulière.

Cette méthode, aussi appelée le Do In, ne date pas d’hier, puisqu’elle a été inventée par les chinois il y a plus de 5000 ans.

L’auto-massage ?

Quels en sont les bienfaits ?

Véritable traitement anti-stress,

les bienfaits de l’auto-massage sont nombreux:

 

  • Il rétablit la paix et la sérénité,
  • Il améliore le sommeil,
  • Il permet le retour de la bonne humeur,
  • Il supprime les tensions,
  • Il élimine les blocages physiques et émotionnels,
  • Il renforce la santé,
  • Il développe la souplesse,
  • Il élimine les toxines, 
  • Il augmente la longévité,
  • Il réduit la fréquence des nausées,
  • Il améliore les symptômes de la constipation, 
  • Il soulage rapidement les douleurs aigües, 
  • Il apaise les souffrances lancinantes,
  • Il améliore la circulation sanguine,
  • Il relâche les tensions musculaires,
  • Il prévient les blessures sportives,
  • Il améliore la récupération.

 

Les auto-massages

harmonisent le corps et l’esprit,

et engendrent relaxation et bien-être général.

Comment bien réaliser un auto-massage ?

Tu peux le pratiquer assis ou debout, avec le bout de tes doigts, la paume de chaque mains, mais aussi avec tes poings fermés.

Comme pour toutes les pratiques anti-stress, il te faudra être dans un endroit calme, en t’assurant de ne pas être dérangé pendant ta séance. Il sera également préférable, que tu portes des vêtements amples pour ne pas gêner la circulation sanguine, jambes et bras nus de préférence.

Tu peux également diffuser des huiles essentielles apaisantes dans la pièce. Et également passer une musique douce de ton choix (à faible volume), pour une atmosphère plus reposante.

Cela aura un impact positif sur ta pratique, pour des bienfaits multipliés. 

La toute première chose, sera d’échauffer tes mains en les frottant l’une contre l’autre, durant une dizaine de secondes. 

Ce petit « rituel », sera à renouveler, chaque fois que tu changeras de zone corporel.

 

Tête et visage

Tête et Visage

°Rituel des mains

 A l’aide d’un poing (le droit ou le gauche, peu importe), tapote le dessus du crâne en partant du centre et en décrivant une spirale. Fais cela quelques secondes sur l’ensemble de la tête. Attention, il faut juste tapoter. Ne va pas t’assommer !

 Avec la pulpe de tes dix doigts (bout des doigts), tu frictionnes ton front de haut en bas, pendant une dizaine de secondes.

Continue en massant de façon circulaire tes tempes, toujours avec la pulpe des doigts, pendant une dizaine de secondes également.

Poursuis en massant légèrement tes sourcils, en suivant leur courbe, avec trois doigts de chaque mains (annulaire, majeur, index).

En partant du bas du nez, masse du bout des doigts ton visage en passant sur les pommettes. Ensuite, tu frottes une dizaine de fois les ailes du nez, puis tes joues de haut en bas. 

Toujours avec la pulpe des doigts tu frottes ton menton vers l’extérieur.

Maintenant, tu places tes doigts écartés de part et d’autres des oreilles et tu frictionnes énergiquement une dizaine de fois vers le haut. (pouce et index derrière les oreilles, les autres doigts devant).

A présent tu places tes mains à plat derrière la tête, et tu frictionnes la base du crâne horizontalement.

LES BRAS

Les Bras

°Rituel des mains

Tu tends ton bras gauche à l’horizontal, devant toi (paume de la main vers le bas). 

Avec ton poing droit, tu tapotes le dessus de la main gauche et tu remontes (en tapotant) jusqu’à l’épaule. 

Puis tu redescends jusqu’à la main, sur la face interne du bras (paume de la main gauche, tournée vers le ciel). 

Tu fais cela 2 ou 3 fois fois et tu passes au tapotement du bras droit.

 

 

Les Epaules

Les épaules

°Rituel des mains

Assis ou debout, le dos droit, tu inspires, en remontant les épaules le plus possible vers le haut. Tu laisses retomber tes épaules en relâchant le plus possible, et en expirant. Tu réitères ce mouvement 3 ou 4 fois.

Tu saisis le haut de ton épaule gauche avec ta main droite (paume côté poitrine, doigts côté dos), et tu malaxes tranquillement le muscle durant 10 secondes. Puis tu inverses (épaule droite, main gauche).

Tu croises tes bras sur la poitrine, et tu effectues de larges cercles avec tes épaules, dans un sens, puis dans l’autre pendant quelques secondes.

Torse et bas du dos

Torse et bas du dos

°Rituel des mains

A l’aide de tes poings, tu tapotes ton thorax du haut vers le bas. 

Arrivé en bas, tu continues en tapotant les flancs jusqu’à la zone lombaire (bas du dos). 

Ce mouvement est à répéter une dizaine de fois.

 

Les Jambes

Les Jambes°

 

°Rituel des mains

 

1° En position assise avec les jambes légèrement pliées, tu tapotes à l’aide de tes poings fermés l’extérieur des jambes (de tes hanches jusqu’à tes pieds).

 

2° Puis tu remontes, toujours en tapotant, mais cette fois-ci sur la face intérieure (des chevilles jusqu’à l’aine). Tu répètes ce mouvement 2 ou 3 fois.

 

 

Les Pieds

Les Pieds

Assis, jambe pliée, tu saisis ton pied entre tes deux mains et tu masses doucement la plante du pied avec tes deux pouces.

Tu continues en massant énergiquement des orteils vers la cheville, et tu reviens vers les orteils. 

Tu répètes l’opération deux ou trois fois. 

A l’aide d’une balle de tennis, tu peux la faire rouler lentement sous la voute des pieds. En effectuant des cercles, et en insistant sur les zones les plus sensibles.

Les mains

Les mains

ob_eea1c4fe4f0be42ac787af43aeba2a54_img-7186.jpg

1° Tu effectues une douzaine de larges cercles avec ton pouce, dans la paume de ta main. (sens des aiguilles d’une montre, puis dans le sens inverse).

ob_68518400239cbb10940b91112cb6ed8e_img-7185.JPG.jpg

2° Etires chacun de tes doigts de la base jusqu’à l’ongle. Procède doucement (tu ne dois pas les faire craquer). Lorsque tu es arrivé au niveau de l’ongle, tu exerces un petit pincement pour stimuler la circulation sanguine.

ob_7dd97cce7cae3a8ecba87147c1e356bf_img-7188.JPG.jpg

3° Exerce une pression entre ton pouce et ton index pendant 60 secondes (voir photo)

-L’auto-massage des mains agit rapidement contre le stress, car il a un pouvoir très relaxant sur les tension. Ce qui est pratique avec le massage de ses propres mains, c’est que tu peux le pratiquer en toute occasion.

Quelque soit le moment de la journée, l’endroit où tu te trouves, que tu sois au travail ou dans les transports en commun, tu peux faire ce massage.

Plexus et poignets

Dans une cuillère à café tu déposes:

-3 goutes d’huile essentielle de Petitgrain Birigadier Bio.

-2 gouttes d’huile essentielle d’Encens Bio.

-Tu complètes avec de l’huile végétale de Macadamia Bio.

A présent tu réalises un massage sur le plexus et tes deux poignets.

Tu peux, si le besoin s’en fait sentir effectuer jusqu’à 4 applications par jour.

Entre chaque application, tu as la possibilité d’inhaler tes poignets pour un effet olfactif prolongé.

A ta réussite

Phil DDELKA

Guide Offert pour te libérer de tes crises d’angoisse

Vos informations sont protégées.

Combattre l’anxiété, 17 aliments indispensables

L’alimentation pour retrouver rapidement

la sérénité et combattre ses angoisses

T’es-tu déjà retrouvé dans cet état ?

Après avoir fourni un nombre incalculable d’efforts, avoir suivi tous les traitements médicaux imposés, pratiqué les exercices physiques et psychiques d’une façon régulière, tu finis par te rendre à l’évidence: 

Tu ne vas pas beaucoup mieux. En tout cas, tu retombes trop facilement dans ton mal-être.

Tu constates que cela ne suffit pas pour aller bien. Les choses n’avancent pas, impossible de reprendre le dessus.

Ton moral reste en dents de scie, et tu ne sais plus à quel saint te vouer. Les idées noires continuent de te plomber la vie.

Tu étais pourtant confiant en chacun des processus dans lesquels tu t’étais engagé, et qu’ils porteraient leurs fruits. 

Malgré ton assiduité et ta bonne volonté, ça n’avance pas !   

Pourquoi ? 

Le problème des crises d’angoisse et de tout ce qu’elles engendrent, est global. En fait pour remonter la pente, et éloigner ce mal-être et ces malheurs, il ne faut absolument rien négliger.

Parmi tout ce qu’il te faut travailler, il y en a une chose à ne pas prendre à la légère. C’est celle d’une alimentation saine et équilibrée.

Il est prouvé que les aliments transformés, la mal-bouffe, la nourriture trop grasse, trop sucrées ou trop salée, les plats préparés, ainsi que tous les excès, augmentent de près de 60%, le stress et l’anxiété.

Pourquoi est-ce important que tu adoptes une alimentation saine et équilibrée ?

Tout simplement pour:

  • Retrouver une bonne santé qui est salutaire pour l’ensemble de tes organes vitaux
  • Te forger et entretenir un moral d’acier
  • Refouler tes insomnies
  • Diminuer la fréquence et l’intensité de tes crises
  • Accroitre tes défenses immunitaires
  • Soulager les douleurs physiques et morales

 

 

 

 

 

 

Les recommandations pour une

alimentation équilibrée

 

Personnellement, il m’arrivait de devoir affronter trop souvent, des brûlures d’estomac, des maux de ventre, des manques d’appétit ou au contraire des envies boulimiques d’aliments sucrés (Pâtisseries, Sucreries, Coca-Cola…),  ainsi qu’un besoin irrésistible de fast-food. 

J’avais pris aussi, l’habitude de me réchauffer régulièrement des plats industriels, chez moi. Cela par facilité et pour gagner du temps ! Quelles erreurs !

Recommandations pour une alimentation équilibrée.

Je m’attarderai en premier lieu, sur ce qu’il te faut absolument proscrire:

  • Les aliments riches en sucre (confitures industrielles, chocolats en poudre, pâtisseries, bonbons, biscuits chocolatés etc…)
  • Les Edulcorants (que l’on trouve souvent dans les aliments et boissons sans sucre).
  • L’alcool
  • Les Huiles hydrogénées (frites, pâtisseries industrielles, beignets, biscuits sucrés ou salés, glaces, les plats cuisinés, les margarines végétales.)
  • Les aliments riches en sel
  • Les plats épicés
  • Le tabac

Et ceux à limiter

  • Café  
  • Viande Rouge
  • Charcuteries
  • Laitages

Habitudes

 

à prendre

Quelles sont les bonnes habitudes à prendre ? 

Vaut-il mieux manger à heure fixe, ou écouter ton corps et les moindres gargouillis de ton ventre ?

Chacun de ses deux modèles ont leurs avantages et leurs inconvénients. 

Lorsque ton estomac se met à gargouiller, il t’indique qu’il est temps que tu te mettes à table. L’hormone de la faim (la ghréline), sécrétée par le pancréas et l’estomac stimule l’appétit. 

Il est tout à fait naturel de manger lorsque tu as faim. Ton corps te signifie qu’il a besoin d’énergie, que tu devras lui fournir, par le biais d’un repas équilibré, ou d’un petit déjeuner complet.

L’important, est de rester à l’écoute de ton organisme.

Que tu optes pour plusieurs petits repas tout au long de la journée, ou que tu préfères suivre les trois repas principaux, il est primordial de manger lentement, dans le calme, et de bien mastiquer les aliments.

La digestion commence par la mastication. 

S’il faut savoir reconnaître les signaux de la faim, il est tout aussi important que tu décèles  aussi, ceux de la satiété.

Lorsque l’on est sujet au stress, l’envie de manger peut-être aussi psychologique (pour compenser un manque, par exemple). 

dans le vif

 

du sujet

Entrons maintenant, dans le vif du sujet:

Quels sont les élément nutritifs qui réduisent les symptômes de l’anxiété et qui sont à privilégier ?

Les Oméga 3:  

Des chercheurs japonais ont démontré l’impact des Oméga 3 sur des personnes atteintes d’anxiété. Ils agissent sur la dépression et réduisent le cortisol. 

Ton corps ne produisant pas lui-même d’oméga 3, il faut absolument que ton alimentation en soit pourvue.

L’apport journalier recommandé est de trois grammes par jour.

Aliments qui en contiennent:

  • Huile de foie de morue (peut se prendre en gélule)
  • Foie de morue
  • Sardine à l’huile
  • Thon blanc
  • Hareng fumé
  • Maquereau
  • Pilchard
  • Saumon fumé
  • Bar
  • Saumon cru
  • Truite
  • Anchois
  • Jaune d’oeuf (Bleu Blanc Coeur)
  • Huile de Noix
  • Huile de Colza
  • Huile de Soja
  • Noix de Pécan
  • Huile d’Olive vierge

Par exemple, si tu manges un poisson gras, deux fois par semaine, des crudités chaque jour (assaisonnées de deux cuillères à soupe d’huile de noix ou de colza), et si tu croques une petite poignet de noix tous les jours, tu combleras tes besoins quotidiens en oméga 3.

« Tu vois, ce n’est pas si difficile que ça. » Même moi, qui n’était pas du tout « poissons », j’ai fini par en manger régulièrement. Une bonne salade de thon, ne me fait plus peur !

Les aliments

anti-stress

Le chocolat noir:

A déguster avec parcimonie (2 carré/jour), et à éviter le soir pour cause de caféine.

  • Calme l’anxiété
  • Réduit le cortisol 
  • Effet relaxant grâce à la théanine qu’il contient 
  • Agit positivement sur ta santé en apportant satisfaction et plaisir
  • Provoque une sécrétion d’endorphines euphorisantes et calmantes

L’Ail:

Pour une digestion facilitée, il vaut mieux retirer le germe, à l’intérieur de la gousse.

  • Antifatigue
  • Antiviral
  • Antibiotique (luttent contre les infections bactériennes)  
  • Anti-inflammatoire (anti douleur)
  • Magnésium (anti-stress naturel)
  • Fer (fabrique les globules rouges)
  • Vitamines B6 (production de sérotonine, dopamine…)
  • Vitamine C (contre les infections virales)

La Banane:

Star des aliments anti-stress;

  • Tryptophane (favorise un bon sommeil)
  • Potassium (permet l’activation des cellules nerveuses et musculaires) 
  • Détoxiquant pour le corps et les intestins

Le Kiwi:

  • Vitamine C (contre les infections virales)
  • Accroît les défenses Immunitaires
  • Antioxydant (qui neutralise les radicaux libres liés au stress)
  • Vitamine E (excellent pour le système immunitaire)
  • Vitamine B9 (croissance cellulaire)
  • Potassium (permet l’activation des cellules nerveuses et musculaires, Bêta-carotène)

La Levure de Bière et le Germe de Blé:

Aident à lutter contre le stress et la fatigue. Tu peux les saupoudrer sur tes salades ainsi que sur tous tes plats préférés.

  • Vitamine B (production d’énergie et/ou de globules rouges…)
  • Protéines (reproduction des tissus musculaires)
  • Minéraux (substances indispensables à l’organisme)

Les Fruits Séchés:

Très concentrés en goût et en nutriments, et facile à emporter partout avec toi. 

  • Vitamines 
  • Minéraux (bon fonctionnement de l’organisme)
  • Donne de l’énergie (physique et cérébrale)

Les Epinards, le Cresson, le Persil:

à consommer frais et de saison

  • Anti-dépressif
  • Vitamine B9 (renouvellement cellulaire)
  • Vitamine C (contre les infections virales)
  • Magnésium (anti-stress naturel)

Le Lait Fermenté: 

Le yaourt nature sans sucre

  • Reconstituant de la flore intestinale
  • Impact positif sur le mental
  • Permet de mieux digérer les protéines du lait

Les Céréales Complètes:

Luttant contre la fringale, elles sont très efficaces contre le stress

  • Fibres (bon pour le transit)
  • Tryptophane (favorise un bon sommeil)
  • Magnésium (anti-stress naturel)
  • Glucides lents (énergie)

Les Graines d’Oléagineux:

Associés aux fruits secs, elles constituent un encas idéal.

  • Stabilisateurs du taux de sucre dans le sang
  • Apporte la bonne humeur
  • Oméga 3 (réduisent le cortisol)
  • Protéines (renouvellement des tissus musculaires)
  • Magnésium (anti-stress naturel)
  • Potassium (permet l’activation des cellules nerveuses et musculaires)
  • Vitamine A (bon fonctionnement du système immunitaire)
  • Vitamine B (production d’énergie et des globules rouges…)
  • Vitamine E (excellent pour le système immunitaire)

Les Algues:

Source de longue vie, ils sont riches en

  • Antioxydant (qui neutralise les radicaux libres liés au stress)
  • Minéraux (particulièrement en magnésium)
  • Protéines (renouvellement des tissus musculaires)
  • Tryptophane (favorise un bon sommeil)
  • Fibres (bon pour le transit)
  • Détoxyfiant

L’Avoine:

Nutritionnellement très riches.

  • Vitamine B (production d’énergie et/ou de globules rouges…)
  • Vitamine E (excellent pour le système immunitaire)
  • Magnésium (anti-stress naturel)
  • Potassium (permet l’activation des cellules nerveuses et musculaires)
  • Calcium (bon pour les os entre autre)
  • Acides aminés (production de lécithine)

Le Miel:

Il calme le corps et stimules les endorphines, il est un excellent aliment contre le stress et l’anxiété.

  • Stimule les endorphines
  • Enzymes (digestion, conduction nerveuse)
  • Antibiotiques naturels (luttent contre les infections bactériennes)  
  • Antioxydants (qui neutralise les radicaux libres liés au stress)
  • Vitamine A
  • Vitamine B
  • Vitamine C (contre les infections virales)

L’Avocat:

Le champion des aliments

  • Acides gras mono-insaturés (comme dans l’huile d’olive)
  • Potassium (permet l’activation des cellules nerveuses et musculaires)
  • Vitamine B9 (lutte contre le stress) 
  • Vitamine B5 (libère de l’énergie)

« Un maximum de fruits et de légumes de saison

 

 

-un peu de viande blanche et beaucoup d’eau. » 

 

-Voilà ce que je me suis dis, et commencé à appliquer quand j’ai décidé de changer mes habitudes alimentaires.

 

-Il est clair que cela n’a pas toujours été facile. J’en étais arrivé à mon litre et demi de Coca-Cola par jour. Je détestais la flotte que je trouvais insipide !

-Bien sûr quand on est accro, il n’est pas judicieux de s’arrêter du jour au lendemain. 

-C’est même le meilleur moyen de craquer dès que le moral baisse, et qu’une envie irrésistible de Coca bien froid se faisait sentir.

 

-Donc, pour chaque mauvaise habitude, mieux vaut y aller progressivement.

-Aujourd’hui, la mauvaise bouffe, n’est plus qu’histoire ancienne pour moi. 

-Je ne me désaltère qu’avec de l’eau.

 

-N’oublions pas que nos organismes sont constitués de 60% d’eau. Les organes les plus riches en eau, étant notre coeur et notre cerveau.

-Quand une pub disait: L’eau c’est la vie, c’était bien plus que du simple marketing !

-Pour t’aider dans ta volonté de t’en sortir définitivement, n’oublis pas que ton alimentation est une des facettes à ne surtout pas prendre à la légère.

 

-Pour réussir malgré l’adversité, il faut passer à l’action. Je sais que ça n’est pas facile, mais c’est la clé pour progresser. 

-Prends le temps de bien te nourrir, en pensant « Oméga 3 » et en incorporant dans tes plats et tes encas, les aliments listés dans cette article.

-Au fait, est-ce que tu suis une alimentation sans gluten ? Et si oui, quels ont été les améliorations que tu as constaté, sur le plan de la santé ?

-Est-tu adepte d’un régime végétarien, végétalien, végan, crétois, etc…?

-N’hésite pas à me préciser les sujets d’article qui te tiennent à coeur et que tu voudrez que je développe sur mon site.

 

A ta réussite

Phil DDELKA

Guide Offert pour te libérer de tes crises d’angoisse

Vos informations sont protégées.

Bannir les Insomnies !

En Finir avec

les Insomnies !

Le manque de sommeil

25% de la population française déclare manquer de sommeil quotidiennement. Et, 73% se réveille au minimum 30 minutes chaque nuit.

Parmi ceux qui souffrent de crises d’angoisse, les chiffres augmentent de façon dramatique, et là on ne parle pas seulement de manque, mais d’insomnies chroniques.

Du fait de leur répétitions, elles t’emprisonnent dans un état de santé très médiocre.

L’allongement du temps d’endormissement et le manque répété de sommeil, entraîne une focalisation sur les pensées négatives.

Le manque de sommeil favorise l’état dépressif qui, à son tour, favorise l’insomnie…Un vrai cercle vicieux !

4 CONSEQUENCES

 

à L’Insomnie !

 

 

 

 

Conséquences sur le système immunitaire 

 

L’organisme qui ne peut pas se reposer convenablement, lorsque les nuits blanches s’accumulent, fabrique de moins en moins d’anticorps.

Le système immunitaire se détraque, et le corps devient moins résistant au infections et inflammations. 

Conséquences sur le stress

La privation de sommeil crée inévitablement de l’anxiété comme l’a démontré une étude de l’université californienne de Berkeley.

Quand un stress apparaît, le corps fabrique du cortisol. Cet hormone libère du glucose dans le sang qui a pour effet de t’apporter plus d’agitation.

Cette énergie te maintient éveillé. Et là aussi, tu es victime d’un cercle vicieux, puisque cet état, créé par le manque de sommeil, est aussi facteur d’insomnies ! 

Conséquences sur les émotions

Il est important de savoir qu’un manque de sommeil a des effets négatifs sur ton état émotionnel.

Plus la fatigue s’accumule et plus les centres émotionnels du cerveau sont actifs. Larmes faciles, manque de patience, énervement ainsi que des désordres psychologiques qui sont induits par les insomnies à répétitions.

Conséquences sur le coeur

Les conséquences sur les maladies cardiovasculaires seraient décuplées chez ceux qui sont sujets à des manques chroniques de sommeil.

De nombreux travaux ont mis en évidence ce phénomène, notamment celui du docteur Jang Young Kim de l’université de Yonsei.

4 autres CONSEQUENCES

à L’Insomnie !

 

Conséquences sur la concentration

Si tu ne dors pas assez, tu doubles les chances de devoir relire plusieurs fois la même phrase d’un livre, avant de la comprendre.

Cela a été démontré par une étude de chercheurs américains de l’université Williamette dans le l’orégon. 

Conséquences sur la masse cérébrale

Selon une étude de l’université d’Uppsala en Suède, le manque de sommeil pourrait être critique pour la santé du cerveau :

Ils ont formé deux groupes d’individus. le premier groupe n’avait pas dormi de la nuit, et le deuxième lui, avait bénéficié de 8 heures de sommeil. 

Les chercheurs ont constaté une augmentation de la concentration NSE-100B dans le sang du premier groupe.

L’augmentation de ces molécules est associé à des dommages cérébraux, démontrant que le manque de sommeil peut entraîner des problèmes neurodégénératifs. 

Conséquences sur le poids corporel

Quand tu dors, ton organisme sécrète de la leptine. Cette dernière est l’hormone de la satiété, qui te fait supporter la privation de nourriture durant les heures de sommeil.

Lorsque tu te réveilles après une bonne nuit, c’est la ghréline, l’hormone de la faim qui est sécrétée.

le manque de sommeil et les insomnies perturbent ces mécanismes et augmentent l’appétit. Ceci a comme conséquence d’encourager le grignotage compulsif et ainsi, la prise de poids. 

Conséquences sur le diabète

Comme je te l’explique dans le paragraphe sur le poids, beaucoup de personne ont tendance a grossir, quand elles ne dorment pas assez.

Les perturbations des mécanismes de la faim donne envie de grignoter sans arrêt. Ces envies irrésistibles, touchent particulièrement sur les glucides, les graisses et le sucre, du fait d’une baisse de moral.

Le manque de sommeil peut conduire à la diminution de la sensibilité à l’insuline et à un risque important de développer un diabète de type 2.

LES 11 COMMANDEMENTS

DU SOIR

1° Le grignotage, tu banniras !

-Tu ne devrais absolument pas, consommer une nourriture grasse ou épicée le soir. Cela entraîne une digestion lourde, difficile et perturbe le sommeil.

-Il te faut au contraire adopter une alimentation riche en tryptophane: Donc, mieux vaut favoriser les produits laitiers (si tu les digères bien), ainsi que les cerises, le raisin, les noix, les bananes qui ont une aussi, une teneur élevé en mélatonine qui t’aidera à te détendre et à t’endormir.

 

le grignotage tu banniras

2° La douche chaude, tu prendras !

Le fait de prendre une douche chaude le soir, aidera ton corps à s’apaiser et à se détendre. Ce rituel sera une bonne préparation avant d’aller te coucher.

Certains apprécieront un bon bain chaud également, car il sera un vrai moment de relaxation, au calme, sans téléphone, sans télé ni radio. Un moment rien que pour toi, une petite méditation pourrait-on même dire.

Le fait de passer de la salle de bains avec une température assez élevée, à ta chambre bien plus fraîche, indiquera à ton cerveau qu’il est temps de se reposer, dans la chaleur de ta couette.

Tu te coucheras beaucoup plus détendu, et complètement débarbouillé, démaquillé. Cela sera d’autant plus agréable pour toi. 

La Douche chaude, Tu prendras

3° La lumière des écrans, tu éteindras !

Ordinateur, tablette, portable, télévision doivent être éteints au moins 20 minutes avant de te coucher.

La lumière bleue ou artificielle émise par les appareils électroniques, font croire à ton cerveau que la nuit n’est pas tombée.

Il faut également éliminer les lumières froides, et leur préférer les chaudes (blanches ou jaunes) car celles-ci augmentent la production de la mélatonine.

Ce type de lumières est utilisé dans les lieux comme les bars, les restaurants et les hôtels.

Assure-toi que les ampoules présentes dans ta chambre soient de couleur chaude et, dans l’idéal, que tu puisses facilement les tamiser.

Si tu as besoin de faire quelque chose pour te détendre dans le but de trouver le sommeil, la lecture peut être une bonne chose. Un livre pas trop compliqué et qui ne nécessite pas de trop réfléchir.

Mais dès que le sommeil se fait sentir, il ne faut pas lutter pour finir la page en cours. Laisse-toi emporter tranquillement en éteignant ta lampe de chevet.

 

 

La lumière des écrans,

tu éteindras

4° Lieu de repos, ta chambre restera !

Une bonne santé physique et mentale n’est possible entre autre, qu’avec un bon sommeil réparateur et régulier. Le fait de bien recharger tes batteries, contribuera à ton bien-être général.

Pour te donner toutes les chances de retrouver ce sommeil de qualité, il te faudra suivre quelques recommandations. Tu dois recréer un véritable espace de repos qui permettra de te relaxer.

Par exemple, la température de ta chambre doit osciller entre 18 et 20°C, et doit pouvoir être facilement plongée dans le noir. Ta chambre doit être agréable et rester un havre de paix.

Lieu de repos,

ta chambre restera

5° Avec ton animal de compagnie, chambre à part, tu feras !

-Une étude montre que 30% des propriétaires d’animaux domestiques qui partagent leur lit avec eux, se réveillent au moins une fois par nuit à cause de leurs amis poilus.

-Donc si tu veux dormir d’un sommeil profond, et ininterrompu, Médor doit dormir ailleurs que dans ta chambre !

Avec Mimi,

chambre à part tu feras

6° Les excitants et l’alcool, tu éviteras !

-Attention aux carrés de chocolat le soir, et tout particulièrement s’il est noir. Si le chocolat noir, pur beurre de cacao, est plutôt bon pour la santé, il est quand même à proscrire le soir car il contient trop de caféine. Méfie-toi des aliments qui en contiennent sans que tu t’en doutes.

-Par exemple, 500 ml de café décaféiné contient encore 11mg.

-A éviter, pour les mêmes raisons, toutes les boissons énergétiques, les glaces au café et au chocolat.

-Le diner devrait être le plus léger possible et la consommation d’alcool, très limité.

-On peut avoir l’impression que cela nous détend, mais à cause d’un pic d’adrénaline, au moment où l’alcool est assimilé par l’organisme (3 à 4 heures après l’absorption), il altère la qualité du sommeil.

Les excitants et l’alcool,

tu éviteras

7° Le travail, tu oublieras !

Il te faut laisser ton travail à l’extérieur de ta chambre.

Aller te coucher tout en voulant boucler un dossier, répondre à tes emails, etc. te rendra agité et soucieux.

Ta chambre n’est pas ton bureau, en tout cas, pas le soir. Elle est ton sanctuaire, pas une succursale de ton entreprise !

Le travail, tu oublieras

8° Les murs trop colorés ou chambre trop chargés, tu changeras !

-Même si tu aimes les couleurs vives, il faut mieux éviter le rouge, l’orange ou le rose vif pour habiller les murs de ta chambre. Cette pièce doit être relaxante et apaisante. De même, il sera préférable de rester sobre au niveau déco sur les murs.

-Un pièce surchargée sera le plus sûr moyen de te sentir fatigué. Pas de meubles trop grands pour ta chambre, car ils pourront la faire paraître plus petite et plus étroite.

-Il ne faut pas que tu te sentes étriqué. Il sera difficile de te détendre dans une pièce en désordre ou encombrée.

-Utilise des tons neutres pour les meubles de ta chambre, afin de garantir un espace nuit agréable.

Murs trop colorer

tu changeras

9° La couverture Lestée, tu adopteras !

-Pourquoi et comment une couverture lestée permet de mieux dormir et d’apaiser l’anxiété et le stress?

-Une couverture lestée, qui est par définition plus lourde qu’une couverture classique te donnera l’impression d’être dans un vrai cocon quand tu en sera recouvert.

-Cette couverture se moule sur toi, comme si on te faisait un câlin, car elle exerce une légère pression sur l’ensemble de ton corps. -Quand une personne te fait un câlin, cela libère une hormone appelée Ocytocine. Elle permet de diminuer la pression artérielle, et d’abaisser le rythme cardiaque.

-Tu te sentiras tout de suite, plus détendu. La sensation obtenue grâce à la couverture lestée, déclenche également la sécrétion de sérotonine et la régulation du Cortisol.

-Ce qui aura comme conséquence, la diminution du stress. Cette couverture doit faire environ 10% de ton poids.

Couverture lestée,

tu adopteras

10° De sport, tu t’abstiendras !

-Pratiquer une activité physique est indispensable pour une santé équilibrée.

-Cependant, il vaut mieux éviter de suivre un quelconque sport durant les 3 heures précédant le coucher.

-Cela enverrait un mauvais message à ton corps qui pourra être plein d’adrénaline, même s’il est fatigué.

De sport,

Tu t’abstiendras

Des plantes vertes pour retrouver un bon le sommeil ?

-Tu pourrais penser que mettre des plantes dans ta chambre serait néfaste pour ton sommeil et ta santé. Au contraire, certaines d’entres elles, favorise un sommeil réparateur et assainissent l’air de ta chambre.

-Il existe des plantes qui possèdent des propriétés purifiantes, excellentes pour ta santé et d’une grande aide pour un sommeil réparateur.

-Choisis-en une ou deux, car cela suffira pour dépolluer l’air ambiant de ta chambre.

-N’oublis jamais d’aérer pour renouveler l’oxygène des plantes ainsi que ta chambre. Laisse les volets et si possible les rideaux ouverts, pendant la journée pour faire entrer la lumière. 

Le Gardénia

Le Gardénia.

-Cette plante d’intérieur qui donne des fleurs au parfum de jasmin, t’aidera à lutter contre l’insomnie, car elle a des effets similaires à ceux du Vallium.

-C’est une plante réellement adaptée à une chambre puiqu’elle favorise le sommeil et réduit l’anxiété.

-Cependant elle demande beaucoup d’entretien et bien qu’elle ait besoin de beaucoup de lumière le jour, elle ne supporte pas le soleil directement sur elle.

          L’Aloé véra

L’aloe véra 

-Une des meilleures plantes purificatrice d’air. Ses propriétés filtrantes favorisent un sommeil profond et réparateur.

-Idéale, si tu souffres d’insomnie et/ou d’apnée du sommeil. Cette plante lutte contre les ondes électromagnétiques et les acariens.

-Elle ne demande pas d’entretien spécifique.

      lE GERBERA

Le gerbera

-C’est une plante qui neutralisera les polluants chimiques nuisibles à l’endormissement. Elle sera très utile si tu es sujet aux insomnies et aux apnées du sommeil.

-Le gerbera dégage de l’oxygène toute la nuit, rendant l’air de ta chambre bien plus respirable. Cette plante se plaira dans ta chambre, si celle-ci est lumineuse durant la journée.

    LA LAVANDE

La lavande 

-Voilà une plante qui favorise grandement le sommeil, réduit l’agitation et l’anxiété. Son parfum est efficace contre l’insomnie car il possède des effets sédatifs.

-C’est une plante qui sera bénéfique aussi bien à l’adulte, aux enfants, et aux nourrissons.

    LE JASMIN

Le jasmin

Cette plante exotique posséde de véritables propriétés apaisantes sur ton corps et ton esprit.

Le parfum émit par ses fleurs roses, blanches ou jaunes ont un effet de somnifère naturel.

Il favorise un sommeil profond, apaise l’anxiété et améliore l’humeur au réveil.

lA PLANTE DE

SERPENT

La plante de serpent

Cette plante nettoie et purifie l’air de ta chambre en absorbant les éléments toxiques. Elle fournit beaucoup d’oxygène durant la nuit, ce qui améliore la qualité de l’air.

De plus, elle ne demande pas d’entretien particulier.

lA methode

4-7-8

La Méthode 4-7-8

  • Inspire calmement par le nez pendant 4 secondes
  • Retient ta respiration pendant 7 secondes
  • Expire lentement par la bouche pendant 8 secondes

Non rien de magique dans cette technique simpliste, mais qui fonctionne vraiment. Pratiques cet exercice régulièrement et tu constateras qu’il agit comme un sédatif.

C’est un excellent exercice qui calmera ton esprit. Les yogis l’utilisent depuis des siècles afin d’atteindre un état de relaxation totale pour entamer une méditation.

A pratiquer également, si tu te réveilles en pleine nuit, en attendant le prochain cycle de sommeil.

L’A.S.M.R

 

Réponse Sensorielle Autonome Culminante

 

Réponse sensorielle quoi ?…C’est quoi ce truc, encore ?? 

En fait cela décrit une sensation agréable, comme des petits frissons ou des picotements au niveau du crâne, ou d’autres zones du corps. 

Cela en réponse à un stimulus, visuel, auditif ou cognitif.

Tu écoutes des sons « feutrés » réalisés avec des objets du quotidien et des chuchotements à l’oreille, qui vont déclencher des sensations physiques plus ou moins étonnantes.

Cela provoque une détente agréable et même chez certaines personnes des petites vagues d’euphorie. Je précise que cela n’a rien de sexuel.

Même si tu ne connais pas encore l’A.S.M.R, il te sera toujours profitable de suivre cette méthode simple et gratuite. Il faut juste se détendre, et jouer le jeu.

Cela diminuera ton stress, te permettra de mieux dormir, et combattra tes insomnies. Allongé sur ton lit, avec un bon casque sur les oreilles, tu peux suivre une vidéo sur ton smartphone, ta tablette ou sur ton ordi.

Oui, oui, je sais ce que tu vas me dire:

Il est très fortement déconseillé de laisser allumer les écrans le soir !

Mais pour suivre un petit clip sur Youtube, tu peux faire une exception à condition de couper les lumières bleues de ces supports.

 

Tous les appareils électroniques actuels le permettent. Toutefois, n’oublis pas de couper les notifications Instagram, mails, Facebook, SnapChat etc…Pour ne pas être dérangé .

Voici une vidéo de Kali qui excelle dans ce domaine. A.S.M.R en français

A ta réussite

Phil DDELKA

 

Guide Offert pour te libérer de tes crises d’angoisse

Vos informations sont protégées.

Vaincre tes Angoisses 8 Recommandations Ultimes !

TU VEUX  BANNIR TON STRESS ET TES ANGOISSES 

Commences par Baisser ton Taux de Cortisol

8 Recommandations Indispensables 

Qui dit « crises d’angoisse, dit sécrétion de Cortisol.

-En effet, si tu es victime de telles crises, alors tu souffres aussi d’un excès de Cortisol. Cet excès engendre inévitablement des troubles de santé physique, mental et émotionnel.

-Les effets négatifs ne s’arrêtent malheureusement pas là. Cela cause la mort de nombreuses cellules du cerveau et donc des dysfonctionnements dans tes performances cérébrales, dans ton humeur, ta mémoire, ainsi que dans ton sommeil.

-En temps normal, le taux de cortisol retombe la nuit, pour te permettre de te détendre, et recharger tes « batteries » grâce à un sommeil récupérateur.

-Mais lorsque ce taux est trop élevé, il te devient impossible de t’endormir rapidement. Et trop souvent, même s’il te semble avoir dormi suffisamment, une fatigue chronique, peut se faire ressentir.

-Lorsque tu te sens épuisé dès le matin, le stress que tu subis continuellement, peut en être la cause principale.

-De plus, une teneur élevé en cortisol, a pour effet une faible production de sérotonine, ce qui aggravent les choses puisque cela augmente aussi la glycémie.

-Ton corps est donc contraint de produire une plus grande sécrétion d’insuline. La consommation trop importante de sucre, de café, de boissons énergisantes contenant de la caféine, stimule les glandes surrénales qui peuvent alors doubler leur sécrétion de cortisol.

-Un vrai cercle vicieux ! 

 

 

 

 

 

 

Un Taux élevé de Cortisol

Nuit à ta santé

 

Les effets désastreux engendrés par un taux de cortisol trop élevé

  • Angoisses
  • Crises de panique (ces deux derniers effets engendrent à leur tour, la sécrétion de cortisol),
  • Prise de poids, (particulièrement au niveau du ventre, et cela, malgré une alimentation équilibré),
  • Rhumes à répétition et vulnérabilité aux infections,
  • Désactivation des mécanismes de défenses immunitaires,
  • Maux de dos,
  • Céphalées,
  • Fatigues surrénales,
  • Sensibilité accrue à la douleur,
  • Brûlures d’estomac,
  • Crampes d’estomac,
  • Diarrhées,
  • Constipation,
  • Grande fatigue générale,
  • Augmentation du taux de glycémie (avec risque accrue de diabète).

Il est donc vital que tu réduises ce taux.

Je vais te montrer comment faire, avec ces 8 Conseils Avisés

Nous sommes ce que nouS

MANGEONS

1° L’alimentation:

 Nous savons tous qu’il est très important de manger équilibré avec des aliments complets, non-industriels et si possible bio.

 Il vaut mieux éviter autant que possible les plats préparés, la restauration rapide, et les boissons autres que l’eau. Boire avec modération un peu de bon vin rouge. 

 Voici les principaux aliments excellents pour  la diminution du taux de cortisol. Ils sont également d’excellents stimulants psychiques : 

  •  Le Saumon Sauvage, 
  • Le Chocolat Noir, 
  • Les Bières, 
  • L’Ail, 
  • L’Huile d’Olive, 
  • Le Curcuma, 
  • Le Thé Vert, 
  • La Tisane de Camomille. 

 Les Adaptogènes

Autres aliments pouvant réduire les effets négatifs du stress tout en renforçant les fonctions des glandes surrénales, sont les adaptogènes.

Ces plantes augmentent la résistance à toute forme de stress mental et veillent à maintenir ton corps dans un bon équilibre (homéostasie). 

Les plantes adaptogènes à prendre notamment en tisane, ne sont pas très nombreuses:

  • L’Orpin Rose, 
  • Le Basilic Sacré, 
  • Le Schisandra,
  • Le Panax Ginseng,
  • Le Ginseng Sibérien, 
  • L’Astragale,  
  • Le Lapacho,
  • La Salsepareille, 
  • La Codonopsis, 
  • La Tulsi, 
  • Le Tribulus, 
  • Le Cordyceps,
  • Le Maca.

Avant d’avoir recours aux plantes adaptogènes, il est très important de toujours demander l’avis de ton médecin traitant et/ou pharmacien. Notamment en cas d’incompatibilité avec un traitement. 

Les autres compléments alimentaires

Voici quelques compléments alimentaires ayant des effets très bénéfiques sur la réduction du taux de cortisol:

  • La Vitamine C,
  • Le Magnésium,
  • Les Sardines à l’huile,
  • Les Fruits de Mer,
  • All bran,
  • Le Sarrasin,
  • L’Avoine,
  • Le Pain de Mie Complet,
  • Le Pain de Mie Multicéréales,
  • Les Flocons d’Avoine,
  • Le Riz Brun,
  • Le Seigle,
  • L’Eau Rozanna,
  • L’Eau Hépar, 
  • Le Zinc,
  • Les Huîtres,
  • Le Germe de Blé grillé,
  • Le Foie de Veau,
  • Les morceaux de Bœuf braisés,
  • Les Shiitakes séchés,
  • Les Graines de courges rôties,
  • Le Crabe,
  • La Langouste,
  • Les Epinards cuits,
  • Les Haricots Blancs cuits,
  • Les Bananes séchées,
  • Le Cassis,
  • Les Figues de barbarie,
  • Les Figues séchées,
  • La Théanine,
  • La Citronnelle,
  • Le Lactium (fabriqué à partir de protéine de lactosérum),
  • La Phosphatidylsérine contenue dans les oléagineux comme le soja, le tournesol, le colza et dans les organismes animaux tels que le jaune d’œuf, la cervelle.

Un minimum d’activité pour réduire

ton cortisol

2° Réduire son taux de cortisol avec le sport ?

 

Le fait de bouger régulièrement te donnera entre autre, une amélioration des fonctions cérébrales, un meilleur moral, mais aussi une chute de ton niveau de stress.

 

La pratique d’un sport peut-elle réellement contribuer à réduire un taux élevé en cortisol ?

 La réponse est mille fois Oui, mais, à condition que cette activité soit douce et paisible. Il ne faut surtout pas que tu t’entraînes comme un marathonien car une intensité trop haute, te donnera le contraire de ce que tu recherches.

 Mais avoue que cela tombe bien !!!

 Si, par exemple tu effectues un marathon, ton cerveau croira que tu veux échapper à un danger. Cela déclenchera une réaction de stress engendrant une sécrétion de cortisol.

Donc, il faudra tout simplement suivre une activité calme, telle que la marche, pendant 20 à 30 minutes, mais de façon régulière.

De même, des exercices tels que le tai chi, le yoga, la méditation ou le qi gong seront tout aussi appropriés pour réduire ton de taux de cortisol et ton niveau de stress. 

La Respiration

à ton

Service !

3° Réapprends à bien respirer.

Pour faire chuter ton taux de cortisol rien de mieux que des respirations profondes.

Lorsque que tu es en situation de stress, tu remarqueras que ta cage thoracique se contracte et tu respires souvent difficilement et de façon trop rapide. C’est une réaction automatique du corps lorsque tu es victime d’un stress ou d’une angoisse.

Peu de personnes respirent de façon optimale dans la vie quotidienne, même en dehors d’une crise d’angoisse. Cela les oblige à les maintenir dans un état de stress permanent.

Pour y pallier, il te suffira d’une petite pratique journalière toute simple que l’on appelle, la respiration ventrale.

  1. Pose une main sur ta poitrine et l’autre sur ton ventre.
  2. Inspires calmement par le nez en gonflant ton abdomen et non les poumons. Seule ta main posée sur ton ventre bouge.
  3. Expires de la même manière par le nez et sens ton ventre se dégonfler. Là  aussi, la seule main qui bouge, est celle placée sur ton ventre.

Quelques petites minutes d’une telle respiration fera chuter le taux de cortisol et stimulera ton système nerveux parasympathique. Tu te sentiras plus calme et apaisé. 

A quoi penses-tu ?

4° Les Pensées Positives et Négatives

 

-Chaque jour, 50 000 pensées en moyenne, surgissent et repartent. Pour la grande majorité des personnes, 70% de ces pensées sont négatives.

-Il faut savoir que les effets néfastes du stress sont dus, beaucoup plus aux réactions négatives à ces pensées, qu’aux évènements sporadiques subis dans ta vie.

-Que faire pour ne plus être esclave de ces pensées ennemies ?

-Comment générer majoritairement des pensées positives qui conduiront à une diminution du taux de cortisol ?

Plus de 18 000 études prouvent que la pratique de la méditation est l’un des moyens les plus efficaces pour garder le contrôle sur ses pensées et lutter contre les angoisses et le mal-être général.

-La méditation fait chuter le taux de cortisol et augmente les hormones telles que la sérotonine et les endorphines. 

 

-Si tu veux t’initier à la méditation traditionnelle et authentique, je t’en parle dans le Guide Offert.

Vous avez dit « Taping » ?

5° La Technique de Libération Emotionnelle

Il existe une technique simple à appliquer et qui se nomme l’E.F.T.

« Emotional Freedom Technic », que l’on traduit par « Technique de Libération Emotionnelle », ou « Taping ».

Cette méthode est la version émotionnelle de l’acupuncture, elle se pratique, non pas avec des aiguilles, mais à l’aide des doigts.

Il suffit d’excercer des tapotements avec les doigts, sur certains points d’acupuncture (visage, haut du corps ainsi que sur les mains). 

Rien de tel, qu’un bon bol d’air

6° Allons prendre l’air !

-Cela peut paraître tout bête, mais pour minimiser le stress, il suffit tout simplement de passer un petit moment en plein air.

-Une courte promenade dans un parc ou un jardin public, si tu es dans une grande ville ou sur une plage, en forêt ou en rase campagne si tu vis ailleurs, sera une excellente activité et aura un bienfait qu’on ne soupçonne pas, à première vue.

-Quelques minutes sont suffisantes pour baisser ton taux de cortisol, ta tension artérielle et aussi la fréquence de ton pouls. 

Une petite reconnection avec la nature aura des conséquences bienfaisantes sur ton moral.

Accordes-toi

une petite sieste de temps à temps…

7° Un Petit Repos Eclair Salutaire

 

-Chaque fois que tu en as la possibilité, n’hésite pas à t’offfrir une petite sieste d’après midi.

Après 10 minutes de repos, ton humeur sera améliorée et tu seras plus énergique pour le restant de la journée.

-Cette petite sieste éclair contribuera dans une grande mesure à abaisser ton taux de cortisol.

-Le stress que tu subis a pour effet un mauvais sommeil, voire même de nombreuses insomnies !

-Les effets négatifs qui en découlent sont nombreux : manque de concentration, sautes d’humeur, fatigue permanente, ainsi le maintien d’un stress engendrant encore et encore du cortisol ! 

-Une courte sieste de 10 minutes est bien plus efficace que celles de 5 ou 30 minutes, car elle ne provoque pas de somnolence post-éveil.

-Elle permet aussi d’améliorer les capacités cognitives, de contrer la fatigue, d’accroître la vigilance, et de rattraper la dette de sommeil accumulée.

-Les chercheurs assurent que la sieste est issue d’un rythme biologique chez tous les mammifères, dont fait partie, bien entendu, l’être humain.

-Le meilleur moment pour la sieste se situe entre 14h00 et 15H00

    8°

 Ne Sois Pas

Multitâche!